Les lectures de Catherine Cusset

lundi 21 août 2017

Que lisez-vous cet été ? Les conseils lecture des écrivains

Les lectures de Catherine Cusset

L'autre qu'on adorait a fait notre bonheur de la rentrée 2016. Finaliste du Prix Goncourt 2016, le roman retraçait le parcours fulgurant de Thomas, un ami de jeunesse de la narratrice, qui décide de se souvenir de cet homme en s’adressant à lui pendant tout le livre. Pour patienter jusqu’à son nouveau roman dont elle nous dit un peu plus ci-dessous et qui sortira en janvier chez Gallimard, Catherine Cusset nous embringue entre trains et avions, pour suivre sa course littéraire d’auteur et de lectrice.

 

“À un festival littéraire au Sablet, en Provence, j’ai commencé à lire le livre de mon voisin de table, À la place du mort, de Paul Baldenberger, le récit d’un viol subi à 12 ans et des conséquences que ces trois heures de terreur ont eues sur sa vie. Ce live était si bien écrit, si juste, que je me suis empressée de l’acheter pour le finir le soir-même.

 

Après avoir bu un thé avec Akira Mizubayashi lors d’un voyage au Japon en juin, au retour à Paris je me suis procuré son dernier livre paru cet hiver, Un amour de mille ans, tout en délicatesse et très japonais même s’il est écrit (remarquablement) en français.

 

À Bern où j’étais allée recevoir le Choix Goncourt de la Suisse pour L’autre qu’on adorait, on m’a offert Hiver à Sokcho d’Elisa Shua Dusapin, une jeune auteur franco-coréenne qui vit en Suisse. Je l’ai commencé hier. Il se passe dans la petite ville de Sokcho en Corée du Sud, pendant un hiver très froid, et nous fait rentrer dans l’univers insolite d’une narratrice pudique.

 

Je prévois ensuite de me replonger dans Un homme de passage de Serge Doubrovsky, dont j’ai relu en mai Un amour de soi, Le livre brisé, Laissé pour conte et L'apres-vivre. Doubrovsky est mort récemment, c’était un ami, et je prépare un petit texte sur lui pour un volume d’hommages qui doit sortir l’an prochain. L’écriture de Serge le rend si vivant qu’on comprend vraiment, quand on le lit, à quoi sert l’écriture: vaincre la mort.

Je vais relire aussi La place d’Annie Ernaux.

 

Pour mon travail (un roman à paraître en janvier prochain), je m’apprête à relire en anglais la biographie de David Hockney par Simon Sykes et deux livres écrits par Hockney lui-même, David Hockney by David Hockney et Ma façon de voir.

Je compte aussi lire Half a Yellow Sun (L'autre moitié du soleil) de Chimamanda Ngozi Adichie que ma fille de 17 ans a adoré.

 

Enfin, si j’ai le temps, j’aimerais beaucoup lire en français la tétralogie d’Elena Ferrante, que j’ai découverte en anglais il y a plus de trois ans et tellement aimée.”

 

Propos recueillis par Karine Papillaud

 

 

Tous les conseils de lecture des écrivains…

Les lectures de Lola Lafon

Les lectures de Catherine Cusset

Les lectures de Sorj Chalandon

Les lectures de Philippe Jaenada

Les lectures de Carole Zalberg

Les lectures de Sigolène Vinson

Les lectures de Véronique Olmi

Les lectures de Shumona Sinha

Les lectures de Blandine Rinkel

 

 

Où trouver « Laisse pour conte » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de cet article

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !