Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun

dimanche 04 janvier 2015

Les contes de fées entrent dans le XXIe siècle

Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun

Née en 1944 à Fès, Tahar Ben Jelloun est un écrivain et poète marocain engagé, de langue française. C'est après des études de philosophie, qu'il écrit ses premiers poèmes. En 1971, il s'installe en France pour poursuivre des études de sociologie, collabore au journal Le Monde et publie plusieurs romans, dont La Nuit sacrée, qui recevra le prix Goncourt en 1987. Mes contes de Perrault, revisite les contes de notre enfance pour offrir un regard critique sur l'islamisme et la barbarie des hommes.

 

 

 

 

 


Il fallait le talent de Tahar Ben Jelloun pour réécrire les contes de Perrault. Une réécriture en profondeur de dix d'entre eux qui fait voyager en Orient et change le petit chaperon rouge en La petite à la burqa rouge. Une petite que sa mère n'ose pas laisser sortir, car les hommes aussi cruels que des loups, "vêtus de tuniques noires, armés de sabres et de fusils, faisaient la loi et persécutaient les hommes qui ne fréquentaient pas assidûment la mosquée, lapidaient les femmes qui osaient les défier en portant des tenues légères."
L'histoire se poursuit, mais Tahar Ben Jelloun ne se contente pas d'une simple transposition spacio-temporelle. Ses contes, sont insolents, un brin irrévérencieux et font sourire "Tu te dis musulman ! Pauvre Islam ! Tu n'es pas digne d'entrer dans cette religion. Tu n'es qu'un obsédé sexuel avec un tout petit zizi même pas capable de faire envie…"
 
Réinterprétés par Tahar Ben Jelloun, les contes de Perrault sont une critique sans concession du fanatisme de certains musulmans  et une dénonciation de l'absurdité du racisme. Ainsi, dans la Belle au bois dormant, après que le sort de la méchante fée Kandisha s'est réalisé, Jawhara la princesse endormie est devenue noire de peau.
Mais la mère du Prince qui a délivré la princesse du sortilège "est persuadée que les Noirs ont été inventés par Dieu pour n'être que des esclaves !".
 
Tahar Ben Jelloun, par des mises en scènes de la réalité poétiques et audacieuses réussit à faire sourire des sujets les plus dramatiques. Impertinence et réguliers clins d'œil au père des contes d'origine contribuent à la légèreté et à l'optimisme qui souffle entre les lignes: "On raconte aussi une histoire à dormir debout (…). Un certain M. Perrault l'a racontée dans le village des Sept Fées."
 
Agathe Bozon
 

 

Où trouver « Mes contes de Perrault » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !