Son carnet rouge de Tatiana de Rosnay

vendredi 16 mai 2014

Des nouvelles de Tatiana de Rosnay

Son carnet rouge de Tatiana de Rosnay

Le nouveau livre de Tatiana de Rosnay est sorti, c’est un recueil de nouvelles sur un thème familier mais terriblement dérangeant.

La sortie d’un livre de Tatiana de Rosnay est toujours un événement, tant la communauté de ses lecteurs est nombreuse et vivace. D’autant qu’on ne sait jamais ce que réserve cette auteure capable de passer d’Elle s’appelait Sarah aux secrets d’une femme ente deux âges du XIXe siècle dans Rose, en passant par la Harley d’une thanatopractrice dans Boomerang

 

 

 

 

 
Son carnet rouge (ed. Héloïse d’Ormesson) surprend à nouveau puisque c’est un recueil de nouvelles qui traitent de l’adultère. Depuis douze romans, la romancière persillait l’infidélité en toile de fond de ses histoires. Cette fois-ci, elle empoigne le sujet avec une audace décapante.

Son carnet rouge met en scène onze nouvelles que certains lecteurs ont pu lire quand elles sont sorties sous le titre Mariés, pères de famille il y a 19 ans. Tatiana de Rosnay ne s’est pas contentée de recopier ces textes aujourd’hui pilonnés, elle les a complètement remaniés : l’arrivée des moyens de communication modernes, des réseaux sociaux et autres gadgets technologiques sont de précieux alliés des époux adultérins, et n’existaient pas à l’époque ; les mœurs aussi ont évolués : l’habitude du thé entre copines a aujourd’hui glissé vers la fin de journée et les happy hours, entre autres.

Alors elle a repris, remanié les histoires, ajouté quelques inédits. Le tout compose une ribambelle de textes qui commence avec la nouvelle « Son carnet rouge », un crochet du gauche qui envoie directement le lecteur au fond de son fauteuil. Il se termine par une nouvelle ouverte, qui décrispe les idées reçues. Le lecteur n’est cependant pas au bout de ses peines : que ce soit l’homme qui avoue à sa femme, jeune parturiente, qu’il est homosexuel, l’autre qui s’adonne aux plaisirs tarifés, ou celle-là qui met en pièces son appartement quand elle découvre la tromperie, mais aucune de ces nouvelles ne cède au marivaudage.

Tatiana de Rosnay traite l’adultère en chose sérieuse, sans s’interdire l’humour ni brader la formidable vitalité de son style. Mais pas question de banaliser un sujet qui fait les marronniers de la presse féminine, alors qu’il ravage complètement ceux qui en sont victimes. La question n’est jamais de juger qui trompe, ou de remonter aux origines du passage à l’acte, mais d’interroger la façon dont le couple réagit à la découverte de l’infidélité. Le talent de l’écrivain est d’avoir su si finement observer la course du monde moderne tout en sondant les reins de ses contemporains. Un cru de Rosnay pur jus, forcément trop court.

Karine Papillaud

Où trouver « Boomerang » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !