Au vent du Nord, au pays des bûcherons et des flotteurs de bois - les draveurs - il était une fois un petit cuisinier boiteux et son fils de 12 ans...

Marie-Evelyne CARTON le 25/11/2015 à 11h36 sur le livre Dernière nuit à Twisted River

Amatrice de l'auteur, j'ai abordé son nouveau roman confiante mais le début m'a été pénible avec ces descriptions longues et sans intérêt, ces personnages difficiles à différencier les uns des autres. Le milieu du livre est beaucoup plus intéressant et très prenant et on s'attache enfin aux personnages, désireux de savoir ce qui va leur arriver. Et on se laisse guider jusqu'au dénouement avec intérêt et du suspens. A LIRE