The London tour

lundi 03 décembre 2012

Un look inimitable

The London tour

 

Londres, une ville cosmopolite où tous les styles sont permis. Une ville chargée d’Histoire et d’histoires aux personnages réels ou imaginaires.

 

 

Entre Jack l'éventreur, Miss Marple, Mary Poppins où Simon Templar, c’est une foule de héros qui peuple l’imaginaire collectif. Alors, afin de savourer cette mémorable « british touch » dont, seuls, les formidables auteurs britanniques ont le secret, un petit city tour s’impose !

 

Par Hassina Mimoune

  • Le polar, une véritable tradition

    • Couverture du livre « L'Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde » de Robert Louis Stevenson aux éditions

      L'Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert Louis Stevenson

      Comment l'excellent docteur Jekyll, éminent scientifique et membre de la meilleure société londonienne, a-t-il pu se lier avec M. Hyde, un homme violent et sans éducation ? Ses amis s'inquiètent : n'a-t-on pas vu le sinistre M. Hyde se glisser, aux petites heures du matin, chez le docteur, en utilisant sa propre clef ? Il ne fait aucun doute que le docteur Jekyll cache un effroyable secret...

    • Couverture du livre « Le Crime de Lord Arthur Savile » de Oscar Wilde aux éditions

      Le Crime de Lord Arthur Savile de Oscar Wilde

      Selon la prédiction d'un chiromancien, lord Arthur doit commettre un assassinat... Alors, puisqu'il doit se marier, autant le commettre immédiatement et se débarrasser de cette contrainte ! Le Crime de Lord Arthur Savile est un chef-d'œuvre d'humour noir.

    • Couverture du livre « Une Étude en rouge » de Arthur Conan Doyle aux éditions

      Une Étude en rouge de Arthur Conan Doyle

      Blessé, déprimé, le docteur Watson rentre de la guerre en Afghanistan - celle de 1878. Mais où loger à Londres ? Un vieil homme lui propose de partager un appartement avec un drôle de loustic, un certain Sherlock Holmes. L'homme est un vrai scientifique, un maître de l'observation et de la déduction... Coïncidence ? On vient de découvrir un cadavre au 3, Lauriston Gardens, sans la moindre trace de sang.

    • Couverture du livre « Le cheval pâle » de Agatha Christie aux éditions Lgf

      Le cheval pâle de Agatha Christie

      Dans un bistrot de Chelsea, l'écrivain Mark Easterbrook surprend deux jeunes filles en train de se crêper le chignon. L'une d'elles, «pleine de fric» paraît-il, s'appelle Thomasina Tuckerton.
      A quelque temps de là, Mark Easterbrook tombe sur un entrefilet : Thomasina Tuckerton est décédée, à l'âge de vingt ans.

    • Couverture du livre « Bedford square » de Anne Perry aux éditions Editions De La Loupe

      Bedford square de Anne Perry

      Shocking ! Le général Balantyne ne décolère pas contre cet inconnu qui a eu le mauvais goût de venir mourir sur son perron de Bedford Square. Pour Thomas Pitt, chargé de l'enquête, l'existence d'un lien entre la victime et le vieux militaire ne fait cependant aucun doute, mais pour le découvrir il va lui falloir explorer les arcanes de la haute société victorienne.

    • Couverture du livre « Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles » de Gyles Brandreth aux éditions A Vue D'oeil

      Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles de Gyles Brandreth

      En cette fin de siècle trépidante, Oscar Wilde, dandy éclairé, virevolte de mondanités en rendez-vous discrets, lorsqu'un drame vient bouleverser sa vie. Tandis qu'il s'apprête à écrire Le Portrait de Dorian Gray, il découvre dans un meublé le corps d'un jeune garçon de sa connaissance. Tout semble indiquer un meurtre rituel. Et, en ami fidèle, Oscar Wilde s'est juré de ne pas trouver le repos tant que justice n'aura pas été faite pour Billy Wood.

    • Couverture du livre « Le Maitre » de Colm Toibin aux éditions Robert Laffont

      Le Maitre de Colm Toibin

      Le roman s’attache à cinq années de l’existence du romancier Henry James, de 1895 à 1899. Il commence par l’un des événements les plus douloureux de l’existence de James : l’échec retentissant de sa pièce de théâtre, Guy Domville, à Londres en janvier 1895. Lors de la première, les applaudissements des amis de James sont noyés sous les sifflements du public. Dans un théâtre voisin, en revanche, la nouvelle pièce d’Oscar Wilde fait un triomphe. Après ce fiasco, James décide de retourner au roman, mais d’abord il accepte les invitations de quelques-uns de ses amis de la noblesse installés en Irlande, espérant ainsi échapper aux échos de son échec londonien.

    • Couverture du livre « Le Saint A Londres » de Leslie Charteris aux éditions 10/18

      Le Saint A Londres de Leslie Charteris

      Avant de devenir le personnage d'une série culte des années 60 interprété par Roger Moore, Le Saint est avant tout un personnage de roman dont les péripéties se déclinent en plusieurs volumes. Initiales de Simon Templar, Le Saint, est un héros sans défaut, maître de lui en toute circonstance, charmeur, aristocrate et bravant le danger, il défend les opprimés en gentleman justicier génénreux avec toujours beaucoup de classe.

    • Couverture du livre « Rottweiler » de Rendell-R aux éditions Des Deux Terres

      Rottweiler de Rendell-R

      La première fille avait une morsure dans le cou. Selon la police, les analyses ADN désignaient son fiancé et la presse à sensation s'est emparée de l'histoire en baptisant le tueur Rottweiler. Un nouveau corps est retrouvé près de la boutique d'antiquités d'Inez Ferry, dans le quartier de Marylebone.

  • Moeurs londoniennes d'hier

    • Couverture du livre « David Copperfield - Tome I » de Charles Dickens aux éditions

      David Copperfield - Tome I de Charles Dickens

      Le jeune David, après une petite enfance heureuse auprès de sa mère et de la brave Peggotty, sa gouvernante, voit son paradis s'écrouler lorsque sa mère se remarie. Brimé, envoyé en pension, employé dans un entrepôt londonien, confronté à des épreuves peu faites pour un enfant, mais aidé par quantité de personnages bienveillants et pittoresques, il apprend peu à peu à devenir « le héros de sa propre vie ».

    • Couverture du livre « Le chiffre de l'alchimiste » de Philip Kerr aux éditions Editions Du Masque

      Le chiffre de l'alchimiste de Philip Kerr

      En 1696, le jeune Christopher Ellis, juriste amateur de duels, est envoyé à la Tour de Londres pour servir d'assistant à Sir Isaac Newton, gardien de la Monnaie, qui doit enquêter sur un réseau de faux monnayeurs. Le tandem formé par le célèbre savant et son perspicace assistant, hommage appuyé à Sir Arthur Conan Doyle, va se révéler des plus performants.

    • Couverture du livre « Le chapeau de Mr Briggs » de Kate Colquhoun aux éditions Christian Bourgois

      Le chapeau de Mr Briggs de Kate Colquhoun

      En 1864, un banquier, Thomas Briggs, est assassiné dans le wagon d'un train de banlieue de Londres. On retrouve son chapeau noir et sa canne au pommeau d'ivoire. A partir de ce fait divers qui défraya la chronique, Kate Colquhoun retrace l’enquête en puisant dans les archives, les rapports de police et les articles de presse sans omettre sa dimension romanesque, ni les stigmates de cette époque victorienne. Une véritable étude sociologique.

    • Couverture du livre « La marque de Windfield » de Ken Follett aux éditions Lgf

      La marque de Windfield de Ken Follett

      1866. Un jeune élève du collège de Windfield, non loin de Londres, se noie lors d'une escapade qui tourne au drame. Plusieurs garçons sont témoins de l'événement. Parmi eux, Edward Pilaster, l'héritier de la fortune des Pilaster, une richissime dynastie de banquiers, Hugh Pilaster, un cousin pauvre d'Edward, et Micky Miranda, fils d'un grand propriétaire terrien d'Amérique du Sud.
      Ce tragique accident - mais s'agit-il d'un accident ?- et les secrets qui l'entourent vont marquer à jamais ces trois garçons.

    • Couverture du livre « L'ange de Leather Lane » de Jackson Lee aux éditions 10/18

      L'ange de Leather Lane de Jackson Lee

      En ce milieu de XIXe siècle, une bande de jeune voyous vient troubler la tranquillité des commerçants du quartier londonien de Leather Lane : scandales à répétition, rumeurs infondées, menaces physiques.
      Jeune et mystérieuse propriétaire des Dining and Coffee Rooms, Sarah Tanner ne met pas longtemps à découvrir que ces intimidations visent en réalité le boucher Sanders. Alors qu'elle commence à enquêter sur cette dangereuse «Brass Band», un des fantômes de son passé refait surface...

    • Couverture du livre « Le discours d'un roi ; l'histoire de l'homme qui sauva la monarchie britannique » de Mark Logue aux éditions Plon

      Le discours d'un roi ; l'histoire de l'homme qui sauva la monarchie britannique de Mark Logue

      Dans les premières décennies du XXe siècle, la famille royale britannique fut sauvée par un homme. Ce n'était ni le Premier Ministre ni l'archevêque de Canterbury. Illustre inconnu, Lionel Logue était un orthophoniste autodidacte. Il n'était ni un aristocrate ni même un véritable Anglais, c'était un roturier d'origine australienne. Pourtant c'est bien lui qui transforma le nerveux et bègue duc d'York en l'un des plus grands rois qu'ait connu l'Angleterre.

