1275 âmes

Couverture du livre « 1275 âmes » de Jim Thompson aux éditions Republique Des Lettres

4.166666666

6 notes

  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature Anglo-Saxonne
Résumé:

Texte révisé suivi d'une biographie de Jim Thompson. "Je m'appelle Nick Corey. Je suis le shérif d'un patelin habité par des soûlauds, des fornicateurs, des incestueux, des feignasses, et des salopiaux de tout acabit. Mon épouse me hait, ma maîtresse m'épuise et la seule femme que j'aime... Lire la suite

Texte révisé suivi d'une biographie de Jim Thompson. "Je m'appelle Nick Corey. Je suis le shérif d'un patelin habité par des soûlauds, des fornicateurs, des incestueux, des feignasses, et des salopiaux de tout acabit. Mon épouse me hait, ma maîtresse m'épuise et la seule femme que j'aime me snobe. Enfin, j'ai une vague idée que tous les coups de pied qui se distribuent dans ce bas monde, c'est mon postère qui les reçoit. Eh bien, les gars, ça va cesser. Je ne sais pas comment, mais cet enfer va cesser." -- Les héros de Jim Thompson, auteur d'une trentaine de polars tous plus noirs les uns que les autres, sont de braves types que la saloperie du monde (misère, racisme, enfer conjugal) transforme en super-salauds férocement individualistes. Son roman le plus célèbre, "1275 âmes", est un véritable "gouffre de scepticisme, de pessimisme, de cynisme, d'érotisme, de vulgarités, de sadisme, d'hypocrisie, de roublardise, de blasphème et de sacrilège" selon son traducteur, mais Jim Thompson tient au bout de sa plume son rachat et "1275 âmes" sa justification car ses outrances de style, de langage et de sentiments ressemblent à s'y méprendre à des hurlements de damnés et font parfois penser à Miller, Céline, Jarry, Caldwelll et même Lautréamont. Bref, suivant l'angle où l'on se place, l'ouvrage est ou bien une apologie de l'abomination, ou bien un réquisitoire contre toutes les vacheries du monde, ou encore une bouffonnerie. "1275 âmes" a donné lieu à une adaptation cinématographique exceptionnelle, "Coup de torchon" de Bertrand Tavernier, avec Philippe Noiret et Isabelle Huppert dans les principaux rôles.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Je m’appelle Nick Corey. Je suis le shérif d’un patelin habité par des soulauds, des fornicateurs, des feignasses et des salopards de tout poil …
    Dans ce polar, le ton est donné par cet écrivain américain, Jim Thompson, né dans l’Oklahoma en 1906.

    Les faits ont lieu dans une petite bourgade située au sud des Etats-Unis où des meurtres ont lieu et le narrateur est justement ce shérif. Mais, malgré la noirceur des faits, on ne peut, souvent, s’empêcher de rire car il s’y mêle aussi beaucoup d’humour.
    Ce shérif est très nonchalant et le lecteur peut le juger comme antipathique car son but est, surtout, de se faire élire à nouveau.

    A la lecture de ce petit livre, j’ai passé un bon moment, sans plus, car, contrairement à d’autres ouvrages de cet écrivain, je ne vais pas le classer comme un livre particulièrement passionnant. Seulement amusant alors que pour d’autres lecteurs, il a été jugé comme génial et excellent.
    Oui, pourquoi pas ? C’est une œuvre originale mais j’ai trouvé qu’il y avait trop d’argot et on peut dire que l’écrivain a bien réussi à rendre le shérif antipathique.

    L’auteur, décédé en 1977, avait connu un très grand succès avec un roman précédent.
    Nombreux sont ses livres qui ont été adaptés au cinéma et il a été jugé comme un des écrivains américains du XXème siècle.

  • 0.2

    Ce roman est un roman américain écrit dans les années 60. Il se déroule dans une petite ville agricole où l’on suit le shérif Nick Corey pendant la campagne d’élection du Shérif du comté. Le shérif, assez simple, met tout en oeuvre pour pouvoir rester à son poste.
    Autant dire que le style et l’époque se reconnaissent dès les premières pages. Il s’en dégage donc une vraie impression de vivre une tranche de vie dans un trou perdu des Etats-Unis, à suivre un personnage assez atypique. Le personnage de Nick est bien plus complexe qu’il n’y paraît aux premiers abords et le dénouement nous prouve que le Nick du début est bien différent du vrai Nick, celui qui se dévoile petit à petit jusqu’à la fin.
    Le récit est fluide et l’histoire se lit de manière très passionnée. Le roman nous installe dans une Amérique vivante et pleine de contradictions, dans une époque difficile pour les minorités, les noires comme les femmes considérées comme des moins que rien. On apprécie cette immersion dans cette Amérique des années 60, ce style typique, cette mentalité, les comportements choquants aujourd’hui, normaux à ce moment là.
    Un très bon polar nous emportant dans la tête d’un shérif pas si net que ça, mais si attachant en même temps.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

L'Homme De Fer Jim Thompson RIVAGES

Voir tous les livres de Jim Thompson

Autres éditions

1275 âmes Jim Thompson GALLIMARD

4.166666666

Voir toutes les éditions