Marc LEVY vs Guillaume MUSSO : PROCHES ou DIFFERENTS !!!

Jean-michel Palacios le 29/04/2013 à 20h21

Si Marc Lévy et Guillaume Musso présentent de nombreuses similitudes dans le rythme de parution souvent proches, dans le plébiscite que leurs accorde tout autant le public, dans le nombre de traductions à l'étranger, j'ai quand même l'impression très nette à mes yeux qu'ils ne se ressemblent pas. Un parcours de vie, l'âge, les influences et les inspirations, les thématiques sont très différents. Exemples : G. Musso maîtrise avec un art consommé, les mille-et-une-façon de mourir voire de s'en approcher, voire dans revenir, voire même, tel le "Chat de Schrödinger", d'être dans deux états en même temps ou presque. Son lieu géographique de prédilection se situe aux États-Unis qu'il semble connaître sur le bout des doigts. M. Lévy aime et présente le fantastique, l'historique, les liens familiaux (père et fille), les liens amoureux, une étincelle d'aventure un peu en baisse, un style dépouillé (disent certains et dont ce défend l'intéressé au prétexte de produire des échanges épurés pour aller à l'essentiel(interview). Il fait étrangement "British"... Comme d'habitude (pour les fidèles), le décor est planté et j'espère secrètement que vous adhérerez à participer de cette opposition, sorte de match sans vainqueur ni vaincu mais plutôt qui aiderait à faire la part des choses. Après tout, nous parlons de deux "monstres" français de la littérature romanesque qui parcourent le monde (près de 40 traductions et plus de 15 millions de titres vendus, chacun)... Alors qu'en pensez-vous : ressemblance ou différence !!! Bien amicalement JM

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Jean-michel Palacios le 31/08/2016 à 16h08

    Merci Stéphanie.

    Voici quelques adaptations très réussis de mon point de vue. Amitiés. JM

    "Mes amis, mes amours" de Marc Lévy a été adapté au cinéma en 2007 avec Bruno Davézé, Vincent Lindon, Pascal Elbé, Virginie Ledoyen, Florence Foresti.
    La bande-annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18816194&cfilm=112224.html

    "Si c'était vrai" best seller de Marc Lévy en 2000 a été adapté en 2005 avec une jolie distribution dont Reese Witherspoon, Mark Ruffalo, Donald Logue.
    La bande-annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18398815&cfilm=59948.html

    "Et Après" de Guillaume Musso est sorti en salle en 2007 avec Romain Duris, John Malkovich, Evangeline Lilly, Reece Thompson, Glenda Braganza. Cette adaptation est vraiment réaliste et Duris, Malkovich et Lilly sont très justes et touchants.
    La bande-annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18846526&cfilm=127942.html

  • La Stéph le 25/08/2016 à 13h52

    Bonjour Benjamin,

    Si il fallait en adapter un, ce serait "La Fille de Brooklyn", sans hésitation.

    J'ai tellement apprécié ce livre, que pour une fois, le voir à l'image ne me dérangerait pas (je suis d'habitude opposée à l'adaptation cinématographique des romans, souvent décevante à mon goût). Mais si il fallait en choisir un, ce serait celui là.

    Mes amitiés.

    Stéphanie

  • Benjamin XYZ. le 24/08/2016 à 19h26

    Bonjour à tous ! Magnifique débat depuis 2013 ! Pour ma part, je n'ai lu que deux Musso (Central Park et La Fille De Brooklyn) contre quatre pour Levy (Si c'était à refaire, Un Sentiment Plus Fort Que La Peur, Une Autre Idee Du Bonheur, Elle et Lui). De mon oeil d'adolescent, je dois dire que j'aime ces romans "de gare" comme aiment répéter les critiques les plus vipérines. J'ai connu beaucoup plus tard Musso mais j'ai l'impression que ses romans, s'ils devaient être adaptés, seraient de gros blockbusters dans les salles sombres ; tandis que les adaptations de Levy seraient de bonnes séries TV avec des personnages attachants et où les happy end seraient aussi fréquents que chez Joséphine Ange Gardien...

    Ce qui me pousse à vous poser cette question : "en cette période où les adaptations de livres en tous genres au cinéma sont légions, qui verriez-vous être adapté entre Levy et Musso en premier ? Et lequel de leurs livres ?

    Bises chaleureuses de Belgique.
    Benjamin.

  • Jean-michel Palacios le 14/04/2016 à 00h39

    Merci Sophie C de relancer et cette discussion et notre curiosité.
    Amitiés
    JM

  • Sofi C le 13/04/2016 à 22h01

    J'ai regardé les vidéos. Mais à les écouter je n'ai envie de lire ni l'un ni l'autre... c'est étrange. Par contre quand j'entends Djian beaucoup plus, pourtant ils disent des choses un peu similaire sur le cinéma notamment mais Djian accorde moins d'importance à l'histoire et plus à l'écriture.... :-)

  • Jean-michel Palacios le 13/04/2016 à 14h14

    Voici quelques sujets assez récents pour ce faire une opinion.
    Ils sont très différents en temps qu'individu.
    Mais sur les recettes d'écriture je leur trouve des ressemblances.

    Le sujet traité par Claire Chazal sur Entrée livre hier soir 12 avril 2016 vers 23:20 est extrêmement intéressant sur la méthode d'écriture de Guillaume Musso.

    L'occasion de découvrir une nouvelle expression "page turner" qui correspond à des livres que l'on ne peut lâcher qu'une fois rendu à la fin après une nuit blanche...

    Et là je dirai que Musso l'est davantage car fréquemment il enchaine des séquences palpitantes où les pages défilent sans s'en rendre compte.

    Quelques pistes pour continuer à s'émouvoir d'un tel succès de librairies et d'audiences.

    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 13/04/2016 à 13h46

    Le petit dernier de Marc Levy dans l'émission C à vous du 05/04/2016

  • Jean-michel Palacios le 13/04/2016 à 13h42

    Avec Yves Calvi sur "Laissez-vous tenter" du 21 mars 2016 avec Guillaume Musso comme invité.

  • Jean-michel Palacios le 13/04/2016 à 13h40

    Interview préférée de Guillaume Musso par la FNAC sur son titre "Central Park".

  • Jean-michel Palacios le 05/04/2016 à 19h14

    Merci Stéphanie de votre passage et à vous lire lors de votre visite sur ShortEdition.

    En réponse à l'humour de SofiC.

    Ces 2 auteurs, best-seller, ont des parcours assez différents et il ne me paraît pas intéressant pour eux que l'un soit devenu le nègre de l'autre.

    Ils ont un débit annuel qui reste une mesure assez raisonnable.

    Quand vous prenez quelques exemples :
    Ken Follett, John Grisham, Mickael Chrichton (décédé), Kathy Reichs, Anne Rice, Robin Hobb, cela tourne au même régime, en gros un titre par an.

    Par contre, Stephen King écrit 1000 à 2000 mots par jour. Pratiquement une centaine de romans, nouvelles, saga dont le premier en 1974 et le dernier en 2015. Et des prix en pagaille depuis 1980. C'est impressionnant.
    Sans compter les adaptations. Il a même écrit sous un pseudo.
    C'est presque de l'enfermement à l'écriture.
    Au point de se demander s'il ne se démultiplie pas.

    Et l'on pourrait en citer d'autres. En fait cette discussion n'est juste qu'un prétexte à une démarche d'escalier.

    C'est quoi un best-seller : la recette, le parcours, l'histoire, la thématique.
    C'est qui ou quoi, un auteur de littérature, à partir de quel moment, le devient-il plutôt que d'être simplement un auteur à succès.

    Voici donc quelques pistes à explorer que je ne vais pas manquer de vous proposer.

    Amitiés
    JM

  • La Stéph le 05/04/2016 à 18h23

    Bonsoir Jean-Michel,

    Je suis tout à fait d'accord avec votre constat sur ces deux auteurs, qui comme vous, j'ai plaisir à retrouver à chacune de leur parution.

    J'irais lire avec plaisir vos créations sur ShortEdition.

    Mes amitiés.
    Stéphanie.

  • Sofi C le 04/04/2016 à 22h38

    Si ça se trouve ce sont un seul et même auteur comme Patrick Cauvin et Claude Klotz.:-)

  • Jean-michel Palacios le 04/04/2016 à 20h21

    Bonjour Stéphanie et ravi de vous retrouver.

    Merci de ne pas avoir dévoilé les histoires.

    Quand j'ai lancé cette discussion je n'avais pas nécessairement l'idée de les opposer.

    Je constatais que leur parution cyclique était presque synchrone ce qui pour les éditeurs devait être un cas de conscience commercial.

    En fait les auteurs sont très différents.

    Physiquement, en âge, en histoire personnelle.


    Et les thèmes récurrents.
    Amour et amitiés. Parfois du fantastique.
    La mort toujours présente comme pour jouer avec elle, la contourner, la défier surtout chez Musso.
    En amour, Lévy écrit des choses bouleversantes.
    Tous les deux aussi s'essoufflent vers les 2/3 de leur livre.
    Un peu comme les marathoniens au 30ème kilomètre.

    Sur des plateaux radio ou télé j'ai pu apprécier la philosophie de vie de Lévy. Il observe et ne critique pas. Un regard posé et dénué d'angélisme ou de naïveté.

    L'écrivain est un observateur, curieux. Il accepte. Il est ouvert.
    C'est semble-t-il de mon point de vue le trait commun.

    Et puis comme nous ils vieillissent. Mais je reste fidèle.
    Sur une autre étagère Bernard Werber mène aussi sa concurrence.
    Et bien d'autres encore.

    A l'occasion passer me lire sur ShortEdition.
    Vous verrez, c'est vraiment super.

    Bises et Amitiés
    JM

  • La Stéph le 04/04/2016 à 19h38

    Bonsoir Jean-Michel,
    Bonsoir tout le monde,

    Pour ma part, j'ai "dévoré" ces deux romans en très peu de temps, les attendant avec impatience comme à chaque fois. Mais je dois dire que "La fille de Broocklyn" de Musso m'a impressionné !

    Aucune lenteur dans l'histoire qui se tient avec des personnages forts. Je ne vais pas trop en dire sachant que vous Jean-Michel et peut-être d'autres ne l'avez pas encore lu ;)

    On pourrait se demander, au vue du changement de style de Guillaume Musso, si on peut encore le comparer à Marc Lévy, qu'en pensez-vous ?

    Dans l'attente de votre avis je vous souhaite une bonne soirée.

    Mes amitiés,
    Stéphanie

  • Pascale Pay le 04/04/2016 à 14h05

    Merci pour l'invitation, je ne manquerai pas d'aller y faire un tour.
    Pour les héros ordinaires dans des circonstances extraordinaires, je préfère de loin la subtilité et la poésie de Murakami (je suis plongée dans Kafka sur le rivage). L'important finalement c'est que chacun trouve son compte dans la lecture, quelle qu'elle soit...
    Pascale

  • Jean-michel Palacios le 04/04/2016 à 12h50

    Merci Pascale.

    Ces deux auteurs ne font pas l'unanimité.
    Mais leurs histoires ont du sens et se lisent aisément.
    Des héros ordinaires placés dans des circonstances extraordinaires selon la définition de Marc Lévy.

    Après on a que l'embarras du choix si on veut plus de fond et de style.

    Sinon je vous invite sur ShortEdition où j'écris des nouvelles.
    Accès facile sans spam ni contribution.

    Un moyen d'être édité et mis en compétition.

    Vous trouverez de nombreux auteurs et beaucoup de talents.

    Merci de vôtre contribution sur Lecteurs.com.

    A vous Lire
    Amitiés

    JM

  • Pascale Pay le 04/04/2016 à 11h25

    Très semblables pour moi.
    J'ai lu 2 Levy, j'ai eu le sentiment de lire la même histoire dans le désordre.
    1 Musso, que dire...
    J'aime lire (entre autres) des livres légers, mon boulot est déjà assez "lourd" comme ça, mais là, c'est plus que léger, c'est presque immatériel. Le fait que je ne me souvienne d'aucun des 3 titres est d'ailleurs révélateur...
    Enfin bref, que les fans ne m'en veuillent pas, car chacun ses goûts, mais pour moi, j'arrête là, j'ai eu ma dose. Mais je comprends que l'on apprécie et je souhaite bonne lecture aux amateurs des deux gros vendeurs français du moment.

  • Jean-michel Palacios le 04/04/2016 à 02h50

    Année 2016 et le match reprend toujours semble-t-il à l'avantage de Guillaume Musso.

    En efffet « La fille de Brooklyn » est en tête du classement des meilleures ventes, suivi de son précédent roman, « L’instant présent » paru en poche que j'avais lu. L'idée de ce dernier était alors de découvrir sous un un phare, une porte mystérieuse donnant dans un autre époque rendant impossible au "voyageur" d'avoir une vie réelle. Je vais donc acquérir "la fille de Brooklin".

    Marc Lévy a déjà sorti son dernier roman depuis plusieurs semaines "Horizons à l'envers" et se pose la question derrière trois étudiants de la possibilité de transférer sa conscience.

    Il y a grande chance que vous lisiez les deux.
    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 02/04/2015 à 23h04

    Merci Stéphanie.

    Je pense qu'il y a comme une sorte de message politique. Si l'on relit mentalement les livres de l'auteur, il cache souvent un message philosophique, humaniste ou révolté.
    J'ai écouté Marc Lévy sur BFM la veille du salon et son regard sur notre société semblait posé et lucide. Il se refuse à parler de politique estimant qu'il est un simple auteur.
    C'est un peu l’ambiguïté. Comment évoquer de grands thèmes de société même dans un roman sans prendre une position, une posture...

    Ravi que le dernier roman de ML vous ait plu. J'ai eu pour ma part un instant d'émotions qui m'a pas mal secoué. Le pouvoir des mots quand ils résonnent dans vos souvenirs !!!

    Je viens de recevoir aujourd'hui le dernier Musso.
    Une autre aventure commence.
    Mes amitiés
    JM

  • La Stéph le 02/04/2015 à 22h55

    Bonsoir Jean-michel,

    Ça y est, je viens de refermer "Elle & Lui". Et j'ai vraiment bien aimé.

    Une histoire légère et romantique à souhait, comme j'aime en lire.Ça m'a un peu rappeler ses films de comédie romantique où les héros se rencontrent, se quitte pour ensuite mieux se retrouver (un petit goût de déjà vu peut être....).

    Par contre, je n'ai pas trop compris la présence du thème de la Corée du Nord, qui à mon avis est un sujet un peu trop sérieux par rapport au reste du livre, comme l'a dit aussi Benoît dans son commentaire.

    J'enchaîne avec le dernier Musso, que j'ai hâte de commencer.

    Mes amitiés.
    Stéphanie

  • Sofi C le 30/03/2015 à 20h55

    Ah il faudra que j'essaie. Quand je ne vais pas bien habituellement je prends un comprimé de bion-Miller-Cendrars

  • Jean-michel Palacios le 28/03/2015 à 00h46

    Je vous conseille un nausicalm-lévy qui est pris en charge

  • Sofi C le 27/03/2015 à 21h26

    Un médicament mais contre quoi? Et si le doliprane-Musso me donne des aigreurs d'estomac et des nausées serais-je remboursé par la sécurité littéraire?

  • Jean-michel Palacios le 27/03/2015 à 20h57

    Merci mes amis Benoit et Stéphanie. Trop bien.
    Exactement ce que l'on s'attend à trouver en ouvrant les livres de ces auteurs.
    Je garde une préféence ppur Marc Lévy pour l'homme posé et curieux de ce monde, modeste et sage.
    Je vous conseille "les enfants de la liberté" inspiré de faits réels.
    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 27/03/2015 à 20h52

    Aouah ! Sophie, on se lâche.
    Le dernier Lévy "elle et lui" m'a touché et j'ai versé quelques larmes.
    La critique est favorable au dernier Musso.
    Alors je me dis que si ces auteurs étaient des médicaments, il faudrait les prescrire même en générique car ils procurent des émotions et nous permettent un moment d'évasion et de détente ce qui par les temps qui courent ne serait pas du luxe.
    Merci de votre commentaire éclairé.
    A bientôt
    Amitiés
    JM

  • Sofi C le 27/03/2015 à 19h48

    Pour ma part les livres sont pour moi un moyen de parcourir le monde, la profondeur de l'âme et les failles humaines, de réinventer la vie et donc je cherche des livres forts, Dostoïevski plutôt que Cartland. Quand j'ai envie de me détendre je regarde des "conneries" à la télé ce n'est pas ça qui manque et j'en regarde beaucoup ou je lis un magazine féminin à dominante rose. Mais je lirai un jour un Musso et un Lévy car il ne faut pas mourir idiote! :-)

  • La Stéph le 27/03/2015 à 14h48

    Bonjour tout le monde,

    Je suis tout à fait d'accord avec vous Benoît,

    En ouvrant un Musso ou un Lévy, on sait qu'on ne retrouvera pas de la grande littéraire, mais je trouve que ces deux auteurs ont cette facultés de mettre en scène de belles histoires qui nous permettent de nous changer les idées.
    Et, pour mon cas, c'est aussi ça la lecture, c'est se plonger dans une belle histoire sans se prendre la tête à décortiquer ce qu'on lit, juste avec des mots simples et bien assemblés. Et c'est pour cette raison que je continuerais à lire du Musso et du Lévy.

    Mes amitiés.
    Stéphanie

  • Benoit LACOSTE le 27/03/2015 à 14h23

    Amitiés mon cher Jean Michel. J'espère que tu vas bien. Je partage comme souvent tout ce que tu as écrit. Non seulement cela soigne, mais cela détend, instruit et permet de voir le monde qui nous entoure différemment. Bien entendu en fonction du livre que l'on ouvre...
    Il n'empêche, quand on ouvre un Levy ou un Musso (la liste des auteurs n'est pas restrictive), on sait à quoi on s'attend. Ce n'est pas de la littérature à proprement parler, c'est davantage de la consommation comme j'ai entendu lors du Salon du Livre. Oui certes, mais encore une fois, on le sait en ouvrant le livre! C'est le genre de bouquin qui permet de se détendre et de s'évader. C'est plus ou moins réussi en fonction des romans.
    Il faut de tout pour faire un monde... En ce qui me concerne, je passe de bons moments en général avec ses auteurs et ils répondent parfaitement à mes attentes. Leurs romans ont en général la qualité que je recherche. Toutefois, je n'appelle pas cela de la littérature... C'est pour moi de la lecture grand public, d'où le nombre de ventes importantes.

  • Zohra Maldji le 27/03/2015 à 11h45

    Personnellement, je n'adhère pas du tout. Ni Levy, ni Musso ne me passionnent. J'ai lu les premiers romans de chacun des deux auteurs, mais ils me sont tombés bien vite des mains. Aucune empathie. Des monstres de l'écriture, oui, mais de la qualité ? Il est vrai qu'une grande publicité fait beaucoup pour la vente de leurs romans, mais à côté de cela, il y a ceux que je définis comme de vrais écrivains, qui ont moins de chance. Et ce n'est pas le nombre de romans qui fait la qualité de l'auteur. Dans ce cas-là Barbara Cartland les coiffe tous au poteau !!!!

  • Jean-michel Palacios le 26/03/2015 à 23h55

    Amitiés Benoit
    Elle et Lui était à mon goût super mélangeant amour, amitié et surtout bcp d'humour et églt plusieurs villes visitées ce qui constituent un trait commun à de nombreux auteurs et des adaptations au cinéma nous entrainant dans une globalisation.
    S'agissant des polars il faudra que je me fasse un we à Lyon ville qui ne manque ni de charme ni de saveurs.
    La lecture devrait être prescrite sur ordonnance.
    Amitiés
    JM

  • Benoit LACOSTE le 26/03/2015 à 23h17

    Personnellement j'attendrais une quinzaine de jours je pense avant de le lire... J'ai les polars des explorateurs avant... Mais ça me démange, surtout si c'est vraiment un des meilleurs livres de Musso! Le cru 2015 de Lévy étant très bon à mon gout, ca promet!
    Bonnes lectures à vous deux ;)

  • Jean-michel Palacios le 26/03/2015 à 19h55

    Le mien arrive lundi prochain. Le match continue.
    Amitiés
    JM

  • La Stéph le 26/03/2015 à 19h23

    Ça y est, "L'instant présent" faire officiellement parti de ma bibliothèque =)
    Gentille attention de ma libraire qui m'avait mis un exemplaire de côté.

    D'après la critique, ce serait l'un des meilleurs livres de Guillaume Musso, à voir..... Je réserve mon jugement !

    Mes amitiés à tous.
    Stéphanie

  • Jean-michel Palacios le 03/03/2015 à 22h44

    Merci Stéphanie.
    Amitiés sincères
    JM

  • La Stéph le 03/03/2015 à 21h32

    Je rame, je rame, mais j'arrive au bout de ma pile. Encore un roman et je commence le dernier de Lévy, enfin !!

    Bonne soirée tout le monde.

    Mes amitiés.
    Stéphanie

  • Jean-michel Palacios le 23/02/2015 à 11h31

    Le prochain roman de Guillaume Musso est pour dans quelques semaines : "L'instant présent"
    Sortie prévue le 26 mars en librairie.

    https://www.facebook.com/guillaume.musso.fanpage#!/guillaume.musso.fanpage/photos/a.417583700247.196307.213904455247/10152604262605248/?type=1&theater

  • Jean-michel Palacios le 21/02/2015 à 20h55

    Histoire d'un lecture

    Au début, j'ai pris un peu de retard car arrivé à la page 70, j'ai repris le livre au début. Disons que c'est prometteur et surtout fluide et très bien écrit.

    Je trouve que cet auteur a cette faculté à s’immiscer dans les pensées et les tourments de ces personnages et à nous les faire partager.
    Il maitrise également les lieux entre les États-Unis et la France.

    On comprend au départ qu'un architecte écrit un livre qui s'inspire d'un couple d'amis proches et une maison d'édition s'y intéresse par l'entremise précieuse de ces amis.

    Du jour au lendemain, "l'auteur" décide de prendre une année sabbatique et quitte le cabinet sous le prétexte de vouloir écrire un autre livre.

    L"héroïne semble très mal dans sa vie ; je n'ai pas encore réussi à me faire une idée précise. Je me propose alors de faire un point à la page 100 comme au bon vieux temps des "explorateurs de la rentrée littéraire".

    La page 100 finalement devient la page 194 parce dès la page 110, les choses s'accélèrent. Le titre du livre est quand même "Elle et Lui".

    En plus, on précise qu'Arthur et Lauren, amis de notre héros architecte célibataire étaient présents dans "Et si c'était vrai !" .
    Ils œuvrent semble-t-il pour agir sur les forces de l'univers et créer une rencontre.

    Et c'est là que j'apprécie Marc Lévy pour ses dialogues de premières rencontres délicieux, bourrés d'humour, de nuances, de complicités.

    On aimerait connaître et être ami avec Mia (une anglaise en mal d'amour et comédienne très connue) et Paul (architecte, écrivain sur le tard, épris de sa traductrice coréenne).

    Et Paris qui joue un personnage également et "m'appelle" à tant de souvenirs dans cette ville superbe.

    J'espère alors vous avoir tenté de lire son dernier livre romantique. Il ne vous reste qu'à briser vos piles à lire (PAL), faire table rase de vos travaux ménagers et de vos bricolages. Prendre des transports en commun et vous perdre exprès, rien que pour passer quelques minutes de plus avec "Elle et Lui"...

    Je passe le cap de la page 308 du côté de Séoul en pleine séance dédicace, émission télé et Paul notre héros n'est pas seul.

    Mais finalement, avec qui passe-t-il le plus clair de son temps ?
    Qui est toujours là pour l'écouter, l'encourager et le suivre jusqu'au bout du monde (11 heures d'avion au départ de Paris) ?

    Bon allez voir "50 nuances de gris" au cinéma si vous voulez, mais moi, je continue avec Marc Lévy jusqu'à la page 385 en prenant mon transport favori !!!

    Tiens un parenthèse.
    Je m'aperçois qu'une bonne partie des livres de ML sont traduits en Corée. En a-t-il tiré une partie de son inspiration pour "Elle et Lui" ?

    J'ai enfin terminé cette ballade romantique. J'ai versé quelques larmes dans les 10 dernières pages. Cela a dû remuer des choses anciennes ou des espoirs dans l'avenir.

    Je vous souhaite d'apprécier ce livre.
    Amitiés
    JM

  • célia briand le 19/02/2015 à 18h20

    Vous me mettez l'eau à la bouche...

  • La Stéph le 19/02/2015 à 17h11

    Bonjour Jean-Michel,

    Je rame, je rame, il me faudrait des journées de 34 heures (au moins !!) pour faire tout ce que j'ai à faire.
    Mais je m'approche doucement de ce roman, qui m'attend sagement.

    Vu votre critique, en plus un coup de coeur, j'ai hâte de le commencer. Malheureusement mon transport à moi c'est la voiture, je n'ai donc même pas la possibilité de lire pendant mes 40km de route aller-retour ;)

    Bonne fin de journée à vous.

    Mes amitiés.
    Stéphanie

  • Jean-michel Palacios le 19/02/2015 à 16h30

    Bonjour à tous,

    Je passe le cap de la page 308 du côté de Séoul en pleine séance dédicace, émission télé et Paul notre héros n'est pas seul.
    Mais finalement, avec qui passe-t-il le plus clair de son temps ? Qui est toujours là pour l'écouter, l'encourager et le suivre jusqu'au bout du monde ((11 heures d'avion au départ de Paris) ?

    Bon allez voir "50 nuances de gris" au cinéma si vous voulez, mais moi, je continue avec Marc Lévy jusqu'à la page 385 ce soir en prenant le train pour rentrer chez moi !!!

    Tiens un parenthèse.
    Je m'aperçois qu'une bonne partie des livres de ML sont traduits en Corée. En a-t-il tiré une partie de son inspiration pour "Elle et Lui" ?

    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 17/02/2015 à 12h42

    Bonjour Stéphanie, bonjour à tous

    La page 100 est devenue la page 194, oui, parce dès la page 110, les choses s'accélèrent. Le titre du livre est quand même "elle et lui".

    En plus on précise qu'Arthur et Lauren, amis de notre héros architecte célibataire étaient présent dans "Et si c'était vrai !" . Ils oeuvrent pour agir sur les forces de l'univers et créer une rencontre.

    Et c'est là que j'aime Marc Lévy.
    Ces dialogues de premières rencontres sont délicieux, bourrés d'humour, de nuances, de complicité.
    On aimerait connaître et être ami avec Mia (une anglaise en mal d'amour et comédienne très connue) et Paul (architecte, écrivain sur le tard, épris de sa traductrice coréenne).
    Et Paris qui joue un personnage également et "m'appelle" à tant de souvenirs dans cette ville superbe.

    J'espère vous avoir tenté de lire son dernier livre romantique. Il ne vous reste qu'à briser vos piles à lire, faire table rase de vos travaux ménagers et de vos bricolages. Prendre des transports en commun et vous perdre exprès, rien que pour passer quelques minutes de plus avec "elle et lui".

    Amitiés
    JM
    ps : merci Stéphanie

  • La Stéph le 16/02/2015 à 20h44

    Bonsoir,

    Votre début de lecture semble prometteur, j'attends votre avis de la page 100 avec impatience. N'ayant pas encore entamé ce roman, car j'en ai pas mal en attente, j'ai quand même hâte de rretrouver le talent de Marc Lévy dans cette nouvelle histoire.

    Mes amitiés.
    Stéphanie

  • Jean-michel Palacios le 13/02/2015 à 23h34

    Bon Sophie (pardon SofiC)

    J'ai pris un peu de retard car arrivé à la page 70, j'ai repris le livre au début et j'en suis à la page 40.
    Disons que c'est prometteur et surtout fluide et très bien écrit.
    Je trouve que cet auteur a cette faculté à s’immiscer dans les pensées et les tourments de ces personnages et à nous les faire partager. Il maitrise les yeux entre les US et la France.
    Un architecte écrit un livre qui s'inspire d'un couple d'amis proches et une maison d'édition s'y intéresse grâce à l'aide précieuse de ces amis.
    Du jour au lendemain, il décide de prendre une année sabbatique et quitte le cabinet sous le prétexte de vouloir écrire un autre livre.
    S'agissant de l"héroïne qui semble très mal dans sa vie, je n'ai pas encore réussi à me faire une idée précise.
    Je propose de faire un point à la page 100 comme au bon vieux temps des explorateurs de la rentrée d'hiver.
    Amitiés
    JM

  • Sofi C le 13/02/2015 à 13h50

    Et alors il est comment le Levy nouveau. Est il gouleyant, a-t-il une belle robe? : -)

  • La Stéph le 07/02/2015 à 08h38

    Bonjour Jean-michel,

    J'ai eu la même réaction que vous hier en allant dans ma librairie favorite.
    Il était là, devait moi juste après la porte d'entrée, dans son présentoir tout beau tout neuf ... Haaaa je n'ai pas pu résister, le dernier Lévy est désormais mien =) mais ayant deux romans déjà en cours, je pense que vous le terminerez avant moi !
    J'attends donc vos avis avec impatience ;)

    Bonne journée à tous.
    Mes amitiés.
    Stéphanie

  • Geneviève Munier le 07/02/2015 à 08h33

    Personnellement, j'avoue avoir lu quelques livres de chacun de ces deux écrivains mais avoir arrêté depuis longtemps par manque d'intérêt. J'ai l'impression que tous leurs livres sont identiques, faciles et à la fin ennuyeux. Par ailleurs, je n'ai jamais pardonné à Guillaume Musso d'avoir fait faux bond aux lecteurs (dont j'étais à l'époque) qui attendaient une dédicace lors d'une "Comédie du livre" de Montpellier et de n'avoir pas répondu au courrier que je lui avais envoyé à la suite ce contretemps...non expliqué.

  • Jean-michel Palacios le 07/02/2015 à 00h13

    Bonjour à tous,

    En attendant son enregistrement dans la base de Lecteurs, le dernier Marc Lévy est sorti sous le titre "Elle & Lui" chez Robert Laffont - Versilio depuis le 5 février 2015.

    On retrouve des personnages de son premier livre de 2000 "Et si c'était vrai". Retour à la comédie. Magique. Jubilatoire. Ils ne doivent pas tomber amoureux.

    Bon moi je craque !
    Un coup de pied de la PAL, comme dit Nina. Et même les lectures en cours peuvent attendre.
    En plus il faut que je me dépêche car le prochain Musso ne serait tarder.

    A vous lire
    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 17/06/2014 à 01h13

    Bonsoir Céline a écouter des interviews de ces deux auteurs qui indépendamment de leurs écrits gagnent à être connu en tant qu'individu.
    Musso a frôlé mort et du jours au lendemain s'est converti en auteur cherchant mille et une façon de contourner cette fatalité et Lévy qui affectionne de mettre des gens ordinaires dans des situations extraordinaires.
    Même si ce n'est pas de la grande littérature, cela reste des sujets de détente et d'aventure et on y apprend beaucoup.
    Bien à vous
    JM

  • céline barabane le 01/06/2014 à 01h27

    Bonjour,
    Je ne suis pas d'accord avec vous François Riou, le talent d'un auteur ne peut pas se juger sur le succès de son livre. La majorité n'a jamais eu la main mise sur la qualité !
    Pour ma part, je vais être honnête quand je lis un Musso ou un Lévy c'est du pareil au même. Je n'apprécie pas vraiment les styles de ces auteurs qui pour moi sont extrêmement proches (dans la manière de dérouler le scénario, de développer les personnages...). Je n'arrive peut-être pas à voir la distinction entre les deux auteurs parce que ce n'est pas un type de littérature qui me touche mais je suis surprise d'être la seule à avoir ce ressenti.

  • Sofi C le 04/04/2014 à 22h43

    Personnellement je trouve que l'écrivain qui a le mieux décrit New York c'est Kafka et pourtant il n'y a jamais mis un pied. Une ville qu'il a surtout fantasmé rêvé et qui dans son livre est aussi aérien qu'un film de Chaplin. Quand je pense que l'ensemble de son oeuvre a faillit finir brulé dans une cheminée et que sans une seule publicité il est encore lu par des cohortes de lycéens partout dans le monde. Qu'en sera t-il de Levy, Musso dans 100 ans, 200 ans?

  • François Riou le 03/04/2014 à 21h12

    Bonsoir,

    Pour répondre sur la notion de succès, il y a certes une grande part de marketing de la part des éditeurs mais il y a aussi un talent qui ne se nie pas, sinon je ne pense pas que les lecteurs iraient acheter leurs livres depuis tant d'années.
    Maintenant, peut être pouvons nous poser la question d'une telle réussite ? Qu'est ce qui pousse à lire ce style de littérature ?
    Pour ma part, j'ai l'agréable sentiment d'être l'un des personnages à chaque fois. Du coup, j'arrive à être dans les voyages qui se déroulent tout au long de ma lecture et la qualité des descriptions est étonnante. Prenez Musso avec New-York, ville qu'il affectionne particulièrement, et bien il arrive à nous mettre au centre de la grande pomme et moi je vous avoue que depuis je n'ai qu'une idée c'est y aller.

    En tout cas je viens de finir "Central Park" et je vous avoue avoir beaucoup aimé. Musso m'a bluffé.

  • Sihtamenamor T. le 03/04/2014 à 21h00

    A Sophie C :
    tu n'as pas tout à fait tort non plus... La promo d'un livre y fait beaucoup. Mais seule, elle ne fonctionne pas complètement. Si le livre ne répond pas aux attentes d'un certain public ça tombe à l'eau. Je pense qu'il existe des livres magnifiques qui n'ont pas eu la chance d'avoir la promo des Musso et compagnie, qui sont peut-être, voire sans doute mieux et qui n'ont pas rencontré de grands succès. On les découvre par hasard et on se dit ben mince il a été écrit il y a un moment, voire des années et j'en avais jamais entendu parler !?!

  • Sofi C le 03/04/2014 à 20h52

    Parfois je me demande s'ils ont du succès parce qu'on trouve leurs livres partout et que le marketing est très important ou parce qu'ils ont juste du talent. Je suis un peu mauvaise langue je sais. :-)

  • Sihtamenamor T. le 02/04/2014 à 18h38

    Bonjour,
    On pourrait rajouter à cette comparaison d'auteurs un troisième qui se rapproche pas mal des deux cités, tant sur le type d'histoire que sur la sortie de plus en plus massive de livres chaque année : je pense à Thierry Cohen.
    J'ai lu pas mal de livres de ces trois auteurs là et je dois dire que ma préférence va nettement à Guillaume Musso et Thierry Cohen même si je trouve personnellement qu'ils commencent peu à peu à s'essoufler (trop de sorties ?)
    De Levy je n'ai aimé que "et si c'était vrai" et "où es-tu" (surtout celui-là d'ailleurs), les autres ne m'ont pas emballée plus que ça et la rupture s'est totalement faite avec "la première nuit" (ou la dernière je ne sais plus) que j'ai trouvé d'une grande platitude et que je n'ai pas aimé du tout (cela n'engage que mes goûts). Depuis j'ai arrêté de le lire.
    Je ferai davantage de rapprochements dans les histoires de Musso et Cohen qui abordent souvent tous les deux le thème de la mort mêlée à des phénomènes surnaturels. D'ailleurs maintenant que j'en ai lu beaucoup d'eux j'ai beaucoup de mal à me rappeler lequel à écrit quoi tellement leurs histoires ont des similitudes.
    En tout cas, qu'on aime ou pas, qu'on en préfère un aux autres, on ne peut nier que les 3 ont beaucoup de succès, c'est donc qu'ils répondent aux attentes de pas mal de gens et qu'ils font passer de bons moments à beaucoup de personnes et, ça, c'est toujours une bonne chose. ;)

  • Jean-michel Palacios le 02/04/2014 à 12h53

    Je confirme qu'il n'était pas dans mon intention de dévoiler l'intrigue car ce serait gâcher le plaisir de tous les lecteurs potentiels. D'autant que je suis au coeur du livre actuellement et...
    JM

  • François Riou le 02/04/2014 à 12h00

    Je n'aurai pas osé gacher le plaisir de découvrir un livre La Stèph. Dévoilé une intrigue est une chose trop affreuse !

    Tu nous diras donc ce que tu en as pensé.

    Belle journée

    Amicalement,

    François

  • La Stéph le 01/04/2014 à 21h00

    En lisant vos commentaires à vous Jean-Michel et François, j'avais peur que vous ne dévoiliez des détails du dernier livre de Musso. Je l'ai enfin dans ma bibliothèque, et au vue de ce que vous en dites, j'ai encore plus envie de le lire !

    On verra mon avis une fois ma lecture faite.

    Très bonnes soirée à vous.

    Stéphanie

  • Jean-michel Palacios le 31/03/2014 à 22h15

    Merci François pour ces commentaires éclairés.
    J'ai également le dernier Musso qui me suit dans mes déplacements.
    L'idée de départ est très original et le déplacement de Central Park et les quartiers autour est assez étonnante. Cela donne un réalisme à l'écriture. Et l'opposition des 2 caractères est très plaisante.
    Guillaume Musso était l'invité de CàVous. Il explique la façon dont il travaille (jusqu'à 16 heures d'affilée) à travers le regard de sa femme qui trouve qu'il passe plus de temps avec des personnages inventés qu'avec elle. J'ai constaté que l'auteur a également une sorte de bégaiement que je ne lui connaissais pas et cela a modifié mon regard sur lui car en dépit de cette difficulté d'élocution, il s'exprime très bien oralement et par écrit.
    A très bientôt
    Amitiés
    JM

  • François Riou le 31/03/2014 à 16h22

    Bonjour à toutes et à tous,

    Merci Jean-Michel pour ce débat. Je pense que Marc Lévy et Guillaume Musso sont certes tous les deux très prolifiques mais Musso depuis 3 ou 4 romans se détache de plus en plus du roman fantastico-réaliste pour se tourner vers le thriller et c'est tant mieux car il le fait de très belle manière. Je suis en train de lire son dernier roman "Central Park" et j'avoue qu'il est passionnant.
    Je suis un fan c'est clair même si certains diront que ça se lit trop facilement et que le style peut être moyen, personnellement, je trouve délicieuse sa façon de faire vivre ses personnages. En plus, sa grande connaissance de New-york rend une grande qualité à ses descriptions (on s'y croirait).

    Pour Marc Lévy, passé les premiers romans, je me suis lassé. Pourquoi ? l'impression de lire toujours la même chose. "Et si c'était vrai" puis "7 jours pour l'éternité" furent très agréable à lire mais les 4ème de couv suivants ne m'ont pas attiré.

    Pour répondre à Sophie C, c'est vrai que la couverture est importante et les choix ne sont pas toujours à mon goût mais quand on a goutté à Musso, je peux t'assurer que la devanture du restaurant je m'en moque un peu (d'ailleurs je connais de très bon resto qui ne payent vraiment pas de mine...mais les mines d'or sont souvent là on ne s'y attendait pas).

    Ceci étant, le style littéraire était jusqu'à présent assez proche mais le fait de se lancer dans le thriller amène Musso sur le terrain des grands auteurs français du genre (Thilliez, Chattam (un de ses amis) et Grangé)(j'adore les 3 d'ailleurs).

    Bonne journée

  • Jean-michel Palacios le 29/03/2014 à 16h24

    Lancez-vous ?
    Amitiés
    JM

  • Sofi C le 29/03/2014 à 10h56

    Levy et Musso c'est un peu comme Lagarde et Michard... Sauf que je n'ai jamais lu Levy ni Musso et je ne sais pas si je le ferai un jour. Le premier frein ce sont les couvertures de ces livres qui ne m'attirent pas une seconde. Pour moi la couverture d'un livre est essentielle c'est un peu comme la vitrine et la carte d'un restaurant. Voilà de quoi ouvrir un autre sujet (sur les couverture de livres)

  • Sofi C le 29/03/2014 à 10h54

    Ce commentaire a été supprimé

  • Jean-michel Palacios le 27/03/2014 à 21h39

    Merci Célia pour votre intervention.
    Je viens de recevoir par la poste le dernier Musso "Central Park" en attendant en avril celui de Marc Lévy.
    Amitiés
    JM

  • célia briand le 12/03/2014 à 19h31

    Je vous avouerai que faire des duels entre auteurs me plait beaucoup! L'autre jour, j'essayais d'opposer Ray Bradbury contre Richard Matheson....

    Personnellement, j'avais adoré "Et si c'était vrai" et " Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites" de Lévy; de Musso "j'ai adoré "La fille de papier" et "L'appel de l'ange"; ils sont, pour moi, sur un pied d'égalité de ce côté-là!!!

  • Jean-michel Palacios le 10/03/2014 à 23h01

    Bonsoir Célia et merci de votre réaction.

    Je suis ces deux auteurs depuis leur apparition vers l'an 2000. A raison d'un ouvrage par an et bien que d'une génération différente, ils se suivent sur les têtes de gondoles d'année en année et c'est assez amusant de les opposer dans un duel tout à fait littéraire.
    Ils ont l'un et l'autre leurs adeptes et leurs détracteurs. Connaissant moins Musso, j'ai un lien d'amitié avec Marc Lévy sur G+ et ce dernier a suivi une demande de vote de ma part pour une artiste fabricante de Pastels. J'étais ravi.
    Je vous conseille "les enfants de la liberté" qui est au final mon préféré.
    Guillaume Musso a frôlé la mort dans un accident de circulation je crois et cela a modifié son parcours personnel au point d'en devenir écrivain. Cet évènement est très présent dans ses romans qui tournent autour de cette finalité humaine, cherchant sans cesse à vouloir tromper ses lecteurs de ce destin funeste par des prouesses toujours plus étonnantes.
    J'aime tous ces écrits sans en préférer aucun de précis.
    J'aime aussi les adaptations au cinéma pour les deux écrivains.
    Très bonne soirée
    Amitiés
    JM

  • célia briand le 10/03/2014 à 19h59

    bonsoir!
    Pour ma part, c'est en fonction de mon humeur. Au début, j'étais très Lévy et puis ça m'a passé. En ce moment, je me tourne plus facilement vers Musso, mais je continue de les acheter quand ils sortent en poche (comme les écureuils, je fais mes réserves...).
    Ensuite, je pense que la comparaison est plus due au faite qu'ils soient français tous les deux et qu'ils ont autant de succès en France qu'a l'étranger.

  • célia briand le 10/03/2014 à 19h53

    Ce commentaire a été supprimé

  • Geneviève Munier le 08/03/2014 à 14h01

    Pour ma part, je ne me suis jamais laissée aller à comparer ces deux auteurs dont j'ai lu quelques titres. Je ne comparerai pas davantage leurs qualités humaines puisque je ne connais pas Marc Levy. Pour ce qui concerne Guillaume MUSSO, je dirai que cet auteur n'a aucun respect pour ses lecteurs. Invité sur le stand d'une librairie lors d'une manifestation littéraire annuelle à Montpellier "La comédie du Livre", Monsieur ne s'est pas déplacé, ou alors est arrivé très, très en retard (une file d'attente très longue s'était formée devant le stand). En tout état de cause, les personnels de la librairie, très ennuyés n'ont pas été en mesure d'informer leur clientèle, n'ayant eux-mêmes aucune nouvelle. Je suis partie et ai cessé de lire Monsieur MUSSO qui, par ailleurs, n'a pas daigné répondre au courrier que je lui avais adressé à la suite de cet incident.

  • La Stéph le 07/03/2014 à 19h27

    Bonsoir Jean-Michel et tout le monde,

    J'avoue que entre les deux mon coeur balance ! Mais il penche quand même pour Musso qui est de mes écrivains favoris. J'ai lu un grand nombre des livres pour les deux, mais j'ai été plus facilement plus transporté par l'écriture de Musso.

    Mais je rejoins l'avis de Christelle pour dire qu'ils restent bien différent tous les deux.

    Maintenant je n'attends plus qu'une seule chose avec impatience..... Le 27 mars! Même si bien sûr j'achetrais avec plaisir aussi le nouveau de Levy =)

    Très bonne soiree à tous.

  • Jean-michel Palacios le 07/03/2014 à 18h02

    Bonjour à tous,

    Et c'est reparti. Petit duel à distance pour deux auteurs très agréables à lire.

    Le 24 avril sortira "une autre idée du bonheur" de Marc LEVY et le 27 mars 2014 "central park" de Guillaume MUSSO.

    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 01/07/2013 à 18h02

    Oui Céline, sans problème, les deux auteurs sont très "attachants".
    Amitiés
    JM

  • Céline Lefebvre le 01/07/2013 à 17h57

    Bonsoir à tou(te)s,
    J'aime beaucoup Guillaume Musso, dès que je mets le nez dans un de ses livres je ne relève plus la tête avant d'avoir terminé...Il doit m'en rester encore 3 à lire dans ma bibliothèque je crois ;)
    C'est justement ce parallèle que l'on fait entre les deux auteurs qui m'a fait acheter en braderie la semaine dernière "si c'était vrai" et "vous revoir" de Marc Lévy, puisque je n'en ai encore lu aucun de ses livres.
    Je me suis dit que c'était l'occasion de m'y mettre, j'espère que ma curiosité sera récompensée !

  • Jean-michel Palacios le 29/06/2013 à 16h30

    Je vous conseille en replay sur daily motion cette très belle "parenthèse inattendue" avec la présence de Marc Lévy :
    http://www.dailymotion.com/video/xze99g_la-parenthese-inattendue-avec-matt-pokora-marie-christine-barrault-et-marc-levy-1_tv#.Uc7vKvlM-So

    Amitiés
    JM

  • Christelle Garnier le 21/06/2013 à 23h00

    Bonsoir tout le monde, un petit mot pour souhaiter la bienvenue à Morgane.
    Amitiés et Bises. Christelle

  • Morgane De Toi le 21/06/2013 à 16h25

    Bonjour à tous,
    Nouvelle sur le forum j'apprécie beaucoup de pouvoir échanger sur mes lectures ... je cherchais ceci depuis un moment ! Et je vous ai trouvé :D
    Musso / Levy On ne peut pas passer à côté !
    Pour ma part j'ai commencé par Musso et pour l'instant j'ai lu :
    Et après, Sauve-moi, La fille de papier, 7 ans après ... je continue et Levy fait parti de mes prochains achats mais je me souviens du film "Et si c'etait vrai" que j'ai vu il y a déjà quelques années.
    Bonne journée à tous et au plaisir d'échanger avec vous!

  • Pomme Suricate le 19/06/2013 à 16h07

    J'aime beaucoup ces 2 auteurs et je trouve que sur un certains points ils se ressemblent, je n'ais pas beaucoup lut leur livre, mais pour moi ils ont le même style d'histoire.

  • Muriel Bouche le 10/05/2013 à 23h00

    j'ai testé l'un comme l'autre mais ne suis pas particulierement fan ... j'ai arreté très vite les les Levy (lu 3 "mes amis mes amours" et "le 1er jour/ la 1ere nuit") car très déçue ... pour musso j'accrche un peu plus ; j'en ai lu 4 il me semble (le seul dont j'ai gardé un vrai souvenir précis et complet de l'intrigue: la fille de papier) , mais s'agit de lecture de vacances : depuis 2/3 ans j'en achete un avant l'été, je le prends pendant la semaine de vacances, lecture à la plage , et ensuite j'échange contre autre chose ! bref cela me fait passer un bon moment mais assez vite oublié ... mais c'est ça aussi le plaisir de lire !

  • Ludivine Wilcz le 08/05/2013 à 00h43

    Bonsoir à tous,

    Merci pour le conseil Christelle. Remettre à plus tard n'est jamais une bonne solution, c'est vrai. Mais bon, vu le nombre de livres, je pense que beaucoup resteront malheureusement en caisse. Mais, je sens que je vais avoir plaisir à mettre les autres en bibliothèque et à reclasser ceux en caisse :)

    Jean-Michel, j'avoue ne plus me souvenir de la fin, donc en effet, c'est qu'elle n'était pas marquante. Ce film et "Et si c'était vrai" avaient été mes coups de coeur à l'époque de leur sortie. D'ailleurs, je sens que je vais bientôt les revisionner. Cette discussion m'a redonné envie.

    Amitiés et Bisous à tous

  • Jean-michel Palacios le 07/05/2013 à 11h52

    Bonjour Ludivine,

    J'avais vu le film "Entre deux rives" également et c'est vrai que cela y ressemble, l'aspect informatique en moins. Mais j'étais resté sur ma fin malgrè une belle distribution et une idée originale.

    BàV
    JM

  • Christelle Garnier le 07/05/2013 à 11h44

    Pfff les déménagements quelle horreur !!!!! pour ma part j'en comptabilise 6 persos et 2 de bureaux. Et franchement j'espère bien que ce sera tout car, même si mon sens de l'organisation me permets de gérer au mieux, je déteste cet exercice.
    Ludivine Bon courage et un conseil ne pas entasser les cartons en disant on verra plus tard pour le déballage car sinon "plus tard" est toujours plus tard, et on fait trainer les choses et le stress plus longtemps que nécessaire.
    Bises et amitiés.
    Christelle

  • Ludivine Wilcz le 07/05/2013 à 00h27

    Merci Jean-Michel. 30 déménagements, fiou, c'est énorme. Pour moi, ce sera le troisième, si on compte les 2 quand j'étais enfant, sinon ça va être mon premier vrai chez moi. Mais mettre en caisse plus de 4000 livres était assez intense je dois dire.

    Sinon vu le résumé que vous faîtes de "Demain", j'ai un peu une impression de déjà vu. En effet, il ressemble beaucoup au pitch de "Entre deux rives", sublime film avec Sandra Bullock et Keanu Reeves. Mais du coup, ça me donne très envie de le lire vu que j'avais adoré ce film (même si à mon avis ça n'aura rien à voir ensemble)

    Ludivine

  • Jean-michel Palacios le 06/05/2013 à 17h07

    Bonjour Nina, bonjour à tous
    (réponse en msg)

    Guillaume Musso explique très bien ce qui a bouleversé sa vie passant d'un professeur d'économie à un auteur très vendeur suite à un grave accident qui lui fait envisager de mettre un peu de surnaturel dans ses futures histoires autour du thème de la mort.
    S'agissant de son dernier livre "demain", il utilise la messagerie et l'informatique avec l'idée que l'on peut antidater des messages. Sur ce principe, il envisage une relation entre un homme et une femme qui se donnent rdv dans un restaurant mais qui ne se rencontrent pas car ils vivent à un an d'écart. Cette histoire est très bien écrite.
    Amitiés
    JM

  • Nina Capuchon le 06/05/2013 à 15h01

    Bonjour J. Michel,

    Une trentaine de déménagements ? C'est impressionnant ! Uniquement 8 pour moi, 4 petits et 4 plus gros :-)
    Bises, Nina

  • Jean-michel Palacios le 06/05/2013 à 08h19

    Plein de courage Ludivine. Je connais bien le sujet ayant une trentaine de déménagements à mon "compteur".
    A bientôt de vous retrouver.
    BàV
    JM

  • Ludivine Wilcz le 06/05/2013 à 00h47

    Pas vraiment un manque de temps Jean-Michel, juste des achats qui s'ajoute à ma PAL. Et comme je déménage bientôt beaucoup de mes livres sont dans des caisses... Vivement Juillet qu'ils retrouvent leur place sur les étagères.

    Bonne semaine à tous,
    Ludivine

  • Jean-michel Palacios le 05/05/2013 à 18h56

    Guillaume Musso est invité sur Vivement Dimanche en ce moment même pour "Demain". Je suis dans l'air du temps ;-)

  • Nina Capuchon le 05/05/2013 à 09h32

    Si si Christelle j'ai lu "La première nuit" :-) Le manque était ailleurs !
    Bises Nina

  • Jean-michel Palacios le 04/05/2013 à 20h55

    Merci Ludivine de votre passage.

    Je vois que vous avez de la lecture en souffrance si je puis dire bien qu'il n'y ait rien de pénible à la chose, juste un manque de temps...
    BàV
    JM

  • Ludivine Wilcz le 04/05/2013 à 20h51

    Bonjour,

    "Les enfants de la liberté" est dans mon énorme PAL. Le film "Et si c'était vrai" est le déclencheur qui m'a donné envie de lire Marc Lévy... Quant à "Et après", je suis passée à côté, car j'étais une grande réticente à lire du Musso, mais je note.

    Comme Christelle, je pense que "Vous revoir" était le livre de trop, Lévy aurait dû faire un livre légèrement plus long pour "Et si c'était vrai" et lui donner une fin à la hauteur du livre... Enfin, je dis ça, mais bon, je ne suis pas une écrivain(e) aussi immense que lui.

    Et c'est vrai que "Le voleur d'ombre" est mon gros coup de coeur sur ceux que j'ai lu. Enfin, je vais lire le reste et je pourrais vous en dire plus

    Bonne soirée à tous

  • Christelle Garnier le 04/05/2013 à 19h26

    Bonsoir Nina, Si tu as lu "Le premier jour" et pas "La première nuit" il est normal que tu es eu l'impression d'un "manque". Pour ma part j'ai beaucoup aimé "Si c'était vrai" mais la suite "Vous revoir..." m'avait déçu par contre.
    Bises.
    Christelle

  • Nina Capuchon le 04/05/2013 à 19h03

    Bonsoir à tous,

    Finalement, j'ai également lu "Et si c'était vrai". J'ai moyennement apprécié "Le premier jour" qui m'avait été offert et sa suite, avec le même sentiment d'incomplétude. Je me suis donc arrêtée là. J'ajoute "Le voleur d'ombre" à ma PAL.
    Bon samedi soir, Nina

  • Christelle Garnier le 03/05/2013 à 11h25

    Bonjour tout le monde,
    Il y a un problème quasi récurent chez Marc Levy, c'est la fin. Souvent elle arrive d'un coup sans avoir été amené on a un peu l'impression qu'il manque un chapitre, j'ai trouvé ça flagrant dans "La première nuit" ou il nous tient en halène sur 2 volumes et près de 1000 pages, et il n'a pas pris le temps de préparer et de servir la fin, il nous la claque comme ça. Par contre "Le voleur d'ombre" est pour ma part un de ses meilleurs.
    Amitiés et Bises.
    Christelle

  • Jean-michel Palacios le 03/05/2013 à 08h04

    Bonjour Ludivine,

    Je vous remercie de cette contribution.

    Comme vous, je partage cette frustration lorsque l'on ferme le livre. Pas de wahou !!! Et pourtant tous les ingrédients étaient là.

    J'ai aimé particulièrement "le voleur d'ombre", "set jours pour une éternité".
    Je vous conseille "les enfants de la liberté" ainsi que les adaptations au cinéma "Et si c'était vrai" et "Et après".

    Bien à vous
    JM

  • Ludivine Wilcz le 03/05/2013 à 00h41

    Bonsoir Jean-Michel (et les autres),

    Personnellement, j'ai plus lu Lévy que Musso. 1 Musso contre 4 Lévy ... Je ne pense pas être en mesure de les comparer du coup. Mais je me suis déjà posée la question et j'avoue que je leur trouve quand même quelques similitudes : l'intrigue se passe aux USA presque toujours pour les 2, ils aiment autant l'un que l'autre apporter une touche fantastique (même si chez Musso, elle a au final un fond de réalité), et plus personnellement, je suis souvent frustrée de la façon dont se passe l'action, je trouve qu'il manque toujours ce petit quelque chose qui me ferait refermer le livre en me disant "Wahou".
    Enfin, je peux me tromper, je n'ai lu que "La fille de papier" pour Musso et "Et si c'était vrai...", "Vous revoir", "Sept jours pour une éternité" et "Le voleur d'ombre", mais c'est mon ressenti.

    A bientôt
    Ludivine

  • Jean-michel Palacios le 02/05/2013 à 20h54

    Salut Philippe,

    Merci de ton passage toujours bien apprécié. Ces livres se livrent très facilement et sont bien adaptés à certaines conditions comme la plage, les transports. Les auteurs ne laissent pas indifférents et les personnages sont souvent attachants.

    Alors, à bientôt de te lire après tes premiers essais.
    Amitiés
    JM

  • Philippe Taulet le 30/04/2013 à 15h41

    Hello Jean Michel, et mes amitiés à toutes et tous.
    Intéressant de lire les remarques sur ces deux gros vendeurs mais je dois me résoudre à avouer que je n'ai rien lu ni de l'un ni de l'autre. Toutefois peut-être vais-je un jour franchir le pas? Amitiés, Philippe

  • Jean-michel Palacios le 30/04/2013 à 13h49

    Quelques bonus pour Marc Lévy
    https://www.facebook.com/marc.levy.fanpage
    https://plus.google.com/+MarcLevy#+MarcLevy/about
    http://www.toslog.com/marclevy/accueil
    http://www.lesdedicaces.com/dedicace/marc-levy-en-dedicace (moteur de recherche de dédicaces apparemment gratuit : à essayer).

    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 30/04/2013 à 13h44

    Quelques bonus pour Guillaume Musso
    http://www.guillaumemusso.com/index.php, site officiel
    https://www.facebook.com/#!/guillaume.musso.fanpage, page officielle FB
    Guillaume Musso dédicacera son dernier roman "Demain" à Antibes, vendredi 3 mai à partir de 16 heures à la librairie "La Joie de lire" (2 rue de la République).

  • Jean-michel Palacios le 30/04/2013 à 13h44

    Bonjour Christelle,

    La mise en page est très bien présenté ;-). Bravo et merci pour tes compléments sur Marc Lévy.

    Je pense qu'avec le temps certains éditeurs comme Omnibus reprendront ces auteurs en proposant la totalité de leurs écrits, voire des thématiques comme pour Barjavel (romans merveilleux, romans extraordinaires), E.A. Poe (Histoires extraordinaires), A.E. Van Voght (cycles des non-A, des armmuriers d'Isher...), Asimov (cycle de Robots avec prélude à Trentor, cycle Fondations) etc..

    Bises et Amitiés
    JM

  • Christelle Garnier le 30/04/2013 à 12h04

    Nina, aux recommandations de Jean Michel concernant les écrits de Marc Levy je me permettrais d'ajouter "Ou es tu?" et "Toutes ces choses que l'on ne c'est pas dites", deux romans que pour ma part j'ai trouvé riche en émotion, mais j'insiste sur le mot "ajout", car ceux que dont parles Jean Michel, surtout "Les Enfants de la liberté" sont superbe.
    Je te déconseille "La prochaine foi" (après c'est question de gout) qui m'a profondément ennuyé.
    Bises.
    Christelle

  • Christelle Garnier le 30/04/2013 à 12h00

    Coucou tout le monde,
    Le premier livre de Guillaume Musso s'appelle "SKIDAMARINK", il est malheureusement introuvable, ou alors d'occasion mais à des prix défiant toute logique (200 euros par exemple). Dommage car depuis que je sais qu'il existe bien évidemment il me manque.
    Le premier livre de Thilliez "Conscience animale" est également, apparemment, peu connu et tout aussi difficile à trouver.
    Voilà une petite parenthèse.
    Amitiés et Bises.
    Christelle
    PS : As tu vu Jean Michel que j'ai enfin trouvé le renvoi à la ligne afin d'aérer mes écrits? parfois j'apprends vite mais il faut m'expliquer longtemps. (sourire)

  • Jean-michel Palacios le 30/04/2013 à 08h10

    Ce commentaire a été supprimé

  • Jean-michel Palacios le 30/04/2013 à 08h08

    Bonjour Hélène et merci de votre passage. Cela fait grand plaisir.

    Oui je crois que cela vaut le coup d'approfondir mais si d'aucun diront que ce n'est pas de la grande littérature, ces deux auteurs occupent les têtes de gondoles depuis plus de 10 ans. Les livres sont bien sûr disponibles en poche et représentent une valeur sûre pour les éditeurs. Et sur les dernières années, Guillaume Musso séduit davantage.

    Je crois avoir lu qu'ils n'aiment pas être comparés l'un à l'autre malgré que les journalistes ne manquent une occasion de le faire (émission récente dans C à Vous). Ils n'ont pas le même âge, vivent à l'étranger, quitte une profession pour une aventure d'auteur. Destins croisés, on peut retrouver ces auteurs dans des bio très complètes sur Wikipédia et sur Facebook voire Google+.

    Et pour ma part, bien que n'étant pas une femme, j'ai les deux auteurs qui occupent une place importante sur mes étagères dans le format original de sortie.

    Très bonne journée Hélène et à bientôt de vous lire
    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 30/04/2013 à 07h58

    Bonjour Nina et merci de ton passage,
    Toujours présente pour confronter les points de vue, une grosse bise également.

    Le premier livre de Musso qui n'est pas exactement son premier mais son deuxième s'intitule "Et après". L'auteur qui est professeur de sciences-éco vient de subir un grave accident et s'en sort. Signe du destin, c'est vraisemblablement ce qui a été le déclic et le trait caractéristique de ses écrits. L'adaptation cinématographique en 2009 avec John Malkovitch, Romain Duris et Evangéline Lilly est vraiment superbe avec une approche assez différente mais qui vous prend aux tripes. Les 3 personnages sont extrêmement crédibles.

    S'agissant de Marc Lévy et de "Premier jour" et "Première nuit", cette quête en deux parties à travers le monde a été pour moi assez décevante. Il y a tous les ingrédients d'un roman d'aventures mais il manque qqchose qui nous ferait vibrer. Je donne la préférence plus largement à "Et si c'était vrai" son premier roman paru en 2000. Après un parcours à la Croix-Rouge, puis comme chef d'entreprise dans des domaines plus techniques, il sort son premier roman dont les droits sont repris immédiatement et entraîne également un succès en salle avec Mark Ruffalo et Reese Witherspoon

    Je te conseille "Les enfants de la Liberté" et le "Voleurs d'ombres", "Sept jours pour une éternité" et "Mes amis, mes amours".

    Finalement à chercher des différences, on trouve plein de similitudes. Mais n'est-ce pas une vérité plus large ?

    Bises & Amitiés
    JM

  • Hélène Fery le 29/04/2013 à 23h00

    Bonsoir à tous,

    Sur le sujet, comme Nina, je ne connais pas suffisamment l'univers de ces deux auteurs, je crois même n'avoir jamais lu Musso. Une chose est sûre, pourtant, la sortie de chacun de leur roman est un événement, difficile de passer à côté. Si on ne les a pas lu, on est sûr d'en avoir entendu parler.
    Et de toutes les personnes qui m'en ont parlé, elles aiment,généralement, les deux. Assez étonnant si on considère, si j'ai bien compris, qu'ils sont, tout de même, différents. Une occasion peut-être d'approfondir la découverture de ces deux chouchous, vu que j'avais bien apprécié celui de Lévy "Où es-tu?".

    Bonne soirée.

  • Nina Capuchon le 29/04/2013 à 22h45

    Bonsoir J. Michel,

    Désolée mais je ne peux pas répondre à ta question, je n'ai lu qu'un seul livre de Musso (le premier je crois) et deux de Levy (Le premier jour, La première nuit). Trop peu pour avoir une opinion.

    Bises à toi et à Christelle.

  • Jean-michel Palacios le 29/04/2013 à 21h58

    Merci Chrystelle,
    Fidèle d'entre les fidèles, une grosse bise pour ton soutien.

    Conclusion, ils sont à la fois proches dans le succès et parfois l'écriture et très différents dans leur éclectisme. Ils ont vraisemblablement le même lectorat et j'ajouterai féminin en majorité.
    Une autre caractéristique est la densité des dialogues qui donnent du rythme très fréquent chez Musso.
    Voyons ce que dirons les autres. Allez, je vous attends.

    Bien amicalement
    JM

  • Christelle Garnier le 29/04/2013 à 21h47

    Bonsoir Jean Michel,
    Tu nous parles de deux de mes "chouchous" là!!!!!
    Certains des romans de Marc Levy pourraient avoir été écrit par Guillaume Musso, comme : "Si c'était à refaire", "7 jours pour une éternité"... mais sinon ils sont bien différents.
    Guillaume Musso à tendance à se cantonner à un style d'écriture, alors que Marc Levy à plusieurs facettes toutes plus intéressantes les unes que les autres.
    Comme tu dis ils ont des parcours, enfances, origines... plutôt éloigné.
    Ce qui les rapproche vraiment est le succès phénoménal qu'ils rencontrent l'un et l'autre et je pense également qu'ils doivent avoir à peu près les même lecteurs.
    En tout cas pour ma part j'ai le même engouement pour l'un que pour l'autre.
    Bises.
    Christelle