Anniversaire de la mort de Pier Paolo Pasolini

Jean François SIMMARANO le 01/11/2015 à 17h30

Cette nuit cela fera quarante ans que le poète, écrivain et cinéaste Italien Pier Paolo Pasolini sera mort assassiné sur une plage d'Ostie en banlieue de Rome. Visionnaire, lucide et libre de toute contrainte intellectuelle et idéologique, il laissera à l'Italie et au-delà un trésor d'intelligence dans sa réflexion sur le monde et les hommes. De cet héritage extraordinnaire quels sont aujourd'hui les livres de PPP dont nous pourrions être les passeurs pour les nouvelles générations ?

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Sofi C le 03/11/2015 à 23h13

    À (re)voir aussi la belle séquence hommage de " journal intime" de Moretti durant laquelle le réalisateur se rend en vespa sur le lieu où Pasolini s'est fait assassiner...

  • Mireille BROCHOT le 02/11/2015 à 19h01

    Cette date de triste anniversaire m'a donné envie de relire sa biographie et de connaître mieux les textes de Pasolini. Ils feront partie de mes prochaines lectures.

  • Jean François SIMMARANO le 02/11/2015 à 14h05

    Sofi, Michèle et Geneviève, vos réactions prouvent s'il en était besoin que la démarche artistique de Pasolini est toujours là quarante ans après sa mort. Si le cinéma a effectivement été son canal principal de communication, en tout cas le plus efficace, la poésie que vous mentionnez également reste un magnifique exemple de sa présence dans les lettres. Adolescence, émois puis engagement, tout est là des "Anges discrets" aux "Cendres de Gramsci" .
    A découvrir si ce n'est déjà le cas pour toutes les générations les "Ecrits Corsaires" , texte fondamentaux de la parole Pasolinienne dans l'Italie des années 70 marquée par le néo-fascisme et le terrorisme.

  • Geneviève Munier le 02/11/2015 à 08h22

    De Pasolini, je ne connais que le côté réalisateur, pour le seul film que j'ai vu : "Le Décaméron". Un manque à combler, c'est certain et l'impossibilité de répondre à la question posée par Jean-François. Cela s'appelle parler pour ne rien dire, j'en ai conscience.

  • Michèle FINANCE le 01/11/2015 à 20h41

    "Les Cendres de Gramsci" est un recueil de poèmes magnifiques publiés en 1957. Je me souviens avoir lu également durant mon adolescence son premier roman publié "Les Ragazzi" écrit vers 1950 et porté ensuite à l'écran. Après sa mort tragique, Pasolini est devenu un héros mais il était déjà un symbole de liberté, d'engagement et d'audace pour ses admirateurs dont je fais d'ailleurs partie.

  • Sofi C le 01/11/2015 à 19h44

    De Pasolini je connais essentiellement les films que j'adore même si "Salo" est toujours aussi extrême et dérangeant... De l'oeuvre écrite je n'ai lu que quelques poèmes dont j'aime le lyrisme, la noirceur, le réalisme et la force. Malgré tout pour moi Pasolini est d'abord un cinéaste.
    Je ne pense pas avoir répondu à la question.