soutenons les jeunes auteurs !

isabelle goussu le 30/09/2013 à 14h10 sur le livre C'est aujourd'hui dimanche

Bonjour à tous Je suis un nouveau membre au sein de votre communauté. Je souhaitais vous informer qu'il y a quelques mois, j'ai rencontré une jeune auteure : Aurélie FREDY, qui dédicacait dans une librairie. Nous avons échangé quelques mots forts sympathiques, ce qui m'a donné envie d'acheter son livre : C'est aujourd'hui dimanche. Elle m'a parlé des difficultés pour les jeunes auteurs à promouvoir leur livre, encore plus s'il s'agit d'un 1er roman édité par une petite maison d'édition (l'histoire du pot de terre contre le pot de fer, vous connaissez ?). Alors voilà, j'ai adoré son bouquin et je tenais à lui donner un coup de main.

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • a.l.m. lep le 02/10/2013 à 15h17

    Bonjour,
    Oui ce serait sympa.. Moi j'ai lancé une alternative en tentative... Je lis une partie de mon livre "Haut relié, or puisé", à voix haute sur une vidéo postée sur le net http://www.youtube.com/watch?v=HOhNBk6s-do . Après cela ne convient pas à tout le monde... Mais au moins le partage est fait... Bonne chance !

  • Jean-michel Palacios le 01/10/2013 à 19h14

    Bonjour à tous les deux.

    Je crois et ce n'est pas la première fois que j'en parle sur "Lecteurs" mais "l'endroit est idéal" pour parler de jeunes auteurs.

    C'est vraisemblablement une fenêtre pour se faire connaître auprès d'un public assez large et éclectique.

    Ce serait bien de préciser (sauf contre-indication) les liens vers les sites ou les blogs vers lesquels il est possible de retrouver des informations sur le livre, l'éditeur, la parution, les dédicaces.

    Je vous rappelle que lecteurs est un "Village" avec une place.

    Sur cette place bordée de la mairie et de nombreuses boutiques, il est des jours de marché, des jours de cafés-granolas, des jours de papotages, des jours pour échanger des livres et pour en parler, des jours de lecteurs du mois, des jours d'interviews virtuelles ou de reporter d'un jour...

    J'ai constaté, comme Francis le fait remarquer, que les petites maisons d'éditions s'investissent pour leurs auteurs.

    Aussi et je n'ai aucun intérêt personnel à promouvoir ces personnes et j'aime juste le travail qu'elles produisent, je vous propose une petite promenade.

    Faites donc un saut :
    aux "Editions du Riez", éditeur indépendant, (www.editionsduriez.fr/),
    découvrez Céline Guillaume (www.editionsduriez.fr/les-auteurs/celine-guillaume/), Arnaud Duval (primé aux Futuriales),
    Franck Ferric (http://blackflag.over-blog.com/)....

    Et je manque de temps pour en parler davantage.
    Mais le coeur et la passion y sont.

    A vous lire bientôt.

    JM

    PS : je vous suggère (Francis, Isabelle) d'ouvrir une discussion qui s'appellerait "Jeunes Auteurs et Petites Maisons d’Éditions". Et vous l'alimentez de tous vos contacts, liens, blogs, sites. Je viendrai moi et d'autres vous aider !!!

  • Francis Géminet le 30/09/2013 à 21h02

    Bonjour Isabelle,
    merci pour ce partage j'irai jeter un coup d'oeil à son travail.
    Pour ce qui est de la difficulté de promouvoir son livre, je ne pense pas qu'il s'agisse d'une question d'âge ou de taille de maison d'édition, c'est un engagement à prendre des deux côtés (normalement plus pour la maison d'édition dont le rôle, "à la base", est d'encadrer les auteurs qu'elle publie). Je pense qu'au contraire, les petites maisons d'édition sont celles qui accompagnent plus les auteurs que les grandes, car elles publient moins et ont tout à gagner en se faisant connaître en invitant leurs auteurs à des salons (on en revient souvent au combat Qualitatif/Quantitatif).

    J'ai moi-même 23 ans (donc...jeune ?) et j'ai eu une période où je me lamentais du fait que ma maison d'édition ne m'aide pas à promouvoir mon livre. D'autant plus que je suis des études pour un jour travailler en maison d'édition, et ayant fait un dossier complet sur le métier, j'ai remarqué que la réalité différait pas mal de ce qu'est le métier en théorie, ce qui me double-agace. Finalement il faut s'accrocher, et faire les démarches de son côté, ce qui d'un côté est plus gratifiant (mais alors,à quoi servent les maisons d'édition ??? Héhé).

    Cordialement.