PARTAGER LE SOUVENIR D'UNE DEDICACE !!!

Jean-michel Palacios le 21/04/2012 à 14h44

Bonjour à tous, Je n'avais jamais eu l'occasion jusqu'à présent d'assister à une séance de dédicace. Pas le temps, trop de monde, qu'est je vais pouvoir bien le dire ? Que je suis fan !!! Que j'ai lu tous ses livres. Et s'il me pose des questions... Alors, j'ai sauté le pas et c'était samedi dernier à BDNet (près de Nation) où j'ai rencontré le dessinateur Erwann Terrier pour son premier titre. Tout en parlant avec lui de nos univers BD respectifs (moi "Trompette" et "Bob Morane"), il a croqué rapidement son héros et je l'ai grandement remercié en lui souhaitant tous mes encouragements pour la suite des "stupéfiantes aventures de Viny K". J'en ai profité pour faire un peu de pub pour "Lecteurs.com" au passage avec les maîtres de lieux. Et subitement, je me suis dit que vous aviez vraisemblablement les uns ou les autres, de bons souvenirs de dédicaces à relater, avec de petits ou de grands auteurs, dans des lieux très variés, librairie de quartier, bibliothèque, maison des jeunes, congrès ou salon du livres... Alors, si le coeur vous en dit, merci de me rejoindre sur ce thème. Je sais que souvent ces petits moments de partage sont très plaisants, sympathiques, un peu intimes et tellement éphémères. Merci de nous les faire revivre en quelques lignes. Amicalement Jean-Michel

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Jean-michel Palacios le 24/11/2016 à 10h48

    Le titre du film à l'affiche en décembre 2016 dans lequel vous retrouvez Damien JOUILLEROT sera "Père, Fils, Thérapie".
    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 23/11/2016 à 13h49

    Bonjour à tous

    A nouveau un détour par cette avis/discussion pour une séance dédicace dans un joli café, au 54 de la rue des martyres, à Paris dans le 9°, à l'invitation de Lecteurs.com et Dominique Sudre.

    Il est 09:40, ce matin du 22 novembre 2016 et je déboule, un peu à la bourre, pour faire connaissance autour d'une belle tablée, avec Damien JOUILLEROT et son éditrice Stéphanie DE BUSSIERE (Editions AKINOME).

    Ce qui me frappe immédiatement, c'est ce visage connu, cette bonhommie agréable et cette tendresse. Cet homme est un cœur sur pied et son livre, une sorte de démultiplication de cet amour sous forme de crobards d'où le tire "Les crobards d'amour".

    La conversation est engagée depuis un moment et j'ai peur de le faire répéter ce qu'il a peut-être déjà dit. Les séances comme celle-ci ne sont pas nécessairement faites pour parler du livre mais aussi pour rencontrer l'auteur, découvrir son travail, son arrière-boutique si je puis dire. Et il y a de quoi faire : acteur, comédien, dessinateur, auteur, cuisinier, papa, mari et futur papa...

    S'agissant de ses dessins, on peut dire sans le blesser qu'il tire des influences ou des ressemblances de SEMPE, de Tim BURTON, de PEYNET. Les textes sont autant de dédicaces puisque des morceaux de partage avec plein de gens connus. Des personnes comme RENAUD, GAINSBOURG, Philippe LEOTARD le touchent particulièrement.

    Et lui dans tout cela, c'est un hypersensible, un écorché vif. Il est touchant, extrêmement touchant. Simple, l'école ne semblait pas trop l'intéressait (1/2 CAP). Alors il s'est fait sa propre école et cela lui a réussi. On lui a donné sa chance, semble-t-il, et il a su la saisir. Ses yeux pétillent. Gentillesse, humour, adages, souvenirs de gens célèbres, et un fils qu’il adore.

    Alors comment ne pas être attiré. Ma voisine note des idées sur une serviette de table, ma vis à vis sur un carnet. En diagonale, l'éditrice me (nous) raconte le parcours de 3 mois pour réaliser ce beau livre avec sa maison toute récente installée dans le même quartier.

    On prend des photos.
    Il y a comme une légèreté et je sens qu'il va falloir pourtant rompre avec cet instant magique.

    Damien réalise alors sur le 2° de couverture un joli "crobard" personnalisé avec ses gros feutres de dessinateur.

    Cet après-midi, il sera en répétition et une actualité cinématographique et théâtrale l'attend pour les semaines qui viennent.
    En décembre 2016, Damien JOUILLEROT sera à l'affiche dans "De père en fils" d'Émile GAUDREAULT, avec Richard BERRY et Jacques GAMBLIN.
    Depuis octobre 2016, il apparaît dans la nouvelle série policière Prof T sur TF1 et il tourne actuellement une série pour la chaîne W9 intitulée, "La petite histoire de France".

    Merci Damien de votre accueil et de votre gentillesse et plein d'amour à vos crobards.
    AVousLireEncore
    Et vraisemblablement une idée de cadeau à mettre au pied du sapin pour toutes les personnes que vous aimez

    JM PALACIOS

    A me découvrir
    Nouvelles et poèmes sur ShortEdition :
    http://short-edition.com/auteur/jean-michel-palacios

    Et si vous aimez la BD
    Voici quelques propositions auxquelles j'ajoute "Les crobards d'amour" de Damien JOUILLEROT
    www.lecteurs.com/article/jean-michel-palacios-reporter-dun-jour-au-salon-du-livre-de-paris/2441277

  • Jean-michel Palacios le 22/11/2016 à 12h37

    Ce commentaire a été supprimé

  • Jean-michel Palacios le 18/10/2016 à 14h02

    Bonjour A tous

    Petit détour par cette discussion de "Dédicaces" pour signaler une séance ce lundi 17 octobre chez Flammarion près de la BnF pour le dernier livre de Danielle THIERY "Tabous".

    Moment très agréable d'autant que l'invitation était personnelle n'ayant pu accéder à la Short-list de Babélio.

    Beaucoup de questions et des réponses sans détour de l'auteure en échangeant sur la composition de ses personnages dont certains récurrents depuis 12 épisodes à présent en la personne de Edwige Marion, directrice de l'OCRVP de Paris et sa nouvelle et jeune recrue psycho-criminologue Alix de Clavery.
    La fabrication dans le temps des personnages, les futures aventures possibles, l'influence des éléments naturels comme des personnages à part entière donnant une dramatique plus grande...

    Également sur le métier de policier, la juxtaposition avec celui d'auteure, les femmes flics dans cette corporation encore très masculine.

    Le sujet : Disparition d'une mère et d'un enfant dans la région bordelaise et la co-saisine de la PJ de Bordeaux. Un père introuvable d'origine iranienne. Nous voilà plongé dans la région landaise, terre de prédilection de l'auteure.

    Amicale pensée au passage à Dominique Sudre, présente sur le lieu de la dédicace.

    Un grand merci à Danielle THIERY de son amicale invitation et un clin d’œil sur le livre coécrit par Christophe Baroche et Danielle Thiéry sur la chronique Club des explorateurs pour "Le Souffleur"
    http://www.lecteurs.com/livre/le-souffleur-dans-lombre-des-negociateurs-du-raid/4140257

    Amitiés
    AVousLire
    JM

    A me découvrir Nouvelles et poèmes sur ShortEdition :
    http://short-edition.com/auteur/jean-michel-palacios
    Vote pour un Haïku en compétition :
    http://short-edition.com/oeuvre/poetik/douceurs-polaires

  • Jean-michel Palacios le 15/04/2015 à 17h36

    Je ne sais pas si c'est le début d'une nouvelle qui pourrait s'appeler "Grand moment de solitude en dédicace" mais c'est vraiment très drôle.

    Pour ma part, je serai du genre à oublier les titres, les personnages et à arriver complètement vide dans ma pauvre tête en quête d'une idée lumineuse pour dire autre chose que " c'est pour Jean-Michel !!!".

    Avec les dessinateurs, il faut drôlement assurer parce que la dédicace dure 10 bonnes minutes.

    Alors si vous avez les BDs qui ne correspondent pas à l'auteur, vous ne venez plus jamais en dédicace de peur que l'on vous reconnaisse et que l'on vous "croque".

    Amitiés
    JM

  • Geneviève Munier le 15/04/2015 à 16h58

    Bonjour à tous,

    Ma dernière dédicace fut la honte de ma vie ! J'avais eu à lire, dans le cadre du prix littéraire des lecteurs de L'Express, "Une façon de chanter" de Jean Rouaud que j'avais adoré et défendu bec et ongles lors des débats du jury, sans succès hélas. Comme il était présent à la Comédie du livre à Montpellier cette année-là, j'avais naturellement eu l'idée de lui faire dédicacer l'ouvrage. Le matin, je devais subir une intervention chirurgicale et j'avais prévu de passer au stand de l'écrivain à ma sortie de clinique. J'étais quelque peu stressée et j'ai rapidement pris le livre sur mes étagères... Quelle chance ! Il était là ! seul ! pas de lecteurs ! Je le salue et lui parle du bouquin...mais, il avait trouvé les chroniques des lecteurs plutôt nulles. Je lui parle de sa région d'origine (la mienne aussi), je sens que ça l'irrite un peu...Gênée, je finis par lui demander s'il accepte de me dédicacer son roman et sors de mon sac..."Journal d'un corps" de Daniel Pennac...Grand moment de solitude...J'ai malgré tout osé revenir le lendemain...mais depuis, j'avoue que j'hésite !

    Geneviève

  • Jean-michel Palacios le 15/04/2015 à 16h31

    Bonjour à tous

    Dernière dédicace avec Bernard Werber au salon du livre de Paris en 2015 avec en Poche, "la nouvelle encyclopédie du savoir relatif et absolu" et un recueil de nouvelles ou histoires courtes "Paradis sur Mesure".

    L'occasion d'évoquer avec l'auteur une présentation qu'il a faite à Deauville
    https://youtu.be/XYp36AXtdgo

    Je vous invite à voir ce sujet de 40 minutes. Il est extrêmement intéressant et captivant en présentant la structure d'un livre que l'on souhaite écrire.

    Je vous laisse apprécier.
    Voici une bio de source Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Werber

    A vous lire
    JM

  • Victor Digiorgi le 19/07/2014 à 19h00

    La dédicace la plus remarquable que j'ai pu obtenir d'un écrivain, c'est celle de Frédéric Beigbeder venu présenter son livre « 99 F » à la librairie Renaud Bray de l'avenue du Parc, à Montréal, en 2001.

    Comme j'avais payé ce livre en monnaie canadienne, quoi de plus normal, j'ai demandé à Beigbeder de modifier le titre de son roman, ce qu'il a fait de bonne grâce en barrant le titre et en inscrivant dessous « 24,95 $ », somme que j'avais réellement déboursée au lieu des 99 francs que coûtait l'ouvrage à l'époque en France.

    Et il l'a fait même dans le corps du texte ! À la page 271, précisément ...

  • Jean-michel Palacios le 08/07/2014 à 17h34

    Merci Annie-France pour vos jolies dédicaces qui relancent un peu cette discussion. Les dédicaces sont souvent des moments intéressants et par nécessairement avec l'auteur mais tout simplement dans la file avec ceux qui attendent et qui si le coeur leur en dit partagent des souvenirs.
    Bien à vous
    Amitiés
    JM

  • Annie-France belaval le 08/07/2014 à 17h10

    Beaucoup de mes livres sont dédicacés car j'aime beaucoup rencontrer les auteurs que j'ai lu ou envie de lire. La première fois, c'était au Canada, à Edmonton: Monica Hugues, décédée depuis;Je déteste les dédicaces non personnalisées; certaines m'amusent: par exemple Grégoire Delacourt y a réglé ses comptes...d'autres se sont emparés d'un mot murmuré pour leur inspiration. Ex: j'ai murmuré à l'oreille de l'éditrice "quel beau mec",l'auteur l'a entendu et a signé, j'espère que vous trouverez aussi qu'un beau mec peut bien écrire...

  • Jean-michel Palacios le 21/12/2013 à 22h32

    Belles rencontres

    Cet après-midi à la librairie "l'antre-monde", rue du chemin vert à Paris 11, en compagnie des auteurs de "Steampunk, de vapeur et d'acier". Illustrateur de grande renommée, Didier Graffet qui m'a laissé une belle dédicace en image et personnalisée et l'écrivain et directeur de collection Xavier Mauméjean et ce jolie texte :
    "A JM...
    Il en va des mondes comme des danseurs, une chorégraphie les porte à travers l'espace et le temps.
    Ils se déplacent en parallèle et de manière alternative.
    Bien amicalement
    Xavier"

  • Jean-michel Palacios le 01/04/2013 à 18h48

    Au salon "Trolls et Légendes" le 31 mars 2013, avec Céline Guillaume et le deuxième et dernier tome de la "Baronne des Monts noirs - Le Mystère du Chêne brûlé" dans une région proche à l'auteur.

    "A toi, cher Jean-Michel. Je dédie ce second opus teinté de mystères, de passions,et d'amour. Mille mercis pour tout ton soutien et ta précieuse amitié. Des bises..."

    Je pense qu'il faut soutenir nos auteurs. Ils ne vendent pas tous des millions de titres et en plusieurs langues.
    JM

  • Jean-michel Palacios le 01/04/2013 à 18h43

    Au salon du Livre, rencontre avec un philosophe "Ian Mansour de Grange" français d'origine et résidant en Mauritanie qui publie "petite chronique d'autre regard" dans une édition très locale "Editions 15/21 - Nouakchott.

    " A JM P..., sur le chemin de vos racines, peut-être un autre regard, le vôtre ? Bonne lecture."

  • Jean-michel Palacios le 01/04/2013 à 18h40

    Au salon du Livre, rencontre avec un poète aux multiples origines, Van Puyvelde Stephan avec "Poemas, troisièmes poétiques" aux éditions Novelas :

    "Pour partager les arts
    Il faut se lever tôt
    Pour devenir bon fêtard
    Il ne faut pas un coeur de blaireau"

    "Dans les mots en silence
    Renaît une trace d'espérance"

    23 mars 2013

  • Jean-michel Palacios le 28/12/2012 à 18h06

    Et enfin, une nouvelle dédicace, à la veille de 2013, d'Alexis LORENS, accompagnée de son livre "Le long des sentiers obscurs" paru aux "Editions Nuit d'Avril" en 2006.
    "Pour Jean-Michel, Merci.
    Amitiés A.Lorens".
    Cette dédicace me remplit, me comble même si elle vous paraît simple, mais elle est simple comme un merci. La chose est si rare aujourd'hui. On ne sait plus dire "Merci".
    Amicalement
    JM

  • Jean-michel Palacios le 28/10/2012 à 20h26

    Et une nouvelle dédicace arrivée par la Poste juste avant le weekend avec le livre de l'auteure Syven "la guerrière fantôme" tome 1.
    C'est l'histoire d'une étudiante tout à fait banale qui la nuit se retrouve dans le monde d'Es avec un esprit guerrier qui lui permet d'affronter une armée, des sorciers, des dragons.
    Finalement c'est certainement ce que nous faisons tous dans nos rêves les plus fous et les plus tourmentés. L'imaginaire n'a pas de limite. Je vous livre sa dédicace au dos d'un ex-libris correspondant à la couverture du livre :
    "Cher Jean-Michel, J'espère que vous vous plairez dans cet univers que j'ai voulu lumineux par l'Herrès, torturé par l'Ahr, mais avant tout porteur d'espoir.
    Pourvu que Siwès vous guide à travers la brume des rêves et que votre voyage soit agréable. Amitiés Syven"
    Je vous le dirai bientôt. Amicalement JM

  • Jean-michel Palacios le 18/09/2012 à 15h05

    Séance dédicace en direct
    J'ai pu rencontrer "enfin" Céline Guillaume en pleine fête médiévale ce dernière weekend. En costume du Moyen-Age, elle tenait un stand au pied du chateau fort de Passy-les-Tours dans la Nièvre. D'une extrême gentillesse, très douce et touchante, j'ai vraiment apprécié ce moment privilégié avec cette auteure dont je vous conseille les ouvrages dont le dernier "La Baronne des Monts-noirs" 1° des 2 tomes d'une belle aventure dont je vous livre ici le résumé :
    "Les Monts-Noirs du Morvan, an de grâce 1131... Ida, jeune moniale au couvent de Sainte-Radegonde, donne naissance à un oeuf alors qu'elle vient de fuir le massacre d'un village. De cet oeuf, Flore voit le jour, conçue dans le péché lors d'un mystérieux sabbat commandité par une baronne déchue. Immédiatement abandonnée par sa génitrice ainsi souillée, elle est recueillie par le vieux Siméon, un ermite mystérieux qui lui enseigne tout son savoir.
    Les années passent et l'orpheline découvre, un jour, une bête insoupçonnée : mi-femme, mi-rapace, une véritable démone cruelle et coupable de bien des crimes sanglants. Le périple haletant de la jeune fille débute ainsi, un périple palpitant brodé comme ces tapisseries médiévales, rempli d'énigmes, de mystères, de passions destructrices et du Mal incarné. C'est ici un roman au rythme endiablé à la dimension de la Seconde Croisade : grandiose, terrible et bouleversant. Céline Guillaume magnifie son récit en une mémorable légende médiévale, flamboyante et fantastique... ".
    Rencontre et souvenir inoubliables, je vous invite à croiser sa route lors de ses prochaines dédicaces.
    Amicalement
    Jean-Michel

  • Jean-michel Palacios le 20/07/2012 à 11h32

    Bonjour Céline et merci de votre dédicace très touchante. C'est encore mieux lorsqu'il y a un échange avec l'auteur. La voix et le corps dégagent toujours quelque chose en plus et l'écoute partagée est le meilleur des dialogues.
    Bien amicalement
    Jean Michel

  • Céline Bonamy le 19/07/2012 à 10h59

    Ma première séance de dédicace était plutôt une lecture que Daniel Pennac donnait dans un minuscule café lillois (qui n'existe d'ailleurs plus à mon grand regret). Une émotion pour moi que de rencontrer celui qui, pour la première fois, avait réussi à m'accrocher à une saga, celui qui m'avait fait découvrir que la lecture était un plaisir infini, celui qui m'avait appris à lire "comme une grande". En y repensant aujourd'hui je suis toujours aussi émue. Il ne s'est rien passé de particulier pourtant mais ce fut une vraie rencontre et un échange sincère. Il a entamé sa lecture, une discussion a suivie. Chacun trouvait sa place, moi compris, et tout à coup nous nous retrouvions tous autour d'une passion commune. C'était simple et c'est sans doute pour cela que c'était si magique. La simplicité n'est pas toujours si accessible.

  • Jean-michel Palacios le 08/07/2012 à 16h18

    Bonjour Nina,
    Merci de me rejoindre sur cette chronique dédiée aux dédicaces et également de votre envie à défendre ce site en insistant pour qu'il s'améliore en terme de fluidité sous peine de sanction. Les internautes sont très volatiles.
    Essayez une fois une dédicace sur une BD avec un auteur que vous ne connaissez pas mais dont on parle. Venez masquée, avec des lunettes noires, un compliment sous le bras. Il vous fera un dessin (pas forcément un mouton) et vous verrez, cela apaise. Il y a beaucoup d'espaces Librairies, Fnac, Virgin et beaucoup d'autres encore. L'année prochaine j'oserai (moi aussi je suis timide) le salon du livre à la porte de Versailles et le festival de la BD à Angoulème.
    Je vous invite sur d'autres chroniques. C'est tellement plaisant de partager des émotions, des souvenirs, des points de vue.
    A très bientôt de vous lire à nouveau
    Amicalement
    Jean-Michel

  • Nina Capuchon le 07/07/2012 à 22h53

    Jean-Michel vous m'impressionnez car, comme Christelle, je n'ai participé à aucune séance de dédicace. Ce n'est pourtant pas l'envie qui m'a manqué mais je n'ai jamais réussi à vaincre ma timidité, vous savez, celle qui vous rend totalement muette ou pire vous fait bafouiller. Arf, ces grands moments de solitude ! Bien amicalement.

  • Jean-michel Palacios le 07/07/2012 à 13h13

    Séance dédicace sans se déplacer !!!
    Je vous propose de découvrir aux "Editions du Riez", collection "Brumes étranges", l'auteure Virginia Schilli qui m'envoie ses "amitiés" en première page de son "Food for Maggots", accompagné d'un flyer très original avec une autre dédicace "un grand merci pour votre commande, je vous souhaite une très bonne lecture".
    Du même auteure, je vous conseille également en deux tomes "par le sang du démon" et délivrez-nous du mal".
    Bon lecture et bien amicalement
    Jean-Michel

  • Jean-michel Palacios le 25/06/2012 à 21h19

    Bonjour Christelle, bonjour à tous,
    Merci de cette contribution que je lis tardivement. Mille excuses.
    J'ai trouvé plusieurs possibilités pour participer à des séances de dédicaces. Et bien sûr, toute piste nouvelle sera la bienvenue, n'hésitez pas à en proposer. Cela peut faire des heureux dans votre voisinage et surtout faire connaître des auteur(e)s.
    En dehors de "Lecteurs", je suis présent sur le réseau social de FaceBook. Comme le sens "ami" est assez galvaudé sur ce site, je me suis donc constitué un réseau de 200 amis libraires, éditeurs, journalistes, médiathèques et bibliothèques. Je reçois ainsi des invitations de Belgique, des quatre coins de France et du Canada.
    Je suis également sur Google + où je ne manque pas de plébisciter les livres et les auteurs. Et là, on peut joindre le monde entier.
    Les abonnements et les newsletters permettent également de connaître les prochaines séances dédicaces comme "Antre-Monde", "BDNet" à Nation et Bastille...
    Les sites des éditeurs et des librairies s'y mettent également : "Editions du Riez"...
    J'ai découvert des blogs qui font connaître leurs goûts de lecture et leurs propositions de rencontres : "Réclusiam", "Sunniva19"...
    Enfin, je commence à connaître quelques auteur(e)s dont j'ai évoqués les noms récemment : "Céline Guillaume" (thématique du Fantastique) et "Céline Lamour-Crochet" (thématique du conte pour enfants avec la complicité de formidables dessinateurs).
    Voilà quelques news pour ouvrir des pistes vers les dédicaces. N'hésitez pas à compléter.
    Amicalement
    Jean-Michel

  • Christelle Garnier le 18/06/2012 à 08h30

    Bonjour Jean Michel, je n'ai à ce jour jamais eu la chance de participer à une séance de dédicaces. Mais j'avoue être plus que tentée et espère pouvoir un jour y remédier. Toutes mes amitiés. Christelle

  • Jean-michel Palacios le 17/06/2012 à 19h17

    Bonjour Elise,
    Merci de votre gentille contribution pleine de sincérité. Je partage cette émotion et cette perception. J'avais une dédicace hier à laquelle je n'ai pu partiper de Céline Guillaume. Alors je lui écrit un petit mot et elle m'y a répondu. J'étais bien content. Un petit bonheur!
    A bientôt de vous retrouver sur d'autres sujets ou parrages et merci.
    Bien amicalement.
    Jean Michel

  • Elise G-L le 17/06/2012 à 11h37

    Bonjour à tous, je n'ai fais qu'une séance de dédicace et pas avec l'auteur de BD (moi aussi) le plus connu (je n'ai trouvé que 2 de ces albums sur le site il en a écrit plus de 25) Bernard Berger auteur en nouvelle calédonie de"la brousse en folie". Ok j'avais une douzaine d'année mais déjà à l'époque je trouvais ça impressionnant. Je ne sais pas pourquoi mais maintenant j'aurais encore plus peur d'y aller car je ne saurais pas quoi dire à des écrivains tel que Franck Thilliez ou Maxime Chattam qui ne saurais quoi faire d'une n ième fan...

  • Jean-michel Palacios le 01/06/2012 à 01h16

    Quel bonheur de partager avec ses élèves une dédicace, sans connaissance particulière de l'auteur, si ce n'est ses ouvrages étudiés en classe.
    Je me demande en vous lisant si ces auteurs n'ont pas la faculté de s’immiscer facilement dans la vie des gens, même inconnus pour eux, rendus ainsi à l'aise par les histoires qui les inspirent et qui les placent dans une connaissance de matière humaine. Ils ont dès lors de l'aisance à communiquer avec les fans et les lecteurs ou alors pour d'autres, se gardent-t-ils une certaine réserve ou retenue en ménageant une sorte de pudeur.
    Je suis beaucoup d'émissions littéraires. Ils ont tous une individualité bien marquée. La façon de les aborder sera alors différente mais faut-il généraliser ?
    Merci S. .T. de ce témoignage au milieu de vos élèves.
    A bientôt de vous lire Jean-Michel

