apocalypse

Annie-France belaval le 26/08/2014 à 17h36 sur le livre Rivières de la nuit

Rivières de la nuit interroge sur le scientisme et sur la fin d'un monde après une révolution verte: cataclysme planétaire et...voyeurisme: il est imaginé un tourisme du désastre! Les discours alarmistes vous font quel effet?

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Philippe Taulet le 30/08/2014 à 16h05

    Bonjour,
    Et merci pour ce thème, hélas toujours d'actualité.
    Moi qui vis en bord de mer je suis étonné de voir depuis quelques années la puissance des tempêtes hivernales et la force des vagues, sans cesse plus grosses d'année en année.
    Alors oui, la nature tend à nous montrer que sa place reste prépondérante et que notre comportement au quotidien peut affecter notre propre existence. Car nombre de phénomènes vont s'aggraver et se multiplier: tornades, grosses vagues, perturbations climatiques...
    Quant au "tourisme du désastre" que vous évoquez, il existe déjà. Il y a quelques années, une tempête terrible sur la vendée et les charentes maritimes avait provoqué la ruine de plusieurs villages en provoquant de nombreux décès. Quoi de plus choquant que ces curieux se rendant sur place, même des mois après, pour visiter les lieux. Si au moins une vague pouvait les emporter au large, ce serait un bon débarras.
    Bien amicalement, Philippe

  • Olivier Bihl le 28/08/2014 à 19h18

    Depuis le temps que l'on nous prédit une catastrophe naturelle, les pouvoirs politiques et les pays les plus pollueurs (Chine, USA entre autres) n'en ont cure, il est bon de passer un cran au dessous comme avait commencé à le faire le sommet de Rio en son temps. J'y suis particulièrement sensible