Les cinq romans finalistes : qu'en pensez-vous ?

lecteurs.com le 29/04/2014 à 19h13 sur l'article Les cinq finalistes du Prix Orange du Livre 2014

Les cinq finalistes du Prix Orange du Livre 2014 ont été annoncés, il s'agit de : - Maylis de Kerangal, Réparer les vivants (Verticales) - Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais (Actes Sud) - Marc Lambron, Tu n'as pas tellement changé (Grasset) - Edouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule (Seuil) - Hubert Mingarelli, L'homme qui avait soif (Stock) Lequel avez-vous lu ? Lequel vous tente ?

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Gaelle Bourgine le 15/05/2014 à 11h29

    Je partage l'avis de Michelle Atia. J'ai été séduite par Edouard Louis lors de son passage à La Grande Librairie, ce qui a motivée la lecture de son roman et puis j'ai été déçue. Je trouve que la qualité littéraire n'est pas au rendez-vous. Je suis restée perplexe quant-à la raison d'être de ce livre.

  • Michèle FINANCE le 11/05/2014 à 10h21

    Je continue à penser et à croire fermement qu'à moins d'avoir une vie exceptionnelle, le récit de sa propre existence et surtout si elle met en cause des membres de sa famille qui ne peuvent réagir et donner leur point de vue, n'a rien de passionnant sur un plan littéraire. Les écrivains n'ont-ils plus d'imagination ? Où sont les belles fictions qui ont fait voyager et rêver des générations de lecteurs ?

  • michelle atia le 10/05/2014 à 18h43

    J' ai lu Eddy Bellegueule d'E.Louis.Je l'avais vu dans l' émission la Grande Librairie et l' avais trouvé très touchant et il m' avait fortement émue.
    La lecture de son livre a été une grosse déception.Toute l' émotion ressentie dans ses interviews a disparu.Il écrit bien mais l'histoire vécue ou romancée n' a eu aucun impact sur moi.

  • michelle atia le 10/05/2014 à 18h36

    Je viens de lire Réparer les vivants de M.de Kerangal.C'est un livre dur .Sa lecture m' a interpellée et me suis posée beaucoup de questions sur le don d'organes.L' auteur en parle quelque fois crûment et interpelle de façon négative .Elle parle des gens qui attendent un don d'organes pour continuer à vivre et la nous réagissons autrement.
    C'est un des meilleurs livres que j' ai lu récemment.

  • michelle atia le 10/05/2014 à 18h25

    Ce commentaire a été supprimé

  • Olivier Pirou le 07/05/2014 à 14h09

    La plupart des ces ouvrages sont encore dans ma PAL, alors je me donne jusqu'à l'échéance pour voter, les quelques longs week-end de Mai sont propices... Je peux dire que j'accroche déjà beaucoup avec "La petite communiste qui ne souriait jamais" .

  • Danièle Lecuppre le 06/05/2014 à 17h29

    M. de Kérangal m'a émue ,ce livre est celui qui m'a le plus marquée cette année,celui de Lola Lafon devrait bientôt m'être prêté,mais pour en revenir à Eddy...après avoir émis quelques réserves non pas sur l'écriture(très belle) mais sur l'auteur après la lecture de son livre,et aussi maintenant après l'avoir vu à Rennes ,se tenant comme un ado,entre autre,j'ai éprouvé comme un malaise que je ne peux définir,je reste perplexe quant à son histoire et il me semble qu'il vaut mieux attendre ses livres futurs pour mieux le cerner à défaut de le comprendre.

  • Claude Stas le 03/05/2014 à 18h31

    Edouard a toute ma sympathie.

  • Chantal LAFON le 02/05/2014 à 14h34

    Bonjour Michèle,
    J'ai lu En finir avec Eddy Bellegueule, dès sa parution donc bien avant tout ce tintamarre fait autour de sa personne qui dérange, car il hurle sa souffrance et ne fait pas profil bas....J'ai un fils de son âge et si il avait était "différent" je crois que la maman que je suis, n'aurait pas hurlée avec les loups.
    Ma lecture a été une lecture de souffrance avec lui, pas à cause de son milieu social , et du déterminisme qui peut en découler, mais surtout par cette absence d'amour qu'il a subi en plus du reste. De toute cette médiatisation je ne retiens que les paroles de la proviseur de son lycée qui a dit "comment ai-je pu passer à côté d'une telle souffrance. Il me semble que c'est la vraie question.
    Cette polémique me donne la même envie de vomir que lorsque j'entends dire d'une jeune fille violée "elle l'a cherché, tas vu sa tenue" et elle devient coupable et non victime.
    Il est bien entendu que pour moi c'est la vérité d’Édouard Louis telle qu'il l'a vécue, ressentie etc.... Oui son livre est très cru, dur à encaisser...Peut-être mérite t-il une relecture à tête reposée!!!!!
    Pour faire parti du jury je ne sais pas encore pour lequel je vais voter car je les aime tous pour leurs qualités littéraires et les sujets originaux abordés. Je vais relire les cinq....A bientôt

  • Michèle FINANCE le 02/05/2014 à 14h21

    J'aimerais bien connaître les avis des uns et des autres ...

  • Michèle FINANCE le 29/04/2014 à 19h31

    Deux magnifiques romans (Réparer les vivants et La petite communiste qui ne souriait jamais) que j'ai lus avec bonheur, mais déjà primés. L'homme qui avait soif, déjà primé également, bel ouvrage en effet. Eddy Bellegueule et moi n'avons pas réussi à nous entendre, et oui c'est ainsi, il y a des amitiés qui ne se font pas. Me reste à lire :Tu n'as pas tellement changé de Marc Lambron. Le sujet et les commentaires sombres des uns et des autres m'inspirent peu.