LES ANTHOLOGIES : FLORILEGES D'AUTEURS ET DE NOUVELLES

Jean-michel Palacios le 08/01/2014 à 08h32

Bonjour à tous Pour démarrer cette nouvelle année 2014, je vous propose une thématique basée sur l'anthologie qui est un procédé littéraire baptisé florilège dès le XIII siècle et qui permet de réunir en un même ouvrage, des textes, des poésies et des auteurs. C'est donc la synthèse de plusieurs nouvelles agrégées en un même livre et des auteurs qui ont généralement en commun le même univers littéraire. Parmi ces derniers, certains sont connus voire très connus et pour d'autres, c'est l'occasion de trouver une tribune et de se faire connaître. J'imagine que d'aucuns ont déjà abordé ce type d'ouvrage qui présente l'avantage d'une lecture dans l'ordre que l'on souhaite, à l'instinct ou l'inspiration du moment et qui offre de belles surprises. A bientôt de vous lire Amitiés JM

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Jean-michel Palacios le 12/01/2014 à 09h23

    Bonjour à tous

    Henry Lovenbruck, connu pour ces passionnantes aventures de "La Moïra" et de "Gallica" dans un Moyen-age siège des intérêts contraires du royaume de France et de celui d'Angleterre, montre un auteur ardent défenseur des loups.

    Si cette période historique mériterait à elle seule un ou plusieurs sujets de discussions, je vous propose de poursuivre dans celle qui nous préoccupe avec une nouvelle anthologie parue au Éditions du riez avec en partenaire FERUS (www.ferus.org) qui regroupe seize auteurs et trois illustrateurs dans "Cœurs de loup".

    Le fond du sujet est la défense du loup dans son habitat naturel et la volonté de concilier les intérêts des éleveurs et les défenseurs du loup. Et c'est aussi l'occasion et surtout d'évoquer des histoires de loups.

    Le "roi de la clairière" de David Bary donne le ton et pose en quelques pages la place prépondérante de l'homme sur son espace au détriment des autres espèces et le loup notamment : "J'ai dévoré le cerf, dressé le lapin. J'ai fait disparaître le renard loin, bien loin, au plus profond de son terrier. Le hibou s'est enfui. Le corbeau m'obéit...Et j'ai vaincu le loup !"

    Toutes les histoires qui suivent sont très agréables et très fluides à lire presque comme des contes ou des fables.

    C'est un moment de détente et une prise de conscience s'il en était besoin du difficile équilibre entre l'homme et la nature...

    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 09/01/2014 à 23h55

    Bonsoir Sophie C

    Et merci de votre contribution très éclectique et relevée.

    J'aime beaucoup la marche. Elle incite au voyage de même que la lecture.

    Montaigne voyageait à cheval et malgré ses calculs rénaux (la gravelle), il trouvait dans cette pratique tout ce qu'elle pouvait apporter à la jeunesse. Il sera élu maire de Bordeaux...

    Pour rester dans l'esprit je vous propose cette anthologie "marches nocturnes", recueil de nouvelles de Franck Ferric chez Lokomodo et pour vous mettre l'eau à la bouche, voici quelques pistes "à suivre" :
    " un clochard recueille une créature du Petit Peuple brulée au fer de la société de consommation...
    Un journaliste tente de pénétrer les arcanes d'une société secrète qui entend le reste...
    Une jeune fille cherche à fuir avec son petit frère les murs d'une cité faite d'adultes et de guerre...
    Un tueur à gages tombe sur une cible qui changera sa vie."
    Et dix-sept contes mêlant Fantasy, fantastique et horreur...

    (je vous conseille son livre "la loi du désert" paru en 2009 aux Éditions du Riez qui j'ai beaucoup aimé).

    Je trouve que les anthologies sont comme des colliers de Perles. Le fil représente le lien, le thème et les perles, les aventures, les histoires, les contes ou les poèmes.

    Bien à vous
    Amitiés
    JM

  • Sofi C le 09/01/2014 à 00h25

    Une anthologie... C'est à dire? Est ce que ça peut être un livre thématique comme ceux de la collection "le gout de" au Mercure de France?
    Pour ma part j'ai lu dernièrement "le gout de la marche" avec des textes de Philippe Delerm, Marguerite Duras ou Jean Jacques Rousseau. Donc des auteurs très éclectiques. J'y ai découvert les écrits très intéressants et érudits d'une certaine Rebecca Solnit qui a écrit "l'art de marcher" et ceux de marcheurs aventurier comme Sylvain Tesson ou Nicolas Bouvier que je connaissais déjà et que j'apprécie.
    Pour moi la lecture et la marche ont plus d'une connection ne serait ce qu'une certaine lenteur.

    "Une route sait généralement ce qu'elle fait. Il n'y a qu'à la suivre" Jean Giono

  • Olivier Pirou le 08/01/2014 à 21h37

    Bonjour Jean-Michel ! Je suivrai la discussion avec intérêt et curiosité mais mon témoignage sera bref car je n'ai jamais d'anthologie...
    Amicalement,
    Olivier

  • Jean-michel Palacios le 08/01/2014 à 08h49

    Pour ouvrir cette discussion, voici un premier ouvrage paru aux éditions Asgard propriété de Lokomodo et en vente lors du festival de Mons à "Trolls et Légendes" que je vous conseille pour la découverte de l'univers de la Fantasy et de l'Imaginaire.

    Sous le nom éponyme du festival, cette anthologie aborde le thème des "semi-hommes".

    C'est l'occasion de découvrir sept auteurs, sept illustrateurs et sept textes. On retrouve notamment Olivier Péru.

    C'est l'occasion d'accéder à l'univers des petits hommes (et le genre n'est pas nouveau avec les lilliputiens) mais également de coller à l'actualité cinématographique avec "Bilbo le Hobbit".

    "Le possible est une matrice formidable" disait Victor Hugo dans les "travailleurs de la mer". C'est exactement cela. Nous entrainer dans un univers de nains, d'elfes, de faunes et se confronter à une image de soi qui n'est pas tout à fait la même et qui nous entraîne dans nos angoisses et nos travers mais aussi nos espoirs.

    Amitiés
    JM