Lectrice du mois de juin, Aurore a aimé "La petite herboristerie de Montmartre" de Donatella Rizzati

jeudi 01 juin 2017

Lectrice du mois de juin, Aurore a aimé "La petite herboristerie de Montmartre" de Donatella Rizzati

Notre lectrice du mois de juin Aurore Pavani a aimé La petite herboristerie de Montmartre de Donatella Rizzati (Charleston).

Découvrez sa chronique, puis venez la rencontrer : Aurore a accepté de dévoiler quelle lectrice elle est en répondant à nos questions.

 

L’avis d’Aurore :

La petite herboristerie de Montmartre de Donatella Rizzati est présentée par le Diretta News comme « une histoire émouvante, délicate et revigorante comme une tasse de thé, enivrante comme un parfum et chaleureuse comme un air de jazz » et je dois dire qu’ils ont tapé dans le mille. C’est une histoire d’amitié, d’introspection personnelle et d’amour de la famille, un petit bijou pour les journées d’été. Donatella Rizzati signe ici son premier roman. Elle nous emmène rencontrer Viola, une jeune italienne endeuillée, suite à la mort de son mari. Elle ne sait plus quoi faire pour remonter la pente et là elle se rappelle ses rencontres et son amour pour la « ville lumière » qu’est Paris.

Elle va donc retrