Vous m'en direz, des nouvelles !

mercredi 12 décembre 2012

Un format narratif très actuel

Vous m'en direz, des nouvelles !

 

Genre littéraire peu valorisé et parfois considéré comme mineur, la nouvelle voit, aujourd'hui, son public s'élargir. Signe du temps, d'une époque pressée ? Évolution des modes de vie ?
Focus sur cet exercice de style concis auquel les plus grands romanciers se sont essayés.

 

 

 

 

 


Un format court qui impose une unité d'intrigue
La nouvelle connaît son essor au XIXe siècle. Le développement de la presse n'y est pas étranger, faisant entrer la lecture dans les foyers. Par son format court, son intrigue simple et son dénouement inattendu, elle se révèle parfaitement adaptée aux colonnes des journaux. Émile Zola, journaliste chroniqueur, comprend la formidable chambre d'écho que représente la presse. Il y publiera de nombreuses nouvelles : Les contes à Ninon (1864), Le Capitaine Burle (1882), Naïs Micoulin (1884)....
Gide confirme qu'elle "est faite pour être lue d'une traite, en une fois". Elle se caractérise, en effet, par la narration dense d'une intrigue unique, réaliste, policière, fantastique…

Le réalisme s'accommode bien de son format bref où les fioritures stylistiques n'ont pas leur place. Pour exemple, le recueil d'Anna Gavalda Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part. Zoomant sur certains moments du quotidien, avec vérité, l'auteure met en lumière la quête amoureuse d'une génération.
Intrigues policières et récits fantastiques s'inscrivent aussi aisément dans ce format court augmentant la tension dramatique. Ainsi, pour Edgar Allan Poe"(…) il ne doit pas se glisser un seul mot qui ne soit une intention, qui ne tende, directement ou indirectement, à parfaire le dessin prémédité.". Un ressort qu'il exploite dans ses Histoires extraordinaires. Plus récent, Le juge Ti à l'œuvre de Robert Van Gulik, aborde des enquêtes passionnantes très érudites dans la Chine de 663 à 672.


Un temps de lecture plus qu'un format
Caractériser la nouvelle par un nombre de signe est évidemment réducteur. Edgar Allan Poe (encore lui !), grand maître du genre précise : "La longueur d'une nouvelle ne se définit pas en nombre de signes, mais en temps de lecture. Entre trente minutes et deux heures de lecture".
Stefan Zweig, un autre expert, y explore l'âme humaine dans un temps de lecture intense et dense (Le joueur d'échecs, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme…).

Aujourd'hui, les lecteurs curieux de nouveaux récits, mais en manque de temps redonnent de l'espace à la nouvelle. Elle reconquiert les devantures des librairies, reflets de tendances. On constate ainsi l'apparition de nombreuses publications en tous genres comme le savoureux ouvrage de Fouad Laroui, L’Etrange Affaire du pantalon de Dassoukine ou encore l'étonnant Dix rêves de pierre de Blandine le Callet (Janvier 2013), sans oublier Crimes de Ferdinand von Schrirach.
Le XXIe siècle marque-t-il un regain de la nouvelle? Il existe déjà de nombreux concours et de festivals dédiés (Place aux nouvelles à Lauzerte) et son format rapide s'avère tout à fait adapté à la lecture numérique....

 

 

Commentaires

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Jean-michel Palacios le 31/01/2013 à 00h34

    J'aime beaucoup votre présentation et votre définition en mots et en temps de la "nouvelle" que je connaissais sans la connaître vraiment, trop surpris de retrouver réunis à la même table Poe, Zweig, Gavalda et Zola.
    Je ne sais pas si la nouvelle entre dans ce que l'on appelle des anthologies. Ceux sont aussi des lectures assez courtes, regroupées dans un même ouvrage avec des auteurs différents et éventuellement, mis en valeur, par une présentation et une préface. C'est l'occasion de lire dans une même thématique plusieurs auteurs et de les découvrir pour susciter l'envie de les revoir plus longuement et de les RELIRE.
    J'ai ainsi découvert Céline Guillaume, auteure dans un genre fantastique ou imaginaire, qui est aussi devenu mon amie et que je salue amicalement de loin, elle qui de sa belle région centrale nous emporte de sa belle écriture. D'une grande simplicité et d'une grande gentillesse, elle offre plein de ressources à nos rêves.
    Amitiés
    JM

Où trouver « Vingt-quatre heures de la vie d'une femme » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !