demande avis des lecteurs

YASMINA AIT-OUAKLI le 30/05/2013 à 18h27 sur le livre Les lois fondamentales de la stupidité humaine

Bonjour, Je viens de terminer la lecture du livre cité ci-dessus et m'interroge : que veut démontrer l'auteur. J'ai bien cerné les 4 catégories, crétins, intelligents, bandits et stupides mais en quoi cela avance-t-il le lecteur d'être en capacité de départager les individus ? Sachant pour reprendre les propos de l'auteur, que nous sommes démunis face aux comportements stupides tant ils sont irrationnels et nous prennent le plus souvent au dépourvu. Aucune rationnalité possible ni d'un côté, ni de l'autre... Reste que le stupide est l'être le plus dangereux. Ok, cela me semblait, de prime abord, couler de source. Les gens stupides peuvent être très dangereux, plus que les bandits, car ils sont imprévisibles et surtout irrationnels donc illisibles pour les autres. Quand pensez-vous ? A côté de quoi suis-je passée pour ressentir ce sentiment de malaise, d'incomplétitude face à cette lecture ? Ce livre en dit trop et pas assez à la fois, on reste sur sa fin...

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Jean-michel Palacios le 01/06/2013 à 08h23

    Bonjour Yasmina

    Pour réagir à votre sujet, voici quelques critiques que j'ai relevées sur différents sites. Le livre est un best-seller vendu à plus de 350.000 exemplaires. Les réactions sont assez unanimes et enthousiastes.
    Vous êtes passée semble-t-il à côté de quelque chose. Je lirai ce livre dès que possible pour me faire une opinion.
    Amitiés
    JM

    « Un petit livre décapant qu’il faut vous procurer sans délai. »
    Philippe Sollers, Le Journal du dimanche

    « Cipolla : le Copernic de la connerie humaine, le Newton de la déraison universelle. (…) Un petit chef-d’œuvre pince-sans-rire. »
    Roger-Pol Droit, Le Monde

    « Un texte désopilant, qui n’est pas sans faire penser à Pérec ou à Botul. Un petit chef d’œuvre d’excentricité. »
    Jacques de Saint-Victor, Le Figaro

    « Une pure poilade intelligente ! »
    Karine Papillaud, 20 minutes

    « La démonstration, menée sur un ton fort sérieux, schémas à l’appui, est des plus spirituelles. »
    Marianne Payot, L’Express

    « Cipolla est à l’imbécillité ce que Newton fut à la gravité. Il la met quasiment en équation. Ce livre truculent (…) nous apprend surtout qu’on peut édicter des lois sur à peu près n’importe quoi. C’est donc une savoureuse mise en garde contre les théories absurdes et, aussi, une façon assez concrète d’aborder un domaine qui a fasciné nombre de beaux esprits comme Robert Musil. Einstein lui-même avait commencé à réfléchir sur le sujet sans pousser l’investigation aussi loin que Cipolla. “Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas acquis la certitude absolue.” »
    Laurent Lemire, Livres-Hebdo