salons littéraires

lecteurs.com le 06/10/2015 à 11h54 sur l'article #Partenariat : une belle journée à Manosque pour une seule passion, le livre.

Chaque weekend, de nombreux salons littéraires se déroulent en France. Qu'en pensez-vous ? Y allez-vous ? Et qu'aimez-vous y trouver ? toutes vos idées et impressions nous intéressent !

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Geneviève Munier le 06/10/2015 à 17h17

    Il ne m'est pas toujours possible de me rendre dans les salons littéraires. Deux d'entre eux restent cependant importants. Le salon du livre à Paris, même si depuis que j'habite Montpellier je m'y rends moins souvent. J'adore pourtant cette grande librairie propice en rencontres infinies. J'ai eu l'occasion, lors d'un salon du livre justement, de participer à une émission de France 2 , la 2 ème chaîne à l'époque puisque c'était ...au siècle dernier...qui s'appelait "Aujourd'hui la vie", émission en directe et en présence d'auteurs dont les téléspectateurs retenus avaient lu et chroniqué les romans. Mais le rendez-vous que j'adore c'est, naturellement, la Comédie du livre à Montpellier à la fin du mois de mai. Les stands sont installés en plein air sous les grands arbres de l'esplanade. Des conférences fort intéressantes sont organisées et les écrivains y viennent nombreux. Je me souviens notamment d'une discussion fort sympathique avec Isabelle Autissier, un peu moins avec Jean Rouaud...j'en étais sans doute responsable...

  • Mireille BROCHOT le 06/10/2015 à 16h03

    Première édition de « Livres en Vignes » quelques mois après l’inscription des Climats de Bourgogne au Patrimoine Mondial de l’Unesco, présidée par Daniel PICOULY.
    Au programme : une dictée qui rendait bien hommage à la vigne et au vin tant ses difficultés y étaient liées. Personnellement, je suis plutôt satisfaite de constater que les mots me rendent bien l’amour que je leur porte !!! Une Bourgogne des mots qui a vu notamment naître Colette, écrivain emblématique du 19ème siècle.
    Se tenait en parallèle un salon du livre auquel participait une centaine d’écrivains, d’éditeurs, de caricaturistes, et où des rencontres-débats étaient organisées autour de différents thèmes. J’ai pu assister et participer aux rencontres suivantes « des écrivains face à leurs lecteurs » avec Eve de Castro, Jean Rouaud, Valérie Gans, Delphine Bertholon et Fabrice Humbert, puis « la Méditerranée : le défi du vivre ensemble » avec Boualem Sansal et René Guitton. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire « 2084 » mais j’ai réellement été séduite par son auteur, d’une grande culture et exprimant son humanisme tant dans ses paroles que par sa façon de s’exprimer. Une grande rencontre.

    J’ai également pu m’entretenir longuement avec Patrick ROEGIERS. Son dernier roman « l’autre Simenon » faisait partie des livres que j’avais reçu en tant qu’explorateur de la rentrée littéraire. Telle ma chronique, je lui ai fait part de mes critiques, peu flatteuses. Et là, j’ai pu mesurer le grand intérêt de connaître le positionnement de l’auteur face à l’écriture de son livre. Sans pour autant adhérer, je comprends mieux le style employé qui m’avait réellement choquée. Nous avons pu également discuter de l’éditorial de Pierre Assouline dans le dernier numéro du « magazine littéraire » et des différentes polémiques soulevées autour de ce roman. Je lui ai bien sûr fait dédicacer mon exemplaire.
    J’ai pu me rendre compte également que c’était l’occasion pour les écrivains de découvrir une région autrement qu’entre deux TGV entre PARIS et DIJON dédicacer leur dernier roman dans une des rares librairies ou à la FNAC. Pour le lecteur ou simple visiteur d’un jour, c’est l’occasion de côtoyer des personnes vues dans quelques émissions de TV. C’est une entrée idéale pour promouvoir le livre et la lecture, en rapprochant l’écrivain de son public.
    En conclusion, une belle organisation qui a débuté plutôt modestement il y a huit ans, au sein du patrimoine culturel et viticole bourguignon, où l’art de vivre a trouvé une belle occasion de s’associer avec la littérature.
    C’est l’expérience d’une petite organisation où la proximité est nettement favorisée par rapport à d’autres salons à grande envergure et plus médiatisés, mais j’aime aussi beaucoup fréquenter les plus grands où je trouve l’ambiance différente, un peu trop entachée d’anonymat à mon goût.
    Enfin, une suggestion, utopique ? je verrais bien une sorte de « club de lecteurs.com» (il ne me vient pas d’autres termes plus attractifs !) qui s’organiserait pour parler aux visiteurs de notre passion et des diverses animations auxquelles nous participons sur notre site préféré.
    Pardonnez-moi de ne pas avoir concentré mon propos, c’est ma passion qui m’a guidée.

  • carol boudy le 06/10/2015 à 15h43

    J'aimerais réussir à y aller hélas je suis toujours en décalage depuis quelques années (en vacances quand ils ont lieu, ect....)
    En général j'y cherche l'inspiration pour de nouveaux auteurs, les prix littéraires diverses et variés dont j'aurai raté les élections, éventuellement la chance de parler avec un auteur dont j'ai aimé un livre... Mais surtout échanger et parler avec d'autres lecteurs !!!