Solstice estival de la littérature

lundi 10 décembre 2012

Plein soleil !

Solstice estival de la littérature

Tandis que la belle saison étire son temps avec langueur, l'été inspire aux auteurs des histoires, riches de rencontres et d'inattendu. Un peu comme si les rayons du soleil et ce supplément de liberté élargissaient le champ des possibles et des promesses.

Des auteurs classiques aux auteurs contemporains, l'été inspire de magnifiques pages à lire ou relire… Tour d'horizon de ces romans auxquels l'astre solaire donne une lumière particulière.
 
 
Par Agathe Bozon
  • Les incontournables

    • Couverture du livre « Le Songe d'une nuit d'été » de William Shakespeare aux éditions

      Le Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare

      Écrite en 1595, cette pièce, parmi les plus célèbres et populaires de Shakespeare nous emmène dans une forêt fantastique, où Lysandre et Hermia, amoureux, ont trouvé refuge pour soustraire Hermia à l'époux que son père lui a choisi. Mais à l'ombre des arbres, vivent elfes et malicieux lutin, qui a grand renfort de filtres magiques contrarieront les projets matrimoniaux des uns et éveilleront la passion chez d'autres. Le tout sur fond de scènes cocasses et surréalistes.

    • Couverture du livre « L'été » de Albert Camus aux éditions Gallimard

      L'été de Albert Camus

      Publié en 1954, l'Été est un essai dans lequel Albert Camus se transforme en guide inspiré de du pourtour méditerranéen : Algérie, Provence, Grèce. Des descriptions émaillées de réflexions philosophiques inspirées par les mythes et légendes. Véritable hymne à l'Algérie, les mots de Camus dépeignant Oran, Alger ou encore Tipassa sous la chaleur de l'été, sont prétextes à réflexion philosophique où se côtoient poésie, lyrisme et une certaine raillerie.

    • Couverture du livre « La traversée de l'été » de Truman Capote aux éditions Grasset Et Fasquelle

      La traversée de l'été de Truman Capote

      Un été New-Yorkais dans les années 50. C'est sous une chaleur plombante et une atmosphère qui l'est tout autant que deux adolescents que tout oppose vivent leur histoire d'amour, de bar en bar, dans une New-York vide de ses riches habitants. Entre elle, 17 ans issue d'une famille bourgeoise et lui 21 ans, gardien de parking, la romance fera rimer insouciance et errance.

    • Couverture du livre « La petite aux tournesols » de Noelle Chatelet aux éditions Stock

      La petite aux tournesols de Noelle Chatelet

      Mathilde, six ans, part en vacances avec sa mère fraîchement divorcée en Provence. Un été peu enthousiasmant jusqu'à ce qu'elle rencontre Rémi, un "grand de sept ans" qui lui fera vivre sa première histoire d'amour : belle, pure, passionnée, lumineuse. Mathilde découvre alors des sentiments inconnus jusqu'alors : jalousie, fierté, attente, impatience, complicité, déception... À sept ans, on aime comme des grands, encore plus fort, encore plus vrai, car la vie n'a pas encore saupoudré la désillusion sur les cœurs. Un petit chef d'œuvre.

  • Les récents

    • Couverture du livre « L'été tous les chats s'ennuient » de Philippe Georget aux éditions Jigal

      L'été tous les chats s'ennuient de Philippe Georget

      Le Roussillon réserve parfois quelques été chauds en rebondissements qui sortent de sa torpeur un commissariat habitué à gérer petite délinquance et contrebande. Tout commence par la découverte sur la plage du cadavre d'une jeune touriste hollandaise sauvagement assassinée, puis un chauffeur de taxi disparaît. Il avait été vu en compagnie d'une Hollandaise… tiens tiens… une autre Hollandaise. S'agirait-il d'un serial killer ? (Prix SNCF du polar français)

    • Couverture du livre « Cet été-là » de Véronique Olmi aux éditions Feryane

      Cet été-là de Véronique Olmi

      Trois couples d'amis se retrouvent chaque année dans la maison normande de l'un d'eux pour fêter le 14 Juillet. Cet été aurait pu ressembler aux précédents, entre insouciance et nonchalance. Mais surgit Dimitri, mystérieux adolescent qui va faire se briser cette apparente harmonie, obligeant les amis à ouvrir les yeux sur ce qu'ils refusaient de voir depuis des années.

    • Couverture du livre « Cet été-là » de William Trevor aux éditions Phebus

      Cet été-là de William Trevor

      Dans un petit bourg irlandais des années 50, Ellie, seconde épouse de Dillahan le fermier taiseux, tombe éperdument amoureuse de Florian Kilderry. Elle l'a croisé pour la première fois au cimetière lors des obsèques de la riche Mrs Connulty, puis quelques heures plus tard dans l'ancien cinéma incendié. Il portait à chaque fois un appareil photo en bandoulière. Leur amour est impossible, Florian s'apprête à quitter l'Irlande.

    • Couverture du livre « été » de Mons Kallentoft aux éditions Serpent A Plumes

      été de Mons Kallentoft

      Un polar rondement mené, deuxième opus d'une saga saisonnière. En plein été caniculaire, à Linköping en Suède, une adolescente est retrouvée dans un parc nue, hagarde et le corps couvert de plaies. Plus tard un corps sans vie est retrouvé enterré dans le sable. Dans la chaleur accablante d'un été urbain, l'inspectrice Marlin Fors mène l'enquête. Entêtée elle ne lâche rien, et nous emmène dans un monde de marginaux révélant un pays où racisme et préjugés sont le quotidien ordinaire.

    • Couverture du livre « L'été devant nous » de Jenny Han aux éditions Albin Michel Jeunesse

      L'été devant nous de Jenny Han

      Belly s'apprête à épouser Jeremiah avec lequel elle vit une histoire d'amour depuis deux ans. Un mariage presque quelconque, si ce n'est qu'elle a également vécu une histoire d'amour avec le frère de son futur mari : Conrand. Corand qui décide d'avouer à Belly qu'il l'aime toujours. Que décidera-t-elle ? (littérature jeunesse)

    • Couverture du livre « Les vacances d'un serial killer » de Nadine Monfils aux éditions Belfond

      Les vacances d'un serial killer de Nadine Monfils

      Un polar complètement iconoclaste. Une petite famille au grand complet part en vacances : le père, la mère, la grand-mère et deux ados, qui pour tromper leur ennui, filment tout et surtout n'importe quoi. Alors qu'ils visionnent les images enregistrées par leur caméra qu'ils avaient dissimulée dans les toilettes du restoroute, ils reconnaissent le cadavre du motard qui a volé le sac de leur mère un peu plus tôt !

    • Couverture du livre « Mensonge d'une nuit d'été » de Charlotte Marin et Marion Michaud aux éditions Michel Lafon

      Mensonge d'une nuit d'été de Charlotte Marin - Marion Michaud

      Sur fond de soleil et de plage de sable fin, Charlotte essaie de reconquérir Martin, un ex qu'elle a tenté d'oublier en faisant un voyage en Inde et auquel elle a annoncé crânement qu'elle va se marier, sauf qu'elle n'a pas de mari en vue et que la nouvelle se répand comme une trainée de poudre joyeuse. Un livre divertissant, léger, joyeux et drôle, parfait pour… l'été !

    • Couverture du livre « Un été sans les hommes » de Siri Hustvedt aux éditions Actes Sud

      Un été sans les hommes de Siri Hustvedt

      Mia, poétesse trompée par son mari, trouve refuge chez sa mère de quatre-vingts ans. Elle décide pour occuper son été de femme trahie d'initier sept adolescentes à la poésie. Des amis octogénaires de sa mère aux jeunes filles en proie à la confusion des sentiments et aux rivalités, Mia, femme à un tournant de son existence, nous livre une analyse tout en subtilité du "deuxième sexe" à différents âges.

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !