NAUFRAGE SUR UNE ILE avec UN SEUL LIVRE !!!

Jean-michel Palacios le 10/05/2012 à 23h09

Bonjour à tous, Quand je vois toutes ces bibliothèques que nous enregistrons sur le site de "Lecteurs". Chaque jour, de nouveaux lecteurs nous rejoignent. Je visualise ces étagères qui débordent sur les photos de nos profils et délivrent une part un peu personnelle de nos vies... Alors, voilà : je vous propose de faire un voyage sur une île perdue du Pacifique et de séjourner pendant une année sabbatique et un seul privilège : celui de choisir un SEUL livre pour se tenir compagnie et donner la réplique aux brises océanes sous la voûte étoilée. Un seul livre. Mais lequel !!! Merci de partager avec nous tous ce livre particulier. Amicalement Jean-Michel

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Jean-michel Palacios le 01/06/2015 à 17h31

    Merci Muriel

    Il est clair qu'avec tous les épisodes de Dune, vous voilà de quoi tenir qqs semaines. Si aucun navire ne passe à l'horizon...peut-être Jules Verne alors ;-)
    Amitiés
    JM

  • muriel bouche le 05/05/2015 à 12h19

    en vacances sur une île déserte ...j'hésite entre 2 solutions : la série des Dune de Franck Herbert, pour le plaisir de re re re re (...) lire cette saga qui malgré des milliers de livres lus reste MON livre ultime ... ou bien si je veux terminer ce que j'ai débuté l'été dernier : l'intégrale de Ténébreuse (j'ai lu le 1er tome, j'en ai 3 qui m'attendent ...)

  • Jean-michel Palacios le 17/04/2015 à 21h12

    Merci Geneviève pour "Manderley..." qui devrait me permettre de rencontrer Daphné du Maurier.
    Au passage, j'ai mis dans ma commande le dernier Onfray après l'avoir écouté en invité sur "vivement dimanche prochain". Un moyen d'accéder à une philosophie pour tous.
    Amitiés
    JM

  • Geneviève Munier le 15/04/2015 à 16h39

    Bonjour Jean-Michel et bonjour à tous,

    Alors moi, l'idée d'une île, si elle est déserte ! Comment je vais faire si je ne peux parler à personne ?
    Bon, pour ce qui est du livre...pour avoir commencé "Manderley for ever" de Tatiana de Rosnay, je crois que j'emporterais Rébecca qui a bercé mon adolescence et que je relirais volontiers.
    Amicalement
    Geneviève

  • Jean-michel Palacios le 15/04/2015 à 16h13

    Bonjour à tous

    Le temps semble plus propice à la lecture tout en soignant son bronzage sous les premiers rayons du soleil de printemps ; je me prends à penser à des vacances, loin de tout.

    Alors sur ce bout du monde, cette île déserte, ce havre de paix, qui prendrai-je pour occuper mes longues solitudes : il y a tant d'auteurs ? Et tant de livres ?

    Un Jules Verne pour voyager ou m'instruire.
    Un Bob Morane en version Omnibus pour poursuivre l'Ombre Jaune.
    Les 6 tomes des aventures de Ayla dans les "Enfants de la Terre" de J.M Auel...

    Mais vous avez certainement des idées car depuis 3 ans, il y a de très bons livres et d'excellents auteurs qui ont fait flores.

    A vous Lire
    JM

  • Olivier Pirou le 24/08/2014 à 17h28

    Jean-Michel, je crois que je serai d'humeur à me plonger dans Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez, mais comme je l'ai acquis il y a peu sur les conseils de Michel Finance, je l'aurais certainement lu avant ! Je trouverai une autre idée, alors.

  • La Stéph le 22/08/2014 à 15h44

    Et les chargeurs solaires ? Sur votre île il doit bien y avoir assez de soleil pour recharger la liseuse au besoin non =)

  • Jean-michel Palacios le 22/08/2014 à 14h42

    Il n'est pas sûr que vous trouviez de prise d'alimentation pour recharger la liseuse au pied de chaque palmier ;-) JM

  • La Stéph le 22/08/2014 à 14h34

    Bonjour à tous,

    Que de rêves que de partir sur une île même déserte vu que pour moi le temps des vacances est déjà derrière moi. Mon imaginaire s'envole donc volontiers vers un pays plus ensoleillé (les nuages ne nous ont pas quitté depuis longtemps dans le Doubs) avec de l'océan à perte de vue.

    Mais quel cruel dilemme que d'emmener un seul ouvrage durant une année entière ! Est ce que ma liseuse, qui ne me quitte plus depuis cet été, peut être considéré comme un seul ouvrage dans la forme ?

    Mais si vraiment le juge Jean-Michel reste intransigeant malgré mon subterfuge, je choisirais "La vérité sur l'Harry Quebert". Ce livre avait été un vrai coup de coeur lors de sa découverte, et je ne me lasse de le relire.

    Au plaisir de vous croiser au détour d'une allée de palmier.

    Bonne journée à tous.

  • Jean-michel Palacios le 22/08/2014 à 11h02

    Bonjour à tous

    Il reste encore quelques jours de vacances pour profiter du soleil et des embruns ou des senteurs de la campagne et de l'air vivifiant de la montagne...

    Mais je rêve car je suis au bureau et que rien ne ressemble à mon ile déserte et mes grandes journées de solitude sur du sable fin avec Margot, ma tortue des Galapagos et Antoinette, ma guenon évadée du zoo entièrement refait de Vincennes...

    Je vous propose donc de garder avec moi sur mon paradis de solitude, ce dernier titre : un bon moyen d'imaginer ce que vous auriez dû faire quand vous n'étiez pas seul ;-).

    "Comment décoder les gestes de vos interlocuteurs (et être conscient des vôtres) de David Cohen.
    Et si le corps donnait spontanément bien plus d'informations que les mots ? Les scientifiques l'ont prouvé : une jambe agitée, un mouvement répété sans raison ou même un regard fuyant sont très révélateurs pour qui sait les interpréter.
    Apprenez à décoder le langage corporel pour :
    . Repérer les menteurs et leurs techniques : les détails qui sonnent faux, les contradictions corporelles...
    . Faire bonne impression naturellement : tous les gestes et expressions qui font la différence aussi bien en amour qu'au travail.
    . Argumenter et négocier efficacement pour obtenir ce que vous voulez : les méthodes d'apaisement, de déstabilisation...
    . Comprendre lorsque l'autre s'intéresse vraiment à vous : regards, postures, attitudes...
    Gardez le contrôle de chaque situation et sachez ce qui se joue vraiment ! "

    Bonne journée.
    Amitiés
    JM

  • Christelle Garnier le 11/06/2013 à 13h34

    Bon moi je veux bien faire nauffrage sur une ile, mais alors dans le style Ré ou Oléron, car en ce qui me concerne batailler mon repas à une araignée grosse comme mon poing très peu pour moi, je n'apprécie pas particulièrement non plus les reste des insectes qui peuvent peupler les îles désertes dans des contrées lointaines.
    Remarque je pourrais toujours utiliser la superbe Encyclopédia Universalis chappardée au crabes pour estourbir les bestioles.
    Bises.
    Christelle

  • Jean-michel Palacios le 09/06/2013 à 23h03

    Oui c'est ben vrai! c'est le père Jean Michel qui décide fichtre! diantre!
    Mais juste pour rire.
    Le gars ou la fille exténué.
    Trempé et brûlé.
    Un goût effroyable de sel dans la bouche.
    Et les vêtements qui collent et qui frottent sur la peau. Les yeux collés. L'intérieur des mains frippé et le bout des doigts à la surface en vaguelette.
    Là haut dans le ciel tournent quelques oiseaux de mer.
    Le vent joue avec la mer, le sable, les feuilles des cocotiers et éloigne un peu plus nos souvenirs.
    Dans une malle échouée à deux pas de là, quelques crabes rouges aux pinces menaçantes s'instruisent en tournant les pages de l'encyclopedia universalis en 20 volumes....

  • Nina Capuchon le 07/06/2013 à 12h30

    Tu triches Christelle, dans la malle, il y a plein de choses qui pourront éventuellement servir mais il n'y a qu'un seul livre (c'est J. Michel qui décide !). J'avais déjà parlé de la difficulté d'un tel choix. Se cultiver pour moi est un divertissement mais je taquinais bien sûr en parlant de la physique quantique !
    J'ai vécu sans ordi et sans portable mais il n'est pas question que je les range LOL.
    Bien à toi, bises Nina

  • Christelle Garnier le 07/06/2013 à 11h46

    Et bien dis moi Nina le propriétaire de ta malle échouée, devait laisser assez peu de place au divertissement dans sa vie pour emmener de telles lectures en voyage (surtout la physique quantique !!!!!! brrrrrrr), surtout si l'encyclopédie est l'édition Larousse en 36 volumes, car elle pèse le poid d'un cheval mort (je le sais elle prend la poussière au grenier).
    Si je découvre une malle échouée et pleine de livre, je garde la bible et souhaiterais y rajouter la pléïade, les oeuvres complètes de Dumas, Maupassant ou Zola (on part bien sur du principe que la malle n'est pas échouée d'hier).
    Sinon en effet je pense que l'instinc de survie nous pousserait à nous dépasser et à mettre l'absence de nos technologies auxquelles nous sommes tellement accrochées au second plan. Sans compter que ceux à partir de la quarantaine on vécu une bonne partie de leur vie sans ordi privée et sans tel portable....
    Amitiés.
    Christelle
    PS : Bises à Jean Michel

  • Nina Capuchon le 07/06/2013 à 10h56

    Je pense, J. Michel, que seul (et abandonné snif) sur une île hospitalière mais sans mobile, sans internet (aïe), sans supermarché, sans robots ménagers, etc...etc...notre course à la consommation est stoppée nette :-) et le recentrage sur les valeurs essentielles et notamment sur le lien étroit avec la nature, s'impose même si nous ne sommes pas vraiment d'accord. Personnellement, mon "moi" passerait au second plan (bon je verserais bien une petite larme) et j'emploierais mon énergie et mon imaginaire pour principalement trouver de quoi manger et boire, et améliorer ma vie quotidienne, ce qui nécessiterait une bonne partie de mon temps. La récompense, ce serait ce livre trouvé dans une vieille malle échouée (quelle chance tout de même) : un livre sacré, La Bible, le Coran, ou la Torah, un recueil de poésie (j'y reviens), un bouquin sur le physique quantique (c'est bon pour la stimulation intellectuelle), une encyclopédie... Ah, je te taquine.

    Bonne journée,
    Très amicalement, Nina

  • Jean-michel Palacios le 06/06/2013 à 23h52

    Bonsoir,

    En fait l'idée de cette chronique m'est venue en repensant au film "seul au monde" avec Tom Hanks et Helen Hunt. Employé chez Fedex, le héros a pris un avion gros porteur en se promettant d'épouser sa compagne et en respectant le timing exemplaire propre à la société de messagerie.
    Et tous ces projets sont balayés dans un crash dont il est le seul rescapé. Et pendant 3 ans, ce héros va vivre avec les moyens du bord et s'adapter, péter un câble, parler avec un ballon de volley sur lequel il a dessiné un visage, s'enlever une dent avec la lame d'une chaussure de patinage, réussir à faire un feu dont il tirera une jouissance incroyable. Il devient quelqu'un d'autre, plus modeste qui dans la survie, va à l'essentiel.

    Alors le livre qui pourrait servir de compagnon, de "Vendredi" à notre exil volontaire serait pour moi un livre qui nous ramène à l'essentiel, qui nous éloigne de notre course effrénée à une consommation à outrance, qui aille vers la connaissance de soi, qui déploie notre imaginaire, qui nous élève : l'alchimiste, le petit Prince, Vol de nuit, Je sais que vous pouvez réussir...

    A bientôt
    Amitiés
    JM

  • Nina Capuchon le 06/06/2013 à 16h36

    C'est vrai Philippe qu'en toute sincérité, on choisirait plutôt un livre pratique du genre "Comment survivre en milieu hostile" ou "Comment vivre seul". Parce que notre expérience de citadin(e) ne nous servirait pas à grand-chose dans ce cas. En groupe, on peut mettre en commun ses acquis mais seul, et surtout en ce qui me concerne, ce n'est pas gagné ! :-)
    Amitiés, Nina

  • Philippe Taulet le 04/06/2013 à 10h11

    Bonjour à toutes et tous. Seul avec un livre, isolé et sans contact, j'opterai pour un livre qui me donnerait de l'espoir dans une telle situation. Et comme j'adore ces histoires, ce serait "l'île mystérieuse" de jules vernes, que j'ai lu plus de dix fois... Mais pour être sincère, un guide pour pêcher sans matériel, fabriquer un radeau et survivre serait aussi le bienvenu :-)

  • Jean-michel Palacios le 31/05/2013 à 13h17

    Merci gros bisous Nina et merci pour ces éclats de soleil.

