Le rendez-vous de la Page 100

vincent guibert le 30/07/2013 à 15h08 sur le livre Génération A

je débute la lecture du livre avec grande joie ... rendez-vous donc à la page 100. J'attends vos commentaires également !

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Mallory P le 12/08/2013 à 15h32

    Aïe...


    tout part de là... une simple piqûre d'abeille...


    Et pourtant ça n'est pas aussi simple...
    Les abeilles... n'existent plus normalement...

    A 5 endroits du globe, 5 personnes, se font ( presque simultanément) piquer par une abeille...

    S'en suit très vite un essaim ( hi, hi) de personnes autour de nos héros... leurs enlèvements et .. des analyses dans des labos top secrets... ( dans lesquelles.. bien évidemment tout le monde s'affaire comme dans une ruche...)

    Jusqu'à la page 100 , chacun des 5 personnages raconte le ... pourquoi du comment... et les circonstances durant lesquelles ils ont été piqués... par une espèce éteinte sur la planète..

    Le début de ce roman , oserai-je le dire.. glisse comme du miel... J'espère que la suite sera tout aussi délectable...

  • Mallory P le 12/08/2013 à 15h29

    Ce commentaire a été supprimé

  • Francis Géminet le 12/08/2013 à 00h19

    Environ 7 ans après que les abeilles disparurent de la planète, cinq personnes venues de divers horizons se font piquer le même jour. D’où ces abeilles peuvent-elles bien provenir, ces cinq attaques peuvent-elles naître d’un assaut prémédité ? Beaucoup de questions qui se posent et ne trouvent encore de réponse à l’arrivée de la page 100 qui vient rapidement tant il est difficile de décrocher.
    Un humour extra décalé, comme je les adore, envahit les pages de ce roman bien que ce dernier nous embarque dans une histoire qui traite sous plusieurs aspects de la Croyance. Chacun des personnages nous raconte son histoire sous forme de témoignages, avant et après l’instant T de la piqûre, dans lesquels on découvre le caractère à la fois décalé mais paradoxalement normal des personnages ou de leur entourage. Un nom revient souvent : Solon ; qu’est-ce ? La fin du livre nous le dira (je pense) !

  • vincent guibert le 31/07/2013 à 22h54

    j'ai finalement tout lu d'une seule traite : j'ai beaucoup apprécié la finesse de l"écriture, la subtilité des détails, les descriptions. Mais surtout j'apprécie sa faculté d'imagination et d'inventivité et sa capacité à nous plonger dans un univers quelque peu paranoiaque en faisant se mélanger plusieurs histoires.