Madame Malraux d'Aude Terray

vendredi 08 novembre 2013

Madeleine, veuve légitime

Madame Malraux d'Aude Terray

C'est en travaillant sur la biographie de Claude Pompidou, l'incomprise, qu'Aude Terray, historienne rencontre Madeleine Malraux. Une femme discrète et pudique qui épousa deux frères Malraux : Roland et André et attendra ses 98 ans pour rompre le silence sur sa vie et celle de son illustre deuxième mari. Madame Malraux, retrace la vie d'une grande amoureuse au cœur de l'histoire de France.

 

 


Comment vivre dans l'ombre d'une légende alors que l'on est une brillante pianiste ? Comment après la mort de son grand amour Roland Malraux, Madeleine peut-elle épouser son célèbre frère André ?
Qui est Madeleine Malraux, deuxième épouse d'Andrée, répudiée qui reconquiert le statut de veuve légitime grâce à Claude Pompidou ?

Brillante et passionnante biographie, Madame Malraux traverse le XXe siècle à travers la vie d'une femme que rien ne prédestinait à se retrouver au cœur d'un imbroglio familial d'une des légendes de l'histoire de France.

Madeleine, née Lioux, voit le jour à Toulouse le 7 avril 1914. Très tôt, ses parents décèlent chez elle le talent d'une grande pianiste et mettent tout en oeuvre pour qu'éclose sa virtuosité. Après le Conservatoire de Paris, qu'elle intègre très jeune, elle devient l'une des plus jeunes concertistes.

En 1942, elle rencontre Roland Malraux, son grand amour et demi-frère, du célèbre André qui a reçu le prix Goncourt pour La condition humaine, en 1933. Éperdument amoureuse, Madeleine se libère des conventions bourgeoises pour vivre sa passion et épouse Roland en janvier 1943.
Roland entre en résistance et Madeleine, qui a très vite compris son engagement, est en parfait accord avec lui "lucide et consciente des risques". Victime d'une dénonciation, Roland est arrêté et mourra en déportation. Un déchirement pour Madeleine… qui est enceinte, d'un petit garçon qu'elle appellera Alain,  "Le prénom avait été choisi par Roland en hommage au philosophe".

André, déjà très affecté par la mort de son demi-frère, voit sa "très officielle maîtresse", dont il a eu deux enfants mourir. Il se rapproche de Madeleine, qui adopte le plus jeune de ses fils qu'il a eu avec sa maîtresse.
Quelques temps plus tard, il propose à Madeleine d'emménager dans le magnifique duplex qu'il vient de louer à Boulogne. Dévastée par la douleur de la perte de Roland, elle accepte, presque résignée : "Comme aseptisée, Madeleine se laisser porter, elle n'a plus l'énergie d'être active de sa vie."
Peu à peu, Madeleine "se transforme en parfaite maîtresse de maison de la grande bourgeoisie de son époque." Entre André et elle s'installe une complicité et une intimité discrète, timidement naissante. Ils se marieront le 13 mars 1948, dans la plus stricte intimité.
Madame Roland Malraux est devenue Madame André Malraux.

Madeleine partagera vingt ans avec André. Vingt années de communion artistique avant que le couple se délite et que Malraux sombre. Vingt années de malédiction malrucienne, faite de drames familiaux et de larmes.

Madame Malraux, Aude Terray, Grasset, (2013)

Agathe Bozon

Pour aller plus loin :

Livres

Où trouver « Madame Malraux » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !