le rendez-vous de la page 100

Jérôme Touzalin le 30/07/2013 à 10h47 sur le livre Trois grands fauves

"Trois grands fauves" Dommage de s'arrêter à la page 100 car la "ménagerie" n'est pas au complet... après Danton, Hugo, il manque encore Churchill... mais on a déjà un bel aperçu de ces personnages hors du commun... décidemment les "grands-hommes" ont quelque chose que nous n'avons pas, une énergie, une puissance, venue d'ailleurs. Le style d'écriture rend bien cette force qui les habite, ce MOI surdimensionné... je vous avoue que je n'ai pas pu résister à aller au-delà de la page 100 et c'est troublant de découvrir l'intimité sensible d'un Churchill inattendu... N'hésitez pas à entrer vous aussi dans l'arêne.

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Hassina Mimoune le 30/07/2013 à 12h20

    A priori, un roman iconoclaste qui va à contrepied des biographies traditionnelles. La petite histoire semble prendre le pas sur la grande pour façonner un destin. A première vue, un roman plutôt intéressant qui accroche le lecteur en commençant fort, par une scène plutôt violente mais qui entre d’emblé dans le vif du sujet.
    L’auteur ne perd pas de temps pour donner le ton et planter le thème de son roman.
    On a plutôt envie de continuer, c’est très bon signe !