L'habit ne fait pas le lecteur...

Sylvain PIERRON le 02/06/2016 à 14h06

LES MOTARD(E)S NE LISENT PAS : Encore un cliché presque aussi vieux que la création du moteur à explosion. Autant traduire les choses autrement: le monde de la littérature s'est modelé son propre stéréotype du "blouson de cuir". Tu roules en moto? Tu as forcément le QI d'une huître... dans le meilleur des cas. Autant dire que le monde de l'édition, les libraires, les médias et autres émissions culturelles restent, à quelques exceptions près, persuadés que les motard(e)s prendront autant de plaisir à lire, que Nabila, bouche en cœur et gros poumons en bandoulière, se sentira dans son élément à l'écoute du sketch de "la physique quantique" d'Alexandre Astier... "Non, mais ALLÔ quoaaa!!!" Sachez pourtant Mesdames-Messieurs, que du haut de votre mépris, le monde de la littérature que vous représentez pose son séant sur quelques 3.6 millions de Français, 460 000 Belges, 680 000 Suisses, qui, à ce jour et selon les statistiques, sont motards par passion, non par nécessité. Nombreux parmi eux s'adonne aux joies de la lecture, certains même allant jusqu'à écrire! Si, si, si, je vous assure! Halte donc à cette vision moyen-ageuse des choses. La "motardie" vit POUR, et DE PAR sa culture. Le tatouage "skull" et le bandana "Rebel Flag" ne font pas nécessairement du motard un illettré aviné, de la même manière qu'une pléiade de Rousseau, et le stylo "Mont blanc" ne font pas l'écrivain... Écrivains justement... En voici quelques-uns, suivis par toute une culture, oserais-je le dire... Par toute une communauté... Editeurs, libraires, journalistes, blogueurs, et surtout vous lecteurs... Soyez curieux, soyez passion, soyez libre de vous laisser aller à vous pencher sur nos écrits, et faites-vous votre propre opinion sur le circuit mono-neuronal que certains bien-pensants tiennent absolument à nous greffer... Sylvain Pierron, auteur de "Enfourche tes rêves..." - éditions Edilivre . Je salue au passage Jean Paul Dautricourt; auteur de "Cap au Nord" - édition écrits noirs; Laurent Bendel, auteur de "l'aventure à moto" - éditions Overland Aventure; Pierre Rouaux, auteur de "Terreur de Breizh" - éditions Edilivre; Jean-Marc Jean-marc Demetz, auteur de "Wagadou - éditions Krakoen; et plus particulièrement, Sylvain Tesson, auteur de "Berezina" - éditions Guérin et Henri Loevenbruck, auteur de "Nous rêvions juste de liberté" - éditions Flammarion.