Que ne supportez-vous pas pendant que vous lisez ?

Natalie Philippe le 20/08/2013 à 08h20

Hier, j'ai mis ce lien en statut: http://www.buzzfeed.com/harpercollins/17-problems-only-book-lovers-will-understand-9npd Et Jean-Michel m'a conseillé d'ouvrir une discussion à ce sujet. Je vais donc commencer par le plus insupportable, les gens qui vous racontent la fin du livre (cela fonctionne aussi avec les films, les séries...). Je sais pourtant que ça arrive à tout le monde de faire une "gaffe". Quand mes enfants étaient petits, je lisais Harry Potter en anglais et ils me demandaient régulièrement des "infos" sur ce qui se passait (pas de scoop, en attendant qu'ils le lisent en français, mais des petites anecdotes sans conséquence sur la trame de l'histoire), seulement j'avais été tellement déçue par ce qui arrivait à mon personnage préféré (Rogue) que j'avais "lâché" une info capitale sous le coup de l'émotion. Ils m'en parlent encore (les enfants sont rancuniers^^). Sinon, je déteste être interrompue, c'est sans doute pour cela que je préfère lire au calme, dans ma chambre. Discuter avec quelqu'un qui ne lit jamais (et qui s'en vante), est assez déstabilisant pour moi, je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression que cette personne passe à côté de quelque chose d'essentiel et j'essaie toujours de la convaincre que lire, c'est chouette. Mais le pire, je crois, ce sont les gens qui sont admiratifs parce qu'on lit un "gros" livre. On dirait qu'on fait un exploit, qu'on gravit l'Everest. Ils confondent la taille du livre avec la difficulté de son contenu et l'ennui qu'on peut avoir à le lire (comme si c'était une corvée). Impossible de leur faire comprendre qu'on peut s'ennuyer ferme en lisant un livre de 100 pages et dévorer en quelques heures un pavé et adorer ça ! Et vous, quelles sont les remarques ou les attitudes qui vous agacent ?

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Nadia D'ANTONIO le 25/12/2015 à 15h20

    Bon sujet et qui m'intéresse tout particulièrement. En effet, lorsque je peux enfin m'asseoir, pour moi ça signifie que JE VEUX lire. Et donc, je n'aime pas le bruit ou être dérangée à tout bout de champ par le téléphone ou être obligée de me lever après avoir lu seulement quelques pages. Je déteste lire un petit peu à la fois. Je ne supporte pas, non plus, que l'on sonne à ma porte par des voisins qui, eux, n'aiment pas la lecture et se moquent donc de voir que je m'étais bien installée. Peut-être que, dans ce cas, je pourrais éviter d'ouvrir ma porte? je n'ai pas encore osé et c'est moi la frustrée...Je fais avec. Amitiés.

  • Roland Nipoing le 01/09/2015 à 14h37

    Salut,
    d'accord pour le bruit, mais le bruit qui déconcentre. Une discussion en français me dérange, en revanche, dans une langue que je ne comprends pas, ça ne me dérange pas (sauf si ça hurle). Le bruit ambiant ne me déconcentre pas, mais une annonce de gare ou de la musique, ça me sort de mon livre.

    Je n'aime pas qu'on me raconte la fin, mais j'aime parler d'un livre dans son entier avec quelqu'un qui l'a lu, et dans mes lectures, je croise peu de gens qui ont lu les mêmes choses. Discuter pour digérer un livre c'est important.

    Je déteste jeter un coup d'œil à la quatrième de couverture pendant ma lecture et me faire dévoiler un élément important.

    Logique: je déteste presque toutes les quatrièmes de couverture et je déteste encore plus ne pas pouvoir m'empêcher de les lire.

    Je déteste ne pas pouvoir parler d'un livre sous prétexte que je "spoile" alors que je spoile beaucoup moins que la quatrième de couverture et que cette personne ne lit strictement jamais de romans.

    Comme vous tous, j'aime qu'on me rende les livres mais j'aime qu'on les lise. Un livre est depuis quatre ans chez une connaissance, et quand je le revois, il me demande de le lui laisser car si si, il va le lire...

    D'accord avec vous sur les gens pour qui lire est difficile, long et ennuyeux. De nos jours, un nouvel argument est arrivé: les séries télé. Quand on me demande comment je fais pour lire des livres aussi gros (et en plusieurs gros tomes), je compare avec le visionnage de séries. Je connais des gens qui ont regardé des séries de cinq saisons de 22 épisodes de 50 minutes plusieurs fois et qui trouvent encore qu'un roman c'est trop long. Quand on le leur fait remarquer, on peut avoir enfin droit à un petit "ah oui, c'est pas faux".

  • Béatrice O le 31/08/2015 à 21h07

    Bonjour à tous, Comme ous jen aime pas le bruit, être dérangée, les importunts, mais je crois que ce que j aime pas, c est terminer un livre, c est comme une vie qui s arrêterait, durant quelques heures ou quelques jours je me sens très seule, presque désoeuvrée, sentiment qui ne dure pas, car dés que j entamme une nouvelle lecture je suis à nouveau heureuse et je plonge dans cette nouvelle histoire.

  • Sofi C le 30/08/2015 à 10h46

    Ce que je ne supporte pas... c'est de ne pas pouvoir lire le livre qui se cache dans mon sac alors que je suis dans le métro et que tous les sièges qui se libèrent m'échappent les uns après les autres, ne réussissant à m'assoir après forte bataille qu'à l'avant dernière station et au moment où fébrilement je trouve la bonne page pour commencer à lire... j'arrive à destination. Là j'ai un peu envie de tuer quelqu'un, notamment celui qui n'a pas arrêté durant tout le trajet de converser dans son portable, insupportablement sûr de lui et de son bon droit d'étaler sa vie d'une voix forte... Grrrr

  • Mireille BROCHOT le 29/08/2015 à 17h43

    Quand je lis, je ne supporte rien ni personne...sauf si quelqu'un s'intéresse à mon livre! Là, j'arrête ma lecture et j'engage la conversation sur le sujet ou l'auteur et me sens obligée de juger! Puis je veux vite partager ma passion et questionne la personne sur ses goûts. Cela, c'est la situation idéale pour moi dans les transports en commun ou dans une salle d'attente par exemple, mais elle se produit rarement. Chez moi, j'ai tendance à devenir sourde et ne répond pas aux questions de mon entourage...ce qui agace bien sûr. Donc, pour ne pas être trop désagréable, je lis dans mon lit. Mais quand mon conjoint lit aussi, il aime bien me faire partager ses impressions ou commenter son livre...Conclusion, j'adore lire seule dans mon lit, avec mon chat qui lui a compris qu'il est inutile de miauler...je ne répondrai pas!

  • Erimède- Read le 25/08/2015 à 10h54

    Bonjour

    Je n'aime pas être déranger, le moindre élément qui perturbe l'univers dans lequel je me suis immergé me dérange. C'est comme si on cassait la fine pellicule de magie entre le réel et le monde merveilleux dans lequel je suis plonger. Mais étrangement, la présence d'une personne ne me gêne pas. J'aime raconter ce que j'ai lu, même si la personne en face de moi n'aime pas. C'est un moyen pour moi de rendre ce que j'ai lu plus réel.

  • Virginie Vuidart le 02/09/2013 à 12h05

    Bonjour

    personnellement, rien n'arrive vraiment à me déranger lorsque je lis. Le plus souvent, je lis dans mon lit pendant que mon chéri regarde la télé et j'arrive à faire abstraction totale de ce qui se passe autour. Lorsque je lis, je suis dans l'histoire, avec les héros. Je me rappelle, lorsque j'allais à la fac par le train, je faisais un voyage exceptionnel en sibérie avec Michel Strogoff. Maintenant, je ne prends plus les transports en commun, puisqu'il n'en existe pas entre mon domicile et mon lieu de travail et je regrette ce temps de lecture perdu. Je vais peut-être emprunté des livres audibles. ;)
    Maintenant, j'avoue que je n'aime pas être dérangée lorsque j'arrive au moment crucial de l'intrigue. Si je dois arrêter ma lecture pour partir ou fiare autre chose, je ne pense plus qu'au moment où je pourrais de nouveau reprendre mon livre.

  • Ludivine Wilcz le 28/08/2013 à 21h27

    Bonsoir,

    Alors pour moi, ça serait :
    - me rendre un livre très longtemps après que je l'ai prêté ... Du coup, je ne prête plus
    -me dire "Oh il est super, enfin le film en tout cas, parce que le livre doit être chiant" ... Et bien, non, le livre est beaucoup plus étoffé que le film, c'est le principe pfff
    -Et spécial dédicace à ma moitié, même si le plus souvent, elle respecte ma bulle de lecture, elle m'a déjà demandé d'activer ma lecture pour ne plus être ennuyée par la lumière alors que deux jours avant elle jouait à la console pendant que je dormais ...

    Enfin voilà le pire pour moi, les soucis de concentration sont très rares, j'arrive facilement à me créer une bulle que ce soit pour lire ou écrire :)

    Ludivine

  • Valérie Vunck le 21/08/2013 à 16h04

    Pour ma part, idem qu'Olivier Pirou, me rendre les livres en mauvais état est un délit majeur et lire par-dessus mon épaule m'est insupportable : lisez-le vous-même après tout.
    Mais alors et surtout, me racontez la fin du livre avec lequel je suis occupée parce qu'on l'a déjà lu. Grrrr....

  • Olivier Pirou le 21/08/2013 à 14h57

    Bonjour Natalie, je dirais en UN me rendre les livres ou les BDs que j'ai prêtés tout pourris, en DEUX lire par dessus mon épaule (je tiens moins de 5 secondes) et en TROIS m'entendre dire que lire c'est du temps de perdu ! Sinon j'ai la chance autour de moi que l'on respecte ma bulle de lecture, et jamais on ne m'a dévoilé un dénouement ( non mais ! )

    Olivier
    Ps : un clin d'œil à Muriel. : ça sent le vécu !

  • muriel bouche le 21/08/2013 à 14h07

    avec un peu d'humour mon top 5 des choses qui me dérangent, m'agacent, m'horripilent quand je lis :
    - "tiens je l'ai lu celui là, c'est nul à ..." [ on t'a jamais dit que quand on est poli on dit "j'aime pas" ]
    - " t'as vu la réaction de M quand il apprend que l'assassin c'est P ..., franchement c'est dingue, non ..." [ non, et toi t'as vu Ma réaction quand on me raconte une partie super importante du livre que je viens tout juste de commencer ? ]
    - "crunch crunch crunch slurp, blurp crunch crunch crunch , slurp, blurb ....(en gros quand on mange un truc ou boit un truc de façon super discrète tout en me collant ...) " [ t'a jamais appris à fermer la bouche quand tu manges ?]
    - "non mais c'est pas possible tu peux pas lire aussi vite, là , tu fais semblant ou alors tu lis 1 page sur 2 .." [ et oui, mon plaisir c'est d'acheter des livres de plus en plus chers pour n'en lire que la moitié, comme ça je participe au grand gaspillage mondial tout en cultivant mon découvert , na ! ]
    - "mais comment tu fais pour passer autant de temps à lire ?" (sous entendu t'as rien de mieux à faire ) [ c'est simple, je ne dors pas (temps perdu) , me nourris de chips et gateaux secs (va plus vite), n'ai aucun amis (aucun intérêt) pas de télé (aucun intérêt), pas de chien (ça pue surtout quand il pleut), pas de famille (si c'est pour se disputer pendant les repas ...) , pas de connexion internet (un réseau social pourquoi faire ?) ... bref, à question sans aucun sens pour moi réponse sans aucun sens pour personne...]

    et voilà ;-)

  • Philippe Taulet le 21/08/2013 à 11h46

    Bonjour,
    Et merci pour cette discussion. Ce qui me dérange le plus lorsque je lis ce sont les bruits. J'ai besoin de calme et je ne supporte pas que quelqu'un arrive et m'interrompe ou me parle. Je suis en train de lire alors j'aime bien qu'on me laisse tranquille.
    Ensuite c'est vrai que parfois dire que l'on aime lire semble susciter dans certains regards une lueur d'ironie comme si c'était une activité démodée ou réservée à des gens à part. C'est je pense un loisir comme un autre et à chacun ses plaisirs. Amitiés à vous toutes et tous. Philippe.
    P.S. Alors Jean Michel tu as rangé la guitare?

  • Natalie Philippe le 21/08/2013 à 07h46

    Merci pour vos témoignages.

    Je prête souvent des livres, mais c'est vrai que le dernier que j'ai prêté, la personne a mis un an à me le rendre ! J'imaginais son "vécu" (celui du livre, pas de la personne), abandonné dans un coin poussiéreux, c'était étrange.

    Je me rends compte que moi aussi avant je pouvais lire dans n'importe quel contexte (bruit, foule, transport...), maintenant c'est plus compliqué, j'ai besoin de calme.

    Bonne journée à tous !

  • Danièle Lecuppre le 20/08/2013 à 20h43

    Bonsoir Nathalie.Le bruit bien sûr,(radio ou télé surtout) ,aussi un refus d'afficher mes lectures en public qui me pousse à recouvrir le bouquin que j'emmène prendre l'air!J'oublie de dire que par contre je me dévisse la tête pour voir ce que lit un eventuel voisin de transport quel qu'il soit!
    Je n'aime pas trop non plus que l'on m'offre un livre,d'ailleurs souvent c'est déjà lu!et c'est si personnel.
    Les "Classiques" non plus ne m'attirent plus,trop lus peut-être;pourtant après avoir lu "La fille d'Emma",un bouquin bien sympa certes,j'ai repris Madame Bovary avec un bonheur de lecture!
    Amitiés Danièle

  • Nina Capuchon le 20/08/2013 à 17h26

    Bonjour Nathalie

    Merci pour cette discussion et pour le lien , beaucoup d'entre nous se reconnaîtront.
    Tout comme vous, je ne supporte pas qu'on me dévoile la fin d'un livre à fortiori si c'est un policier ou un suspense, les avis et critiques trop détaillés qui sont en fait des résumés et vous ôtent toute envie de lire le livre en question.

    Je n'aime pas les romans remplis d'invraisemblances, un récit notamment d'anticipation perd toute sa crédibilité et son intérêt si il n'existe pas un minimum de cohérence. Idem pour les fins en "queue de poisson" ou sur un énorme point d'interrogation (à moins qu'une suite ne soit prévue). Il y a des livres que j'ai regretté d'avoir lu tellement la fin était ratée. C'est le moment où l'on se dit "tout ça pour ça ?".

    Lorsque j'emprunte un livre, je le lis rapidement et le rends toujours, j'ai la même exigence pour les livres que je prête. De même, lorsque j'offre un livre en cadeau, j'apprécie beaucoup qu'on me dise ce qu'on en a pensé. En fait, c'est tellement rare que je n'offre pratiquement plus de livres :-)

    Il fut un temps où je pouvais lire n'importe où sans être dérangée, aujourd'hui le moindre bruit me perturbe et me fait perdre le fil de ma lecture. J'ai besoin d'une bulle de silence ou à la rigueur d'un léger fond sonore musical. De même, je me déconcentre si quelqu'un vient s'asseoir trop près de moi ou s'agite. Je ne supporte pas qu'on lise par-dessus mon épaule.

    Voilà, c'est tout ce qui me vient à l'esprit pour le moment mais la liste ne s'arrête pas là...

    Amitiés, Nina

  • Jean-michel Palacios le 20/08/2013 à 12h59

    Bonjour Nathalie et merci d'avoir lancé ce sujet qui pour moi doit servir avant tout d'exutoire plus que de régler ses comptes avec la société et ses incivilités du quotidien qui sont aujourd'hui très nombreuses.

    Alors, quid des attitudes qui agacent en matière de livre et de lecture ?

    Dans les transports, difficile de trouver un coin tranquille pour lire sans être dérangé même en y mettant du sien : conversation interminable à voix haute ou encore le "xi-xi boum-boum" des téléphones portables qui explosent les pauvres oreilles du voisin. La promiscuité en accentue les effets. Que faire ?
    Alors je change de place, je mets des écouteurs pour écouter à mon tour de la musique de manière modérée ou je révise du vocabulaire étranger car tenter de faire remarquer aux intéressés le dérangement procuré tourne la plupart du temps en vinaigre.

    Dans les critiques auxquelles je participe pour Lecteurs.com, il faut je crois susciter l'intérêt des lecteurs sans dévoiler totalement l'histoire. Ce serait égoïste et nuirait à l'auteur dont le livre va paraître bientôt en librairie. Donc je suis contre les critiques à l'emporte-pièce.

    En fait, tout est dans la nuance. "L'excès en tout nuit" ou encore "rien de trop".

    J'emprunte à Molière et son Tartuffe ce passage :

    "Les hommes la plupart sont étrangement faits!
    Dans la juste nature on ne les voit jamais;
    La raison a pour eux des bornes trop petites;
    En chaque caractère ils passent ses limites;
    Et la plus noble chose, ils la gâtent souvent
    Pour la vouloir outrer et pousser trop avant.
    Que cela vous soit dit en passant, mon beau-frère."

    La lecture exerce sur soi un effet miroir et nous révèle à nous-même. Ainsi le livre offre la possibilité de séduire autant que d'indisposer. Il faut donc lui laisser sa chance et ne pas dévoiler les insuffisances, les manques ou la fin dans ce qu'elle est ou ne sera pas.

    Lorsque j'étais enfant, mes parents nous "interdisaient" de dire "j'aime pas" avant d'avoir goûté aux choses, quelles qu'elles soient. Ce principe, bien qu'excessif, présentait l'avantage de motiver à s'intéresser à tout, tout en recherchant par curiosité ou soif de connaissance.

    Ce qui fait aujourd'hui que j'aime de nombreux thématiques de livres. Alors je guette (dans le transport) par curiosité le titre des livres de mes voisins, j'imagine parfois qu'ils sont eux-mêmes membres de lecteurs, j'essaie, j'ose parfois de demander un avis.

    Le livre est un moyen d'échange culturel et de sociabilité.

    Amitiés
    JM

  • Corinne Ad le 20/08/2013 à 09h58

    bonjour ,

    quand je lis j'aime bien être au calme et ne pas être interrompue dans ma lecture surtout être stoppée en plein suspense (idem quand je regarde un film et que la pub intervient :- ( )

    Je n'aime pas non plus qu'on me dise quel est le dénouement de l'histoire

    Amitiés Corinne