Helene Montardre

Helene Montardre
Hélène Montardre est née en 1954 à Montreuil, mais ses racines se trouvent dans les monts du Forez. Grâce au hasard des mutations de son père, elle habite successivement à Saint-Étienne, Marvejols, Nantes, Loudun, Issoire où elle passe le bac pour poursuivre des études d'anglais à l'université de Clermont-Ferrand, études qui la conduiront jusqu'à une thèse de doctorat en études américaines. Petite, quand on lui demandait ce qu'elle voudrait faire plus tard, elle répondait : écrire, voyager, avoir des enfants. Cela ne correspondait à aucun métier précis. Alors elle en a exercé plusieurs : assistante de direction, guide culturel, éditrice...
Les voyages ? Ils ont toujours fait partie de sa vie. Les enfants ? Elle a deux filles. L'écriture ? L'écriture a toujours été une certitude, un fil conducteur, un besoin, le seul moyen qu'elle ait trouvé pour transmettre rêves, envies, espoir, mais aussi la force et la fragilité de la vie et de la mémoire. Ses livres, romans, albums contes, documentaires (une cinquantaine publiés à ce jour) s'adressent aux enfants, aux petits, aux grands, aux ados et à tous ceux qui ont envie d'y mettre leur nez. La littérature de jeunesse la passionne et l'interpelle à un point tel qu'elle lui a consacré une deuxième thèse de doctorat portant sur l'image des personnages féminins.
Depuis 1981, Hélène Montardre vit dans la région toulousaine avec son compagnon qui est aussi le père de ses enfants (ce qui tombe plutôt bien). Mais elle s'en échappe... Lire la suite
Hélène Montardre est née en 1954 à Montreuil, mais ses racines se trouvent dans les monts du Forez. Grâce au hasard des mutations de son père, elle habite successivement à Saint-Étienne, Marvejols, Nantes, Loudun, Issoire où elle passe le bac pour poursuivre des études d'anglais à l'université de Clermont-Ferrand, études qui la conduiront jusqu'à une thèse de doctorat en études américaines. Petite, quand on lui demandait ce qu'elle voudrait faire plus tard, elle répondait : écrire, voyager, avoir des enfants. Cela ne correspondait à aucun métier précis. Alors elle en a exercé plusieurs : assistante de direction, guide culturel, éditrice...
Les voyages ? Ils ont toujours fait partie de sa vie. Les enfants ? Elle a deux filles. L'écriture ? L'écriture a toujours été une certitude, un fil conducteur, un besoin, le seul moyen qu'elle ait trouvé pour transmettre rêves, envies, espoir, mais aussi la force et la fragilité de la vie et de la mémoire. Ses livres, romans, albums contes, documentaires (une cinquantaine publiés à ce jour) s'adressent aux enfants, aux petits, aux grands, aux ados et à tous ceux qui ont envie d'y mettre leur nez. La littérature de jeunesse la passionne et l'interpelle à un point tel qu'elle lui a consacré une deuxième thèse de doctorat portant sur l'image des personnages féminins.
Depuis 1981, Hélène Montardre vit dans la région toulousaine avec son compagnon qui est aussi le père de ses enfants (ce qui tombe plutôt bien). Mais elle s'en échappe souvent pour rencontrer ses lecteurs, voyager, ou retrouver le Forez, la région des Bois Noirs au coeur des « Monts du Soir » où naissent ses idées de romans.