  • Sihtamenamor T. le 30/05/2012 à 23h44

    L'année dernière, nous avons reçu un auteur dans l'école où je travaille. Bien que je ne sois pas particulièrement fan de lui (je dois même dire que je ne le connaissais pas et n'avais jamais rien lu de lui avant que nous ne travaillions avec mes élèves sur quelques uns de ses livres), j'étais, je crois tout aussi impressionnée que mes élèves. Il est resté environ 1 heure dans chaque classe et comme les enfants, j'ai moi aussi appris plein de choses comme par exemple que ce ne sont pas la plupart du temps les auteurs qui choisissent le titre de leurs livres mais l'éditeur.
    Il s'est montré très sympa, j'ai beaucoup apprécié sa visite et les enfants étaient ravis. Ancien prof, il a éveillée en moi cette envie que j'ai de me mettre à écrire à mon tour un jour... peut-être...
    La semaine prochaine une nouvelle auteure vient nous rendre visite à l'école, j'espère qu'elle sera aussi bien.
    J'ai aussi rencontré l'extravagante Susie Morgenstern qui est vraiment excellente ! Elle avait des grosses lunettes en forme de coeur et un énorme collier fait de plein de boutons d'habits de toutes les couleurs ! Elle a fait preuve de beaucoup d'humour et m'a vraiment fait rire lorsque nous avons échangé quelques mots. J'avais presque l'impression de la connaitre et de parler à une copine, et ce d'autant plus lorsque j'ai lu sa dédicace qui collait parfaitement à ma personnalité. Je l'ai trouvé géniale !
    Il y a beaucoup d'occasions aussi dans le village où j'habite de rencontrer des auteurs car une fête du livre est organisée chaque année dans une des écoles avec à chaque fois 5 ou 6 auteurs, et la bibliothèque organise, régulièrement au cours de l'année, des rencontres d'auteurs le samedi matin autour d'un petit déjeuner. C'est très sympa. Jusqu'à présent ceux que j'ai approché ont toujours été très chaleureux.
    Il est vrai qu'on se demande ce qu'on va leur dire mais avec certains cela vient naturellement et avec d'autres cela reste plus basique, cela dépend de leur personnalité.

  • Jean-michel Palacios le 04/05/2012 à 22h00

    Allez, je me mets dans la file et j'attends mon tour. Elle a l'air gentille, la dame... Merci beaucoup. JM

  • Céline Lamour-Crochet le 03/05/2012 à 20h58

    Ma première dédicace en tant qu'auteur? Le stress. La peur de mal écrire, de faire une faute d'orthographe ou d'inattention. Le sourire crispé jusqu'à avoir une bonne migraine... Et puis, le premier sourire d'un enfant. Première discussion avec la maman. Que du bonheur! J'essaie maintenant de faire au moins une séance de dédicace par mois. ;-)

  • Jean-michel Palacios le 03/05/2012 à 00h19

    Un complément pour Mayline car je viens d'essayer pour me rendre compte.
    Une fois la rubrique Ebooks ouverte, on découvre des étagères avec des livres numériques sous forme de jaquettes, sur la droite des rubriques thématiques "sf, littérature, roman...". Une fois le livre recherché trouvé, il faut cliquer sur la jaquette là où est mentionné sur fond orange le mot "lire" (peut-être est-ce là que réside l'énigme) ce qui permet le chargement du livre qui prend quelques secondes. Il est ensuite possible de parcourir ce livre page par page, d'insérer un marque-page, des annotations et que sais-je encore...
    Donc pas de découragement, essayez et tenez-nous au courant de votre avancée. Tous les lecteurs peuvent vous aider. A bientôt. Je vais essayer de fermer les yeux en compagnie du Lieutenant Ève Dallas tome 2.

  • Jean-michel Palacios le 03/05/2012 à 00h10

    Bonsoir Mayline,
    je ne suis pas sûr que ce soit la bonne rubrique pour répondre à cette question mais peut-être que pour vous c'est le moyen de vous faire "entendre". Il y a 1148 livres eBook accessibles sur ce site. Tout en haut cette page comme sur toutes les pages vous avez une entrée "Ebooks". En cliquant sur ce lien vous pouvez accéder à l'ensemble de la bibliothèque.
    Je vous propose de commencer par là. Et si vous n'y arrivez pas de me recontacter soit par messagerie interne sur mon adresse "jmpalacios" soit en sollicitant la FAQ tout en bas de cette page ou encore en écrivant sur le lien "contact" en bas de cette page également.
    Tenez-moi au courant et bienvenue sur Lecteurs.com.
    Amicalement
    Jean-Michel

  • Mayline DC le 02/05/2012 à 23h30

    Pourriez vous me dire comment on peut lire un livre sur ce site car je deviens folle a force de cliquer partout... Sil vous plait aidez moi :'(

  • Jean-michel Palacios le 01/05/2012 à 12h19

    Bonjour Nathalie et tout d'abord merci de cette touchante contribution. J'ai eu l'occasion de croiser Hubert Reeves lors de conférences données dans Paris, notamment à la mairie du 3° près du square du Temple. Une très belle conférence sur l'univers et notre lien (poussières d'étoiles). Force de diapositives, une façon de s'exprimer en roulant les mots, une douceur imperturbable et une fraîcheur malgré un âge supposé avancé.Il a répondu aux questions et il est passé dans une autre pièce pour le verre de l'amitié. J'aime le regard que porte cet astro-physicien sur le monde. Amicalement Jean-Michel

  • Nathalie Sibué le 01/05/2012 à 10h29

    Bonjour amis lecteurs !
    Je me suis retrouvée face à Hubert Reeves, petit homme très modeste, très simple. Je l' ai remercié de mettre les sciences à la portée de tous... Lui, m' a remercié d' avoir la gentillesse de le lire... Un échange de mots très banal remarquerez-vous... Et pourtant, dans le regard de cet " immense petit homme ", il y avait une chaleur communicative inexprimable par des mots. J' ai quitté le lieu de la dédicace, serrant très fort mon livre contre moi... J' ai recçu ce regard comme un cadeau...

  • Jean-michel Palacios le 28/04/2012 à 20h52

    Merci pour cette jolie contribution. A bientôt de vous lire. Bien amicalement.Jean-Michel

  • Catherine de Foy le 28/04/2012 à 17h54

    Il y a quelques semaines, j'ai eu l'immense bonheur de rencontrer Eric-Emmanuel
    Schmitt lors d'une séance de dédicaces.
    C'était tout simplement GRANDIOSE.

  • Jean-michel Palacios le 24/04/2012 à 14h33

    de la part de "frimousse sucrée"
    une dédicace de Bernard Werber, au salon du livre .....
    tellement intimidée que j'ai juste dit "bonjour et merci" :-)))))))

  • Jean-michel Palacios le 23/04/2012 à 14h59

    Bonjour à tous

    Certains m'ont répondu directement dans le flux du mur et je les en remercie. Je n'ose leur demander de s'incrire "à nouveau" dans cette discussion car justement ce qu'elles disaient, reflètent tout à fait la difficulté qu'il peut y avoir à se présenter à une séance de dédicaces : le trac, la peur de ne pas être à la hauteur, de dire quelque chose de "sprirituel" sans bafouiller, se faire discret parce que la file d'attente est longue... Tout est possible et je sens qu'il serait assez drôle d'en parler. Ce peut être également touchant, simple, amical, volatil. En lisant Douglas Kennedy dans "cet instant-là", je me dis que l'auteur est un solitaire, enfermé dans son histoire, ses notes, ses recherches, s'isolant de son entourage, devenant inaccessible ou désagréable. Puis d'un seul coup, le livre sort en librairie, et si le succès est au rendez-vous, l'auteur se rend disponible, à l'écoute, ouvert, prêt à partager son immersion avec ses lecteurs...
    Alors qu'en est-il ?
    Merci de votre participation à ce voyage.
    A bientôt de vous lire.
    Jean-Michel

  • Claude Stas le 21/04/2012 à 23h21

    Oui, j'habite un petit pays mais il est très riche en personnes surprenantes...

  • Jean-michel Palacios le 21/04/2012 à 22h00

    Merci Claude et très touché de votre émotion sincère et palpable. Littérature fantastique, Thomas Owen à la tête d'une meunerie pendant 43 ans et critique d'art. Le voyage commence vraiment bien. A vous retrouver très bientôt. amicalement. Jean-Michel

  • Claude Stas le 21/04/2012 à 14h53

    J'étais là, hésitant. J'y vais ? J'y vais pas ? Et si je bafouille ? Et si je ne débite que des fadaises banales à pleurer ? Puis ce fut mon tour... plus de fuite possible ! Je tends mon recueil de nouvelles au maître, à Thomas Owen. Il me scrute, me demande mon prénom, s'enquiert de mes études... Quand il apprend que j'étudie l'histoire de l'art et l'archéologie, voilà qu'il s'emballe et de me parler de Kandinsky, de Jean Ransy ou de Marcel-Louis Baugniet. J'avais complètement oublié qu'il signait des critiques d'expositions sous le pseudonyme de Stéphane Rey (hommage à Jean Ray, évidemment !)... Une émotion brute et un souvenir passionné !

  • Jean-michel Palacios le 21/04/2012 à 14h51

    Pardon pour les petites fautes d'orthographe suite à une relecture trop rapide. A bientôt de vous lire. JM