Tout commence là

Isabelle Chevereau le 18/02/2016 à 19h28 sur l'auteur Mathias Enard

Voilà , je me lance, grâce au commentaire de Florian Berrouet qui fait partie du Jury du Livre Orange de cette année 2016. Il m'a donné réellement envie de lire cet auteur . Mais je découvre qu' Enard a déjà une dizaine d'ouvrages à son actif. En règle générale, j'attends quelques années avant de lire un Goncourt, ce que j'ai fait pour les Bienveillantes ( six ans ) , pour être sûre que mon envie n'est pas trop éphémère. Est-ce une bonne idée de commencer par Boussole ? Quel est le meilleur roman pour se lancer à la découverte de cet auteur ? Et en règle générale, vaut il mieux commencer par les premiers afin de respecter la cohérence du cheminement de l'écriture et des thèmes ? Ou au contraire , par le plus fort ou le plus personnel, pour donner envie de continuer son exploration par la suite ?

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Jean-michel Palacios le 22/02/2016 à 13h33

    En attendant de lire l'oeuvre proposé par Florian, je profite de l'occasion pour vous souhaitez une bonne fête.
    Bien amicalement
    JM

  • PIERRE DARRACQ le 19/02/2016 à 18h50

    Personnellement, je n'ai lu qu'un ouvrage plutôt moins imposant quant à la quantité et à l'ambition : Parle leur de batailles, de rois et d'éléphants. On y sent déjà sa passion pour l'Orient, sa grande érudition et sa sensibilité d'auteur. Peut être une bonne entrée pour commencer ses voyages littéraires avec Mathias Enard.

  • Chantal LAFON le 19/02/2016 à 10h54

    Personnellement j'ai découvert Mathias Enard avec "zone" un pavé qui raconte le monologue intérieur d'un homme ayant couvert tous les grands conflits de la terre et qui s'en va, en train, livrer une valise pleine de renseignements.....500 pages d'érudition, d'une musique particulière sans la respiration de la ponctuation de notre belle langue française. Une révélation coup de poing, boussole m'attend où plus exactement attend que je puisse me poser véritablement sans être interrompu dans ce moment privilégié.

  • Isabelle Chevereau le 19/02/2016 à 01h24

    Merci Dominique, je sens que je vais commencer mon exploration munie de la fameuse Boussole .

  • Dominique JOUANNE le 19/02/2016 à 00h55

    Bonsoir Isabelle, Je ne connaissais pas cet auteur. J'ai lu Boussole. J'étais alors pressée chaque soir d'ouvrir ce gros bouquin pour me retrouver dans l' appartement de cet orientaliste et l'écouter parler de son expérience, son travail, sa connaissance, ses amis, sa vie.... J'ai tellement aimé ce livre que j'ai acheté Zone et je lirai probablement aussi ses autres livres.

  • Isabelle Chevereau le 19/02/2016 à 00h51

    Merci pour vos commentaires et suggestions. Pour être honnête, je vais sans doute vérifier lesquels sont disponibles à la Médiathèque et commencer par là . Mais je compte bien l'emprunter à ma prochaine visite. J'ai besoin de voyager loin en ce moment.

  • Florian BERROUET le 19/02/2016 à 00h02

    Bonsoir Isabelle ! Si je vous ai donné envie de lire du Mathias Enard, vous m'en voyez vraiment ravi... Je n'ai pas lu toute son oeuvre, mais je n'ai pas l'impression qu'il faille commencer par un livre plutôt qu'un autre. Ce qui les relie est sans doute un attrait pour le Moyen-Orient, où il effectue régulièrement des séjours, et qu'il dépeint avec une érudition réjouissante, entre réalité et fantasme... L'Orient des voyageurs, des mille et une nuits...
    Commencer par "Boussole", oui, assurément ! Pour la beauté de la langue, parce que la question des relations entre l'Orient et l'Occident est d'actualité et que Enard nous en propose une approche apaisée, historique quoique teintée d'onirisme ; mais aussi parce qu'il y a bien d'autres ingrédients dans ce roman (un peu d'amour, un brin d'humour...), dont aucun n'apparaît accessoire, et qu'à la manière de ces préparations orientales qui combinent beaucoup d'épices en une palette de saveurs qui s'équilibrent, le dosage est subtil, parfaitement réussi...

  • Colette LORBAT le 18/02/2016 à 22h53

    Il est sur mon étagère et attend que je l'en sorte

  • Dominique Sudre le 18/02/2016 à 22h50

    J'ai beaucoup aimé "parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" ! Une incursion dans la vie de Michel Ange.
    mais pas encore lu Boussole.

  • Sofi C le 18/02/2016 à 19h53

    Je ne sais pas s'il y a une règle. Je ne lis quasiment jamais les prix Goncourt sauf ceux des auteurs que je connaissais déjà à l'exception de cette année.
    Il n'a fallut 2 mois pour venir à bout de "Boussole" que j'avais laissé en rade car un peu trop ardu pour moi puis je l'ai repris en ne m'arrêtant plus aux passages trop chargé en références. C'est un livre en même temps dur et facile qui m'a tout de même donné envie d'aller un peu plus loin avec Énard et j'ai lu "L'alcool et la nostalgie" qui m'a beaucoup et même trop parlé car les références sur la Russie et le voyage que fait le héros sont des choses que je connais bien. J'ai beaucoup aimé ce court livre aussi, plus facile d'accès que "Boussole" Pour moi qui suis un peu foutraque il n'y a pas de règle dans la découverte de l'oeuvre d'un auteur. C'est peut-être plus intéressant de lire les livres d'un écrivain dans le plus grand désordre. Enfin tout dépend de l'auteur si c'est Proust il vaut mieux être un peu ordonné dans sa lecture....