  • ...et d'aujourd'hui

    • Couverture du livre « La vie aux aguets » de William Boyd aux éditions Corps 16

      La vie aux aguets de William Boyd

      Sénilité précoce, paranoïa ? Comment ne pas y penser quand, par un jour de canicule de l'été 1976, votre mère, si anglaise et si digne, vous annonce tout de go qu'elle est en réalité Eva Delectorskaya, une émigrée russe et une ex-espionne de haut vol ? Et pourtant, Ruth Gilmartin doit s'y résoudre : tout est vrai. Depuis trente et quelques années, pour tenter de retrouver la sécurité, Sally-Eva a échafaudé avec soin le plus vraisemblable des mensonges.

    • Couverture du livre « Testament A L'Anglaise » de Jonathan Coe aux éditions Gallimard

      Testament A L'Anglaise de Jonathan Coe

      Michael Owen, un jeune homme dépressif et agoraphobe, a été chargé par la vieille Tabitha Winshaw d'écrire la chronique de cette illustre famille. Cette dynastie se taille en effet la part du lion dans tous les domaines de la vie publique de l'Angleterre des années quatre-vingt. Voici Hilary Winshaw, journaliste à succès, qui profite de ses attributions pour manipuler l'opinion publique ; son cousin Mark, qui exploite sans vergogne les relations familiales afin de vendre des armes à Saddam Hussein, tandis que l'oncle Henry, lui, affiche son amitié pour Mrs Thatcher et, en hypocrite consommé, se livre à de subtils jeux de pouvoir au sein du gouvernement... Et si la tante Tabitha disait vrai ?

    • Couverture du livre « Nouvelles Anglaises Contemporaines » de Amis/Mcewan/Swift aux éditions Gallimard

      Nouvelles Anglaises Contemporaines de Amis/Mcewan/Swift

      Satire, provocation et humour noir caractérisent les trois nouvelles de ce recueil où Martin Amis, surnommé «l'enfant terrible des lettres anglaises», côtoie lan McEwan et Graham Swift. Sans concessions, ils révèlent au grand jour les pires travers de leurs contemporains.
      Tous trois sont considérés comme les écrivains britanniques les plus doués de leur génération et ont été récompensés par de nombreux prix.

    • Couverture du livre « Vous descendez? » de Nick Hornby aux éditions 10/18

      Vous descendez? de Nick Hornby

      La vie, la mort...et la pizza.
      La veille du nouvel an, à Londres, quatre individus se retrouvent, par coïncidence, sur le toit d'un immeuble de quatorze étages, tous avec la ferme intention de sauter pour mettre un terme à une vie devenue intolérable.
      Ce quatuor n'a en commun que le désespoir... et une petite faim.

    • Couverture du livre « Réussir » de Martin Amis aux éditions Gallimard

      Réussir de Martin Amis

      Tout réussit à l'arrogant Gregory : argent, amours, prestige. Pour son frère adoptif, le pleutre Terence, la vie n'est qu'une longue suite de fiascos et de lamentations : hantise du chômage, frustration sexuelle, souvenir traumatique d'une tuerie familiale... Mais dans l'appartement londonien ou ils se disputent la même femme, comédie et tragédie ne demandent qu'à permuter. Tous deux racontent tour à tour leur histoire. Au fil de la lecture, on va constater que leurs destins s'inversent et que leur récit est truffé de contradictions.

    • Couverture du livre « Cette main qui a pris la mienne » de Maggie O'Farrell aux éditions Belfond

      Cette main qui a pris la mienne de Maggie O'Farrell

      Récompensé par le très prestigieux Costa Book Award, un somptueux roman, bouleversant et sensible, où s'entremêlent des voix aussi émouvantes que troublantes pour évoquer les relations maternelles, la force des liens du sang et le pouvoir destructeur des non-dits.
      Lexie a accompli son rêve : rejoindre Londres pour y devenir journaliste. Insolente, sûre d'elle, la jeune femme évolue triomphalement dans le fougueux Soho des sixties, menant de front sa vie professionnelle et de mère célibataire. Jusqu'au jour où le destin se rappelle à elle...

  • London story

    • Couverture du livre « Londres » de Peter Ackroyd aux éditions Stock

      Londres de Peter Ackroyd

      Ce livre explore l'histoire de Londres et des Londoniens depuis la préhistoire jusqu'à nos jours. L'urbanisme, les petits métiers, la violence de la foule, les pubs, le music-hall, le sexe, les bruits de la ville, les recettes de cuisine, les guerres, les enfants : voici quelques-uns des thèmes traités dans les soixante-dix-neuf chapitres de l'ouvrage.
      Cette structure thématique fait toute l'originalité du livre, formant un véritable kaléidoscope qui met en regard toutes les facettes du Londres d'hier et d'aujourd'hui.

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !