Le rendez-vous de la page 100

Véronique Desamoury le 01/08/2013 à 18h11 sur le livre Le jour où j'ai rencontré ma fille

"Oligoasthénoteratospermie' ou stérilité définitive est le diagnostique médical qui va réveiller l'instinct paternel de l'auteur jusque là un célibataire et hédoniste endurci aux multiples conquêtes féminines et aux relations affectives à durée déterminée mais qui n'avait jamais vraiment envisagé de fonder une famille. Ce désir de paternité va se concrétiser lors d'un séjour au Togo duquel il reviendra avec une petite fille adoptée au prix, on le devine, de nombreuses péripéties. La rencontre entre Amaal et le lecteur n'a été qu'esquissée jusqu'ici, le frère de PPDA nous livrant essentiellement un témoignage sur les vicissitudes de sa vie sexuelle et la découverte de sa stérilité avec moult précisions sur le déroulement d'un test du spermogramme, une terminologie scientifique barbare et l'exposé des conséquences psychologiques de cette révélation.. Le style est élégant, précis, presque journalistique, avec une bonne dose d'esprit et d'humour qui rend la lecture agréable . Manque peut-être l'émotion que l'on pourrait attendre à la lecture du titre de l'ouvrage mais peut-être sera-t-elle au rendez-vous dans la suite du récit.

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Valérie Vunck le 01/08/2013 à 22h51

    Comme Véronique le décrit trop bien, je ne rajouterai rien aux super-descriptions-médicales de l'auteur sur sa stérilité. Toutefois, à ce stade du livre (dont les chapitres sont toujours sous forme de questions), je reste assez dubitative : oui, l'auteur parle de sa fille adoptive (de temps en temps), de sa famille (un peu), mais surtout, surtout de ses nombreuses conquêtes car c'est un réel Don Juan qui fait fi de toute protection la plupart du temps (il a d'ailleurs bien de la chance d'être toujours en bonne santé quand on sait qu'il a parcouru le monde de long en large et souvent également de l' intérieur).
    Je me pose aussi la question de savoir si son désir d'adoption n'est pas le contrecoup de cette stérilité qu'il s'est découverte, car avant le désir d'enfant n'était, à mon avis, pas réellement là.
    On verra en lisant la suite, ...???