Le verdict de la page 100

Hassina Mimoune le 30/07/2013 à 12h24 sur le livre La confrérie des chasseurs de livres

Un début prometteur qui met en scène François Villon, plutôt original d’en faire le héros d’un roman en extrapolant sur son destin. Sorti in-extrémis de sa geôle à la demande du roi Louis XI, le contexte historique laisse présager une intrigue riche en suspens et en rebondissements, d’autant plus que ce sont les livres qui sont au cœur du sujet. L’auteur semble bien inspiré laissant poindre une histoire dans la veine du « Nom de la rose » avec un contexte historique très détaillé, très documenté. On a envie d’adhérer avec enthousiasme !

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Michèle FINANCE le 06/08/2013 à 08h39

    En effet, une belle intrigue et un François Villon original, drôle et séduisant. On adhère sans hésiter, on dévore les 100 premières pages en attendant la suite avec impatience.

  • Jérôme Touzalin le 03/08/2013 à 12h58

    On perd totalement et définitivement la trace de François Villon en janvier 1463... il a alors 32 ans... A partir de là on peut tout inventer, et l'auteur ne s'en prive pas, nul ne viendra contester ses dires.. alors qu'apporte le fait que le héros soit défini comme étant François Villon ? Rien puisqu'il y a rien d'historique là-dedans, rien si ce n'est de nous mettre dans une ambiance fin de Moyen-âge... extirper François Villon donne un plus côté couleur locale... un inconnu aurait moins bien fait l'affaire. Petite manipulation. Sinon, l'intrigue est bien ficelée, on se sent embarqué dans un mystère politique dont on veut en savoir plus... parfois le style peut apparaître un peu trop léché... : "Une mouette solitaire apostrophe le soleil de ses paillements exaspérés..." Il n'empêche on souhaite connaître la suite.