  • Nina Capuchon le 31/05/2013 à 10h45

    Coucou J. Michel,

    Impossible de naviguer correctement sur le site avec la mauvaise connexion de l'hôtel. J'imagine un rugbyman avec son bouquin sur la dentelle d'Alençon, c'est trop drôle ! Mais après tout, pourquoi pas, Cantona (footballeur je le sais) est un dur au coeur tendre et poète à ses heures :-)

    Si tu lis ce commentaire, c'est que ma connexion aura tenu le temps de l'écrire et de l'envoyer, cool !

    Bonne fin de semaine, bisou tout ensoleillé de Corse.

    Nina

  • Jean-michel Palacios le 30/05/2013 à 20h45

    Je suis écroulé de rire ;-)
    Que dolor, que dolor !!!!

    J'avais proposé la durée d'une année pour se dire qu'il serait impossible de rentrer à la maison de suite : année sabbatique, crash d'avion genre LOST, naufrage de bateau ou mission météorologique sur une île des Kerguelen...

    C'est comme Steve prisonnier sur un rivage désertique avec l'Etalon noir...
    C'est "seul au monde",
    "l'ile mystérieuse",
    "Robinson Crusoé" sans Vendredi...
    C'était pas prévu.

    Et comme par hasard, après le naufrage, vous retrouvez dans une vieille malle échouée, un livre qui pourrait être : hum !!!

    Imaginez que vous êtes un gars et que vous vous retrouvez avec un livre de référence sur la dentelle de Venise et ses différents points ou bien une fille découvrant un manuel avec que des photos sur la formule 1 (attention, ce n'est pas réducteur)

    Et le dictionnaire : trois à quatre pages à lire par jour. Ouah !!!

    Un truc à finir dingue ou super connaisseur.

    Grosse bises Nina
    JM

  • Nina Capuchon le 30/05/2013 à 19h41

    Bonsoir à tous,

    Un petit coucou de cette Île de beauté qui n'est pas nichée au creux du pacifique mais qui est bien jolie.
    Comment retenir un seul livre que je pourrais relire inlassablement sans être terrassée par l'ennui, un livre qui tiendrait une année entière. Je pense à un recueil de poésie "L'anthologie thématique de la poésie française" de Max-Pol Fouchet qui est déjà mon livre de chevet, ou "Les histoires d'amour de l'Histoire de France" de Guy Breton, ou un dictionnaire comme l'avait suggéré J. Michel. Mais Dieu me garde d'avoir un jour à faire un tel choix !

    Amitiés et bises,
    Nina

  • amandine g le 30/05/2013 à 10h47

    Bonjour à tous !

    Je viens vers vous car je trouve ce sujet plutôt intéressant ! Après une bonne réflexion, je me rend compte qu'il est difficile de choisir un livre pour une année. (J'ai toujours au moins deux livres dans mon sac quand je sors :p).

    Donc mon choix s'arrête sur deux livres : 19Q4 de Haruki Murakami ou Demain de Guillaume Musso. Mais bon je pense que je prendrai 19Q4 (je ne sais pas pourquoi).

    Il faut juste que le roman soit assez long pour durer toute une année.

    Voilà
    Bonne journée à tous
    Amandine

  • Jean-michel Palacios le 30/05/2013 à 09h48

    Merci de votre passage sur mon île.

    "Seul au monde" pourrait être le sous-titre de cette discussion car peu de visite ce qui est normal pour un sujet où peu de personnes gardent le souvenir de se retrouver seul sur une île ("entre le ciel et l'eau") avec pour tout compagnon "un livre".

    Mais ce sujet pouvait être vu dans la métaphore de l'isolement.

    Une île, ce peut être aussi un ermitage, un temple, un alpage, une navigation en solitaire, une prison...

    Je voulais savoir finalement si d'aucun d'entre vous avait vécu une rencontre avec une histoire emportée intentionnellement ou par hasard et dans ce cadre particulier, l'avait ressenti de manière plus intense.

    Merci Lilly
    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 30/05/2013 à 09h21

    Ce commentaire a été supprimé

  • Lilly begue le 29/05/2013 à 20h48

    C'est une excellente question ! Quel livre choisir ? Un livre assez long, pour en profiter, je dirais 16 lunes. C'en est un parmi bien d'autres mais je pense que c'est lui que je choisirai.

  • Jean-michel Palacios le 11/01/2013 à 00h14

    Alors là je suis flatté car il y a les 2 que je t'ai conseillés. Bises JM

  • Christelle Garnier le 10/01/2013 à 09h00

    Bonjour Jean Michel, si je dois piocher dans mes lectures de 2012 je pense que je prendrais un Marc Levy, ma grande découverte de l'année dernière. Mais lequel? le choix est diffcile.... j'hésite entre ou es-tu? Le voleur d'ombre et les enfants de la liberté. Bises. Christelle

  • Jean-michel Palacios le 10/01/2013 à 08h45

    Bonjour à tous,
    Je réveille cette chronique qui finalement peut se justifier en cette saison pluvieuse et maussade.
    S'évader sur une île de sables blancs avec une paillotte les pieds dans l'eau et un bon livre.
    Pour l'instant de tout ceux que j'ai lus en 2012, c'est de Douglas Kennedy, "L'homme qui voulait vivre sa vie" que je retiendrai pour ce long voyage dans l'oubli et la détente.
    Je sens les alizés, l'écume des vagues qui s'effilochent de même que des cirrus si loin dans l'azur, il n'y a rien à faire que d'écouter le bruit du silence... JM

  • Jean-michel Palacios le 18/09/2012 à 14h38

    Bonjour Barbara, et merci de votre contribution.
    Très content ainsi d'avoir des nouvelles et bienvenue sur le site de Lecteurs.
    Les 20 livres d'Emile Zola, voilà de quoi tenir longtemps, dès fois qu'il ne passe jamais personne au large de votre île "entre le ciel et l'eau" et que "Vendredi" ne soit pas un compagnon très causant.
    A bientôt, je l'espère, de vous lire sur d'autres chroniques proposées dans la rubrique "autres discussions".
    Bien amicalement
    Jean-Michel

  • Barbara Collette Carnet le 18/09/2012 à 09h45

    Bonjour, je partirais avec la première grande "saga" que j'ai lue durant mon adolescence... les Rougon Macquart de Zola, je me souviens avoir dévoré ces nombreux volumes durant un été... Mais j'y pense, je peux prendre une malle pour emmener tous ces livres ;-)

  • Jean-michel Palacios le 09/07/2012 à 19h12

    Bonjour Zarg Blob,
    Merci de votre contribution et de votre visite. Le monde de Tolkien est assez phénoménal et a largement inspiré le cinéma qui en a repris la trilogie.
    Je crois qu'avant cela, il y a "Bilbot le hobbit" et je crois qu'il existe toute une série de contes autour de cet univers.
    Il m'arrive de penser à ces cavaliers tout de noir vétus et très étranges à la poursuite de de Frodon et de ses amis...
    Amicalement
    Jean-Michel

  • Jean-michel Palacios le 01/06/2012 à 10h03

    Bonjour Ariana,

    Merci pour votre réaction et votre participation à ce modeste défi.
    Après un très inattendu tome 8 "glamour" de Nietzsche ou toutes ces autres propositions, j'adhère finalement à votre dernière proposition d'emporter un livre à écrire (une façon de rejoindre l'autre sujet proposé à propos d'un premier livre).
    J'ai proposé une île dans le Pacifique (entre 20 et 30.000 composant l'Océanie) pour avoir passé 2 ans en séjour à Saint Denis de la Réunion et visité à l'occasion les Comores (Mamoudzou et Dzaoudzi), Maurice.
    Ces îles livrées aux éléments naturels, certaines ayant une origine volcanique, des forêts primitives sont aussi faites d'un mélange humain particulièrement foisonnant et propice à la rencontre, la découverte et la détente.
    Alors Hawaï et ses plages, ses vagues et ses habitants, bien sûr !!!
    Merci de votre visite, même si vous passez de temps en temps, de prendre le temps d'un échange.
    Il s'écrit également à mon sens beaucoup de choses dans ces dialogues muets, plein de nos voyages intérieurs, de nos univers et de nos émotions.

    A bientôt de vous lire.
    Amicalement
    Jean-Michel

  • Ariana Strauss le 01/06/2012 à 08h49

    Bonjour à tous,
    J'en suis encore à découvrir l'interface de lecteurs.com avec laquelle je simile à peine le flirte de temps à autres, sachant que je n'ai pas le courage de seulement tenter d'enregistrer les livres que j'ai pu lire, ceux-ci se comptant par centaines..
    Toutefois pour répondre à ce que je désignerais sans aucun doute cette hypothèse impossible, et uniquement pour jouer le jeu, à condition que ce Pacifique soit situé aux alentours d'Hawaï (rêve de petite fille), il faudrait que ce soit mon livre de chevet, ves lequel je ne cesse de revenir par un bout ou un autre, le Tome VIII des oeuvres complètes de Nietzsche.
    Si, si plus glamour qu'on ne pourrait croire et surtout oscillant de la gravité à l'humour, de la légèreté à la noirceur sans jamais oublier l'ironie, le stoïcisme mais aussi les haines, passions lancinantes et délires poétiques autorisés..
    Ou alors, j'ai beaucoup sinon mieux, aussi bien : la partition de Don Giovanni!
    Parce que sinon, Jean-Michel, le "livre idéal" qui évidemment n'existe pas, serait un livre énorme en volume qui reprendrait différentes sections de plusieurs romans. Il m'y faudrait les premiers chapitre de Jane Eyre, le meurtre commis par Raskolnikov, le dénouement de Roger Akroyd, l'agonie de Lucy dans Dracula, les interrogations du "Sorry" de Gail Jones, les horreurs du démon de Selby, du Boulgakov, du Shakespeare, du Sophocle, et tant d'autres indispensables que c'est inchiffrable et au final; le livre impossible.
    Non impossible ce dilemme; pourquoi choisir?!!!
    .................................
    La solution : un énorme livre vierge et on écrit nous-mêmes les pages! :-)
    Bien cordialement à tous.

  • Jean-michel Palacios le 01/06/2012 à 01h29

    Alors, choisir un livre pour une année, sur une ïle du Pacifique (je me demande qui trouve les sujets de discussions !!!) loin de tout avec l'impossibilité de communiquer avec le reste du monde et suffisamment autour de soi pour se nourrir le corps et l'esprit..

    Je pense à des poèmes ou des contes comme les "contes de mille et une nuit". Les poèmes sont tristes et courts et donnent parfois le cafard. Il ne faudra pas en finir avec soi par le désespoir.
    Ce peut-être le rire par les aventures et les facéties d'un Cyrano de Bergerac.
    A moins de prendre des livres pour résoudre des énigmes, des sudoku, des mots flèchés, un dictionnaire pour s'avaler 3 à 5 pages par jour histoire de devenir soit super intelligent soit fou en quelques jours.

    Je suis sûr que vous avez plein d'idées et un livre qui compte plus que tout au monde.
    Alors à bientôt de vous lire.
    Amicalement Jean-Michel

  • Jean-michel Palacios le 26/05/2012 à 12h27

    Bonjour Sylvie, quel beau temps, on se croirait sur une île dans le Pacifique...!!!
    Excellent choix que celui de JM Auel pour retourner à nos racines humaines dans un endroit aussi retiré. Cette auteure a longtemps été critiquée parce que peu reconnue par les spécialistes de cette période d'avant l'écriture. La saga d'Ayla repose sur une qualité extrême d'observations, de recherches et d'analyse dans les domaine de la préhistoire, de la botanique...Je trouve cette Femme formidable. Elle donne à ses romans un visage tellement humain et permet d'imaginer nos ancêtres tellement plus avancés sur différents plans (spiritualité, société, survie, chasse, amour, utilisation des plantes...) qu'à mes yeux, ils n'ont plus rien à voir avec l'image des hommes des cavernes. Merci pour ce très beau choix. Bien amicalement Jean-Michel ps : désolé de répondre aussi longuement mais j'étais pour l'occasion très inspiré.

  • sylvie bohbot le 26/05/2012 à 09h58

    J'hésite entre "Vivre sur une Ile déserte pour les nuls ...." et "Comment vivre sans une tonne de livres à disposition pour les nuls ....", bon je rigole. Mon livre ou peut-être devrais-je prendre une version condensée de mes livres préférés (5/6 tomes) '"Les enfants de la terre" de J-M Auel. C'est une histoire que j'adore mais qui m'aiderait côté pratique car les personnages (hommes et femmes préhistoriques) doivent se débrouiller dans un monde dangereux.

  • Jean-michel Palacios le 12/05/2012 à 13h46

    Bonjour Claude et merci pour cette étonnante et fine proposition. Je n'ai pour ma part jamais lu de Proust. Mais je sais qu'il faut avoir mangé une "madeleine" de Proust pour s'en convaincre. Et l'isolement d'une île, vues les longues divagations de l'auteur, serait alors fort approprié. Alors je dirai, excellent choix. Au bout d'un an, je pense que l'on se sera fait une idée ou une raison. En attendant, j'ai préféré le Pacifique plutôt que les Pays-Bas pour ne pas avoir la tentation d'un retour possible au passage d'une voile, d'une fumée au large ou de la révélation d'une écume lointaine au passage d'une étrave fendant les flots. La lecture nous emporte souvent dans un imaginaire tel que l'on se sent seul au monde, comme sur une île...A bientôt. Amicalement Jean-Michel

  • Jean-michel Palacios le 12/05/2012 à 13h35

    Et voici une contribution de ClaudeF arrivée par messagerie, la Belgique n'étant pas loin : "Donc quelque chose que je n'ai pas lu... donc "A la recherche du temps perdu" de Marcel Proust (en pléiade) ... oui, je sais, je triche !!!
    Mais pourquoi nécessairement le Pacifique ? et pas l'île de Texel ?"

  • Jean-michel Palacios le 11/05/2012 à 21h50

    Bonjour Christelle, merci de votre amicale participation. Je vois que l'on place la barre très haut et que finalement, Stephen King ne retient pas vos suffrages ;-).
    Pour ouvrir cette chronique, j'avais en toile de fond de mon "imaginaire perturbé" le superbe film de Robert Zemeckis "seul au monde" avec Tom Hanks, un jeune cadre de Fedex qui partage pendant 2 ou 3 années, sur une île complétement déserte, après un crash en avion, sa vie entre un ballon de volley maquillé en épouvantail et des patins à glace en guise d'objets tranchants.
    Mais ne nous dérobons pas, je papote, je papote... Alors pour répondre à votre attente et vu qu'il ne serait pas très honnête de lancer des défis sans y répondre soi-même, je suis également tenté par Jules Verne. Il est l'un de mes premiers auteurs avec, et j'en conviens, peu d'originalité, "l'île mystérieuse", qui fait suite à "20.000 lieues sous les mers". Alors, ce n'est pas très romantique et de loin j'aurai pris "le rayon vert" mais dans mon souvenir, J.V. nous apprend énormément de chose pour s'en sortir avec les moyens du bord, réaction instinctive et pragmatique avec le secret espoir de revenir à la civilisation au bout d'un an.
    Pour la petite histoire, j'ai passé en famille deux ans sur l'île de la Réunion et cela reste un très beau souvenir.
    A bientôt de vous lire. Jean-Michel

  • Jean-michel Palacios le 11/05/2012 à 21h28

    Un petit mot de Christelle GARNIER que j'ai récupéré dans le flux...
    Bonjour Jean Michel, Un seul livre????!!!!! Pffff difficile!!!! j'hésite entre mon livre fétiche : Le rouge et le noir de Stendhal, mais sinon pour être en accord avec le décor que vous avez planté : 2 ans de vacances de Jules Verne. et vous ? quel serait votre choix? Toutes mes amitiés. Christelle

  • Jean-michel Palacios le 11/05/2012 à 10h55

    Merci Nathalie pour cette très belle idée de livre : je vais vous dessiner un mouton plein d'espoir et de tendresse et vos petits lutins pourront se réfugier dans sa laine.
    Bon courage pour cette journée entre les gouttes. Amicalement Jean-Michel

  • Nathalie Sibué le 11/05/2012 à 10h17

    Bonjour Jean-Michel et tous les amis lecteurs !
    Sans l' ombre d' un doute pour moi, ce sera " Le Petit Prince " de St Exupéry... Il reflète complétement la vie. Ce " Petit Prince " me sert de modèle pour affronter l' existence. Cette innocence est finalement une force, elle nous ouvre les yeux... nous qui ne savons plus vraiment voir...
    Mon passage préféré ? Celui avec le renard !
    Merci pour cette merveilleuse idée de discussion, Jean-Michel ! Je me déconnecte et retourne vite auprès de mes petits lutins en garde pour un moment lecture-tendresse avec le Petit Prince !!!! .... Et en attendant de pouvoir voyager vers une île perdue du Pacifique... C' est une splendide journée qui s' annonce....
    Belles lectures à tous... et encore merci Jean-Michel !