Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants de Mathias Enard

lundi 30 août 2010

L’épopée turque de Michel Ange

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants de Mathias Enard

 

Et si on découvrait le Michel Ange d’avant la Chapelle Sixtine, dans un roman plus proche du polar que du roman historique ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imaginez ce qu’est un homme de la Renaissance, bardé de l’arrogance d’un monde latin au firmament de sa créativité et de son histoire.
Imaginez un peintre sculpteur comme Michel qui, à moins de trente ans en ce début du XVIe siècle, est sûr de son talent au point de mépriser ce lourdaud de Vinci.

Jusqu’au jour où le sultan Bajazet l’invite à Constantinople pour dessiner un pont sur la Corne d’Or. Abandonnant la construction du tombeau du Pape Jules  II, voilà Michel-Ange transformé en un Rica des lettres persanes de Montesquieu, qui découvre un monde oriental aux antipodes de son Italie.

Après Zone, un ambitieux roman-monde sur l’Europe écrit quasiment sans un point, Mathias Enard signe un texte radicalement différent, à la fois dans le thème et dans le style. Une plongée dans un morceau de la vie de Michel-Ange qui ne sera même pas le plus glorieux puisque le pont qu’il a dessiné sera anéanti par un tremblement de terre en 1509. Court mais dense, Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants emprunte la voie d’un style souple et poétique, sans lyrisme mais tout en langueur pour mettre en scène un événement réel, complété par la fiction.

Insistant sur la sensualité retenue et complexe de Michel-Ange, il entraîne le lecteur dans une époque hautement politique, où les papes avaient encore un pouvoir redoutable sur les destinées géopolitiques du bassin méditerranéen et où braver leur volonté se payait très cher.

C’est aussi et surtout le clivage entre l’Orient des Turcs et l’Occident des Francs qu’Enard articule jusque dans les relations amoureuses du peintre. Une manière saisissante de donner miroir à une question qui dérange.

Karine Papillaud

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Mathias Enard, Actes Sud, 2010

 

Où trouver « Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !