Le rendez-vous de la page 100

Pascale Pay le 21/08/2013 à 13h54 sur le livre Le dernier été d'un jeune homme

Salim Bachi nous livre un portrait d'Albert Camus en deux époques. Embarqué pour l'Amérique du Sud, l'auteur de La Peste, qui est aussi le narrateur, se souvient de son enfance et de sa jeunesse, marquées par une grand-mère tyrannique et violente, une mère murée dans le silence et la tuberculose qu'il contracte alors qu'il mène des études brillantes en dépit de la pauvreté de sa famille, let tout sur fond d'interrogations sur la présence française en Algérie. Par son écriture précise et élégante, l'auteur parvient à me faire surmonter mon aversion viscérale pour Camus et à susciter beaucoup d'émotions à l'évocation de ce destin hors du commun. C'est donc avec énormément de difficulté que je m'arrache de ces pages tout en finesse pour rédiger cette petite chronique du rendez-vous de la page 100.