Richard Yates de Tao Lin

mardi 14 février 2012

Connectés, déconnectés

Richard Yates de Tao Lin

Tao Lin, né en 1983, est considéré comme une des étoiles montantes de la littérature américaine. Il casse les codes de la littérature, tant d'un point de vue commercial, notamment en publiant ses poèmes sur Twitter, que littéraire. Richard Yates en est l'expression aboutie, si tant est qu'on adhère à ce style ultra minimaliste et décousu.

 


 

 

 

 

 

Haley Joel Osment, jeune homme de 21 ans vivant à New York, rencontre sur Internet, Dakota Fanning, adolescente mal dans sa peau habitant dans le New Jersey. De chat sur Gmail en textos, Dakota Fanning et Haley Joel Osment se racontent, se dévoilent et peu à peu naît une histoire d'amour, insidieusement, presque malgré eux.

Entre rencontres dans la vraie vie et échanges virtuels, l'histoire se construit ou plutôt défile sous nos yeux. Sans structure ni fil conducteur. 

Ce roman rapporte, presque comme un journal, cette relation exclusive qu'entretiennent les deux héros : sexualité, boulimie, suicide, argent, vol, ennui et mensonge… 

Parfois l'incursion de personnages secondaires, comme la mère de Dakota Fanning, opposée à cette étrange relation mais qui finira pourtant par être séduite par le jeune homme, nous ramène à une sorte de réalité presque oubliée tant les échanges entre Dakota Fanning et Haley Joel Osment sont surréalistes.  "J'ai vu un moniteur cardiaque pour femmes enceintes. C'est cher. Mais je croix que je peux le voler. Je veux écouter nos cœurs." (Dakota Fanning).

Pourtant ces échanges virtuels, aussi intéressants qu'absurdes, parviennent à nous tenir presque en haleine. On suit les déambulations de Dakota Fanning et Haley Joel Osment dans leur vie, leur ennui et leurs sentiments contradictoires. 

L'écriture, elle aussi, déambulatoire, enchaîne pourtant le lecteur qui poursuit cet étrange couple. Un couple qui se déclare amour et éternité sur le mode virtuel et s'éloigne sur le mode réel.

Cette histoire d'amour, en rien passionnelle, distille la réalité de deux solitudes portées par deux écorchés vifs qui se cherchent, croient se trouver en l'autre et ont construit une relation de dépendance.

Soulignons que Richard Yates, romancier et nouvelliste américain (1926-1992) qui a donné son nom au roman, y apparaît 6 fois, ainsi que le lecteur pourra le vérifier dans l'index en fin d'ouvrage. Car, cette fiction, aussi obsessionnelle que névrosée pousse le surréalisme jusqu'à répertorier, dans un index, les pages où sont abordés certains thèmes, lieux ou références du roman. Ainsi dans cet index, se côtoient Aladdin, Ebay, bête à fromage, crête, poule, antidépresseur ou encore zombie.

Richard Yates, Tao Lin, Au Diable Vauvert, (2011)

Agathe Bozon

Pour aller plus loin :

Livres

Où trouver « Richard Yates » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !