Le roman policier ethnologique

Sebastien Cazaudehore le 28/05/2013 à 20h45

Nous sommes habitués aux criminels des romans policier perpétrant leurs mauvaises actions et laissant des indices derrière eux. Ces mêmes indices seront suivis par le héros du roman jusqu'à enfin appréhender le dit criminel. Depuis les débuts du roman policier, il est un sub-genre que l'on ne voit trop rarement : le roman policier ethnologique. Il y a toujours un criminel et un héros se rapprochant de l'image que l'on a d'un policier ou inspecteur, mais les indices et le contextes sont tellement étrangers à notre culture que même si le lecteur les a sous les yeux depuis le début, il lui sera impossible de faire une quelconque connexion sans que lui soit dévoilé le contexte culturel. C'est ce genre en particulier qui me passionne depuis des années. Non pas forcément pour la surprise ou le suspens, cela on peut l'obtenir avec n'importe quel autre bon roman policier, mais surtout pour la possibilité de découvrir une nouvelle culture et une nouvelle vision du monde. Un auteur du début du siècle que j'aime particulièrement est Donald Upfield et son inspecteur Napoleon Bonaparte, policier métisse aborigène qui mène l'enquête dans le bush australien. C'est cette passion et ce plaisir qui m'ont poussé à choisir ce genre en particulier pour mon premier roman. De trop rares auteurs se sont attelés à ce genre particulier, notamment parce qu'il nécessite des connaissances particulière, ce qui explique aussi pourquoi on retrouve ce genre de romans dans un contexte historique (Christian Jacq par exemple). Alors, étant toujours à la recherche de nouvelles perles rares... faites-moi part de vos trouvailles. Sébastien Cazaudehore

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Sebastien Cazaudehore le 04/06/2013 à 18h35

    Bonjour Hassina,
    ne sommes-nous pas de retour sur le genre historique plus qu'ethnologique ? Ce n'est pas vraiment une culture que l'on découvre ici, mais plus une histoire. je sais que les deux sont intimement liés mais, en parlant de culture, je le fais d'un point de vue ethnologique, c'est à dire mentalités, us et coutumes, croyances,...

  • Hassina Mimoune le 03/06/2013 à 16h25

    Dans le genre, polar qui décoiffe, je vous suggère L'ultime secret du Christ de José Rodrigues dos Santos où l'éminent cryptologue, Tomás Noronha, (déjà héros de La Formule de Dieu) mène une enquête sur des crimes dont les raisons sont à trouver dans les Saintes Ecritures. Très documenté, très fouillé et surtout très divertissant ! Les chroniques et l'interview de l'auteurs sont sur lecteurs.com. Très bonne lecture !

  • Sebastien Cazaudehore le 03/06/2013 à 14h31

    Comme tu as raison, j'adore aussi ces romans historiques, mais parfois j'aime réussir à trouver un livre qui fasse découvrir une nouvelle culture sans avoir a revenir plusieurs siècles en arrière.
    "Tristes tropiques" de Lévi Strauss est un bon exemple, ainsi que "les lances du crépuscule" de Descola, mais là on entre dans de la non-fiction. ce qui est difficile, c'est le polar dont l'intrigue est étrange par sa simple origine et la manière de penser qui a amené à sa réalité.

  • Jean-Bernard SOLER le 02/06/2013 à 22h03

    Je crois que je vais me mettre à ces "polars ethnologiques" ma femme les adore aussi et je n'ai pourtant pas encore essayé. J'ai lu récemment un excellent policier historique je pense assez méconnu de Karen Maitland "la compagnie des menteurs".

    Le roman se passe au 14° siècle pendant la période de la grande peste en Angleterre. Un vendeur de reliques parcourt le pays du sud au nord, tentant d’échapper au fléau qui avance inexorablement. Il va évoluer avec un groupe qui s’étoffe de jour. au cours de ce périple. Profondément éprouvés par le froid la faim et les dangers ; des meurtres atroces sont commis à l'encontre de ce groupe.
    C'est vraiment un bon roman que l'on peut classer aussi comme "fantastique" intéressant par la façon de décrire cette période du Moyen Age, les croyances, le mode de vie.
    On est imprégné par les modes de pensées des personnes qui ont vécu à cette période de notre histoire.

  • Jean-Bernard SOLER le 02/06/2013 à 21h59

    Ce commentaire a été supprimé

  • Sebastien Cazaudehore le 02/06/2013 à 20h21

    Medicine man, un excellent film !
    Pour corriger une petite erreur, c'est Arthur Upfield (Donald Upfield est une connaissance à moi, d'où la confusion)
    sinon, est-ce que tu connais "Les lances du crépuscule" de Ph. Descola ?
    absolument génial, le récit des deux années de terrain anthropologique passées à vivre avec le Ashuar, un classique... et pas seulement pour les ehtnologues.

  • jeromine laugel le 30/05/2013 à 11h27

    Ce commentaire a été supprimé

  • Jean-michel Palacios le 30/05/2013 à 09h13

    Bonjour Sébastien, bonjour à tous

    Il n'est pas toujours facile de lancer une discussion et je ne sais pas ce qui peut susciter ou pas l'intérêt et entrainer des échanges. Alors j'apporte une pierre à cette thématique qui n'est pas très simple dans la mesure où vous faites le tour du sujet avec Donald Upfield, maître du genre.

    Fred Vargas
    Je pense que Fred Vargas s'apparente à ce genre dans un domaine qui est celui de l'anthropologie (experte au CNRS). La connaissance des traces laissées par les civilisations passées et les modes de vie font partie de ses enquêtes policières.

    Pierre Pelot
    Il a collaboré avec Yves Coppens à des romans qui se situent dans la Préhistoire. Il s'est illustré parfois sous des pseudos dans la BD et les romans avec des aventures à thématique western, guerre de sécession, indiens d'Amérique. A la différence des histoires de héros ou super-héros, ses histoires ne finissent pas nécessairement bien.

    Voilà donc deux auteurs que j'ai dans mes linéaires qui s'apparentent à votre thématique. Christian Jacq très connu pour ses polars égyptiens sort depuis peu une série d'enquête de l'inspecteur Higgins que je vous recommande.

    IRD et Civilisation inconnue en Equateur
    En juillet 2003, une découverte importante des archéologues de l'IRD (institut de recherche et développement) en Equateur révèle la présence, il y a plus de 4000 ans, des premières civilisations andines dans le haut bassin amazonien, où leur existence était jusqu'à présent inconnue. Ces recherches ont été menées en partenariat avec l'Institut National du Patrimoine Culturel (INPC) de l'Equateur et la participation, aux côtés des chercheurs de l'IRD (Jean Guffroy, Francisco Valdez et Geoffroy de Saulieu), de Julio Hurtado, archéologue équatorien.

    Medecine Man
    Voici le synopsis du film "Medecine Man" de John McTiernan avec Sean Connery et Lorraine Braco. "Le docteur Rae Crane est envoyée par une société pharmaceutique au coeur de la forêt amazonienne à la recherche du scientifique Robert Campbell qui prétend avoir trouvé dans les arbres de la forêt vierge une substance capable de guérir le cancer. Mais la construction d'une route au coeur de la forêt menace l'équilibre écologique et par la même occasion le produit miracle que n'arrive plus à reconstituer le docteur Campbell".

    Tueur d'arborigènes
    "Tueur d'Aborigènes : Une enquête de la brigade aborigène" dont le résumé et la critique sur Babélio est très bonne.
    "Soucieux d'être politiquement correct envers ses minorités, l'État australien crée, contre l'avis de ses propres forces de police, une «brigade aborigène». Elle se compose, pour cette immense nation plus grande que l'Europe, d'un homme et d'une femme. Le premier, Gary, est devenu flic, lui qui fut victime, pendant sa jeunesse, du racisme des Blancs. La seconde, Lisa, a été littéralement arrachée des bras de sa mère à l'âge de cinq ans pour être placée dans un institut légal dirigé par des sœurs. Ces deux-là s'en sont sortis. Ils sont brillants, jeunes, habitués au combat. La découverte à Sydney, pour leur première enquête, du corps détrempé d'une jeune abo sonne pour eux le début d'une traque effrayante. Ce qu'ils vont découvrir, au fil des meurtres, n'est rien moins que l'histoire récente d'une île millénaire".

    Amitiés
    JM