Les Parents manipulateurs d’Isabelle Nazare-Aga

lundi 28 avril 2014

Guide de survie en terres manipulatoires

Les Parents manipulateurs d’Isabelle Nazare-Aga

La faute à papa, la faute à maman !
L’auteur de Les Manipulateurs sont parmi nous en 1997, revient avec un livre choc, Les Parents manipulateurs (ed. l’Âge d’homme). Son best seller avait permis de comprendre que la manipulation n’est pas un art diplomatique, comme les glissements de sens de la langue vernaculaire le font parfois penser, mais une vraie maladie psychiatrique. « La France est le seul pays à employer le terme de « pervers narcissique », emprunté à la psychanalyse, explique l’auteur. Dans le reste du monde, on dira plus volontiers « manipulateur » ou « personnalité narcissique ». Pour autant, tous les spécialistes es vacheries et caractères difficiles ne sont pas des manipulateurs… 

 

 

 

 

 Manipulateur décortiqué
A travers son expérience de thérapeute sur de longues années, l’auteur a déterminé 30 scènes caractéristiques des comportements narcissiques. La confirmation s’obtient… dès 14 signes cumulés ! « Le manipulateur peut, à prime abord, ressembler à un dépendant affectif », précise Isabelle Nazare-Aga, justifiant ainsi sa nomenclature. Et ça marche : à la lecture de ce guide, précis comme pratique, on ne peut s’empêcher de laisser tomber le livre de surprise à plusieurs reprises. Car nous en connaissons tous, des manipulateurs, forcément la plupart du temps à notre corps défendant, mais à notre psychisme souffrant.

Vademecum en zone sensible
Le livre d’Isabelle Nazare-Aga permet de comprendre et de déjouer des comportements toxiques. S’il ne propose pas d’analyse de la pathologie, son livre se place du point de vue des « victimes » : comment détecter les situations générées par ces hommes et ces femmes presque comme les autres, vivre avec ou s’en guérir. Surtout, cet opus s’applique aux relations entre parents et enfants, c’est à dire qu’il plonge au cœur des relations familiales et de la transmission générationnelle. Les sautes d’humeur de la mère qui adore puis rejette, « déçue », le manque de confiance semé de petites humiliations de son père, l’avarice, les cadeaux minables secondés par des offrandes financières « à contreparties », ces liens qui alourdissent et culpabilisent peuvent révéler une relation destructrice. A moins de vouloir incarner le bouc émissaire des sociétés archaïques, on choisira peut-être de se donner les moyens du bonheur ? En tout cas, Les Parents manipulateurs sont une manière constructive de faire un point sur ce qui fait le lien social et affectif, qu’on soit directement concerné ou non.

Karine Papillaud

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !