À la suite d'une lecture, vous est-il arrivé d'adopter un nouveau comportement ,

Nina Capuchon le 19/01/2013 à 22h09

Je ne parle pas ici d'un changement transitoire comme la paranoïa après avoir lu une histoire d'agression ou un livre catastrophe mais d'une nouvelle façon de faire ou d'agir durable. Dans "La traversée", Philippe Labro raconte son réveil en salle de réanimation. Il est contraint à l'immobilité, sa seule contrainte étant de "collaborer" avec le respirateur. Pour tuer le temps et son angoisse, il récite dans sa tête tous les textes qu'il connait par cœur et fort heureusement il en connaît beaucoup. J'ai pensé alors que ce n'était pas mon cas. Depuis, je m'applique à apprendre des récits en prose ou en vers, j'ai toute une liste que j'entretiens régulièrement et qui m'est bien utile en certaines occasions notamment pour jouer mon "Luchini" LOL

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Nina Capuchon le 26/02/2013 à 17h34

    Bonjour Léa, on ne prend effectivement pas toujours ou immédiatement la mesure de l'impact d'une lecture. Certaines laissent une trace indétectable comme un message subliminal inscrit dans notre insconcient, modifiant peu ou prou notre comportement. Comme je l'ai déjà dit ici, certains livres ne nous quittent plus jamais, je pense que ce n'est pas seulement à cause du contenu mais du ressenti qui y est associé. Je nous souhaite à tous de semblables lectures. Nina

  • Léa Sard le 25/02/2013 à 23h48

    Je crois que nos lectures sont comme des petits cailloux, nous amenant sur d'autres chemins que celui que l'on aurait pu prendre. Comme les rencontres. Il y a après des lectures plus fortes et d'autres qui ont un impact tous petit et à peine visible, mais comme on sait il est difficile de mesurer l'effet papillon... personnellement je garde le souvenirs de "grandes rencontres" avec le petit prince de Saint-Exupéry, qui m'a beaucoup appris sur l'amitié, Le Guépard de Lampedusa, aussi, dont la poésie touche à quelque chose de très existentiel, et très dernièrement Yanvalou pour Charlie de Lionel Trouillot qui chaque jour se rappel à moi quand à l'importance d'être à l'écoute des autres.
    Pour les frissons, et sentiments paranoiaque j'ai lu un chaire de poule enfant, et il me poursuit toujours, je n'ai malheureusement depuis pas eu le courage de retenter l'expérience... il faut croire que ce livre m'a rendue définitivement froussarde... ^^"
    Merci pour cette belle discutions, Léa

  • Nina Capuchon le 19/02/2013 à 12h09

    Bonjour Séverine, la confiance en soi est quelque chose de fragile, un regard condescendant, une remarque désobligeante, un échec ou une moins bonne réussite que celle escomptée, et pfffft ça se dégonfle comme un ballon de baudruche. L'inverse est vrai aussi, il suffit d'un tout petit rien pour la regonfler. En dehors de tout ce tapage sur l'épanouissement personnel, si un livre peut apprendre à se sentir mieux, c'est bien... Amitiés Nina

  • Séverine Schoettel le 13/02/2013 à 22h55

    Bonsoir à tous ! Il n'y a pas longtemps, j'ai lu "Les Dieux voyagent toujours incognito" de Laurent Gounelle et depuis, tous les soirs, comme le fait dans l'histoire le personnage principale, je prends deux minutes pour me remémorer trois choses que j'ai faites dans ma journée et dont je suis fière. Dans le livre de Laurent Gounelle, c'est pour que le personnage ait plus confiance en lui. Eh bien.... ça fonctionne !! A bientôt. Séverine

  • Jean-michel Palacios le 25/01/2013 à 12h10

    Bonjour Nina,
    Après la lecture du livre de Douglas Kennedy "l'homme qui voulait vivre sa vie", j'ai ressenti combien le destin pouvait influencer sur le parcours de vie affective et professionnel.
    Dans une société basée sur "les apparences" (titre de livre excellent à lire), il faut sans cesse s'habiller d'une apparence pour s'intégrer dans tel ou tel environnement et l'on perd à mon sens un peu de son âme à chaque mutation. Alors ce livre de DG m'a réellement touché et j'ai senti un désir profond d'influer sur le destin. Rien n'est écrit totalement à l'avance. Il n'y a pas de fatalité. On peut être quelqu'un d'autre mais surtout soi-même à ses yeux et le vivre intensément. Amitiés JM

  • Nina Capuchon le 21/01/2013 à 12h00

    Merci Christelle et J. Michel pour votre intervention et les ouvrages que vous citez dans cette discussion. Comme vous, j'ai souvent été influencée par mes lectures. A l'instar de l'accident sur la route qui vous fait (provisoirement je sais) lever le pied, elles peuvent être des rappels à l'ordre comme ceux que vous fait la vie de temps à autre. Et effectivement Christelle, plus l'histoire est vraisemblable plus son impact est grand, davantage a fortiori quand il s'agit de l'adaptation d'une histoire vécue ou d'un témoignage. Comme vous, J. Michel, certains livres me poussent à l 'investigation, j'éprouve le besoin de vérifier et je me lance dans de longues recherches sur la toile. Je voudrais citer Franck Thilliez dont les romans sont toujours issus de nombreuses recherches scientifiques. Son dyptique (Syndrome E et Gataca) sur la manipulation de la mémoire est une vraie réussite et soulève quelques interrogations. Les romans historiques ou construits sur fond d'histoire interpellent particulièrement et le "Da vinci code" a aussi généré chez moi quelques recherches. On peut dire qu'un auteur a pleinement réussi quand il a suscité cette curiosité ! Un petit sondage de ma mémoire devrait me permettre de citer d'autres exemples, ce que je ne manquerai pas de faire. J'espère vous ferez de même ainsi que d'autres lecteurs que j'invite à venir partager cette discussion. Je reste attentive... Amitiés à vous deux, Nina.

  • Jean-michel Palacios le 20/01/2013 à 20h05

    Bonsoir Nina et une "bise à la neige picarde" à Christelle,
    J'ai également poussé ma réflexion pour savoir si un livre m'avait durablement entraîné à modifier mon comportement. Vraisemblablement Jules Vernes et tous ses livres merveilleux qui ont motivé ma curiosité et ma soif d'apprendre lorsque j'étais enfant, mais plus récemment Dan Brown avec le Da Vinci Code et ses différentes informations distillées dans son livre sur la religion chrétienne, les templiers, les loges maçonniques voire les Cathares. Depuis j'aime à m'informer de ces sujets pour croiser les informations et me faire une idée plus précise. Le Septième Templier de Jacques Ravenne et Eric Giacometti où les dernières aventures de Marcas offre une grande quantité d'informations sur les Templiers et également les loges. Je complèterai au fur et à mesure. Merci pour ce sujet. Amitiés JM

  • Christelle Garnier le 20/01/2013 à 19h46

    Bonsoir Nina, Je ne sais pas si ma façon de vivre en a été modifiée, mais il est sur que certain livre ont changé ma façon de voir les choses, tel que "L'amour Nu" récit autobiographique de Françoise Prévost porté à l'écran en 1981 par Yannick Bellon, qui est l'histoire d'une femme atteinte d'un cancer du sein et des répercussions sur sa vie de femme. Ou "La cité de la joie" de Dominique Lapierre, comment après avoir lu ce livre ne pas se trouver un peu "limite" de se plaindre si on compare notre vie à celle des gens de ce livre? bon on le fait quand même car l'humain est ainsi fait il faut qu'il rale et qu'il se plaigne...ces deux là me viennent en tête quand je lis votre sujet de discussion mais si je prenais le temps de réfléchir je pense qu'il m'en viendrait plein d'autre. Je vous souhaite de très belles lectures. Amitiés. Christelle
    P.S : par contre si on parle de paranoïa l'excellent "Les Archanes du Chaos" de Maxime Chattam avait très bien rempli son role, surtout que les allégations qu'il avance sont vérifiable sur internet, ça fait peur!!!!!!