Les perroquets de la place d'Arezzo d'Eric-Emmanuel Schmitt

lundi 09 septembre 2013

Une petite enveloppe jaune

Les perroquets de la place d'Arezzo d'Eric-Emmanuel Schmitt

Eric-Emmanuel Schmitt vous présente son roman.

Auteur le plus lu des écrivains francophones, il se fait prolixe avec Les perroquets de la place d'Arezzo, son dernier roman. Véritable cartographie des sentiments, des désirs, des plaisirs et de l'érotisme de notre siècle, ce roman rappelle La ronde de Schnitzler sur laquelle aurait soufflé le vent de mœurs libérées.

  

 

 

 

 

Tous différents, vivant place d'Arezzo, ils reçoivent chacun une petite enveloppe jaune contenant un message sibyllin : "Ce mot simplement pour te signaler que je t'aime. Signé : tu sais qui."
Deux lignes, qui bouleversent l'ordre établi et les esprits, réveillent les désirs et enhardissent les plus timides, à l'instar d'Hippolyte, le jardinier à la taille élégante et au "buste sculpté et net, souligné par quelques polis, les épaules charnues, les cuisses puissantes…", que Patricia observe par la fenêtre de son appartement.

Chacun de son côté s'interroge sur l'auteur de ces lignes et les attribue à quelqu'un(e). Quelqu'un(e) qui, par cette mystérieuse missive, ouvrirait les cœurs et les boîtes à fantasmes.

Dans un enchaînement de courts chapitres, Eric-Emmanuel Schmitt nous fait tourner sur cette place où les perroquets sont peut-être les seuls à connaître la vérité. Au fil des interrogations de ses nombreux personnages, les couples se font, se rapprochent, se défont, s'aiment, se désirent, se possèdent, se méprisent, s'attirent.
Un roman où l'amour est aussi universel que pluriel, généreux ou sordide, lumineux ou tragique… Aussi complexe que les hommes et les femmes, l'amour sur la place d'Arezzo naît quand on ne l'attend pas, fuit de façon brusque pour mieux renaître ou disparaître à jamais.

Ainsi, sous les cris des cacatoès, la jactance des perroquets et le charivari des perruches, l'inattendu naît d'une petite enveloppe jaune, qui transforme la sèche et rigide Xavière, en sensuelle amante de Séverine, qui réunira toute la place d'Arezzo pour l'accompagner en sa dernière demeure.

Qu'ils soient deux ou trois, que leur cœur s'enflamme pour quelqu'un(e) du même ou de l'autre sexe, que leurs corps s'embrasent au gré de leurs fantaisies sexuelles, que leur esprit aime virtuellement…, qu'ils se quittent ou fassent semblant de vivre une sexualité débridée, les amoureux et les amant de la place d'Arezzo découvrent peu à peu qu'ils sont nombreux à avoir reçu l'étonnante enveloppe jaune "Nous avons détecté quatre lettre anonymes. Les deux nôtres, puis, en discutant avec la fleuriste (…) nous en avons découvert deux supplémentaires, celle que Xavière a reçue et celle (…) qu'a reçue l'aristocrate fin de race qui habite au 6."

Les amants de la place, dont certains rappellent certaines personnalités, se croisent, s'aiment, se séparent, se perdent et se retrouvent dans le ballet moderne de la vie et de la liberté du siècle naissant.


Agathe Bozon

Les perroquets de la place d'ArezzoEric-Emmanuel Schmitt, Albin Michel, (2013)

Où trouver « Les perroquets de la place d’Arezzo » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !