le rendez-vous de la page 100 "VERTIGES" de Lionel Duroy

Jérôme Touzalin le 04/08/2013 à 16h06

Que les rapports entre les hommes et les femmes sont complexes ! Nous le savons, mais c'est aussi tout ce qui fait le plaisir de la littérature, et là nous ne sommes pas déçus de suivre le cheminement alambiqué d'Augustin... et des femmes qui l'accompagnent ou l'ont accompagné. Style recherché, sans tomber dans l'excès... personnages très équilibrés, c'est un homme qui raconte mais aucune trace de supériorité masculine... La page 100 c'est à peine le quart du livre... autant dire que j'ai à peine franchi le début, il me tarde de découvrir la suite.

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Or Pâle le 16/10/2013 à 23h13

    Je vous lis et vous remercie pour vos avis, tout ce chemin parcouru avec Lionel Duroy comme quoi ;) http://lionel-duroy-un-jour-je-te-lirai.blogspot.fr/2013/10/et-si-lionel-duroy-devenait-un.html

  • Patricia Hily le 01/09/2013 à 16h33

    Pour Réjane,
    Le livre est paru ! Je l'ai vu hier dans ma petite librairie.

  • Patricia Hily le 01/09/2013 à 15h59

    Augustin, écrivain, la quarantaine, est en train de vivre une séparation difficile avec Cécile qui le trompe sans s'en cacher. Il vit très mal cette rupture de 20 ans de vie commune et se console dans les bras d 'Esther, une jeune femme connue sur son lieu de travail et qui est follement amoureuse de lui, mais il pense encore à Cécile.
    Augustin, éternel demandeur d'amour, manque qu'il a eu dés sa tendre enfance avec une mère qui n’arrêtait pas de faire des enfants mais qui ne lui donnait aucune affection.. A ce niveau de la page 100 Augustin souffre de voir Cécile se détacher de plus en plus de lui, on assiste à la mort de leur amour commun, elle a un amant, lui commence son histoire avec Ester.
    Je suis impatiente de savoir où tous les vertiges amoureux d'Augustin vont le mener...affaire à suivre

  • Réjane MARTEAU le 14/08/2013 à 17h54

    Je n'ai pas eu la chance d'avoir ce livre dans ma sélection, mais nul doute qu'il fera partie de ma bibliothèque dès sa parution. J'ai eu la formidable occasion d'assister à une conférence de Lionel Duroy lors de la remise du prix Renaudot des lycéens à l'automne dernier pour son roman "L'hiver des hommes", c'est un auteur prolixe, brillant, d'une rare sensibilité, et il me tarde de découvrir cette nouveauté.

  • christine claude le 05/08/2013 à 10h15

    Je viens à mon tour de franchir le cap 100, sans même m'en apercevoir. Nous sommes ici dans les vertiges de l'amour et de la vie. Ecriture fluide, conjugué au présent, un style et une élégance. Des flash back dans la vie amoureuse et dans l'enfance de l'auteur. Un rapport aux femmes compliqué, fragile et un certain romantisme. L'écrivain ne triche pas et nous livre sans pudeur tous ses états d'âme, il est touchant, bouleversant. Un lourd passé pèse sur sa vie, ses choix et ses errances. On le sent en recherche perpétuelle, essayant de démêler les noeuds qui l'encombrent, l'étouffent. On a envie de l'accompagner un bout de chemin encore.