la page 100

Elizabeth Neef-Pianon le 02/08/2013 à 17h09 sur le livre La nuit en vérité

Un lien très fort unit Enzo, 12 ans, à Liouba, sa mère, encore « dans la vingtaine. Tête de turc à l’école, il se sent exclus. Lui et elle sont un peu paumés socialement. Enfant solitaire, il se pose beaucoup de questions sur ses origines, et se fait beaucoup de réflexions sur le comportement des adultes. Le style est très agréable mais traditionnel et sans fulgurance. Les personnages par contre sont très réalistes. On les prend vite en sympathie et l’envie de continuer un bout de chemin avec eux est bien là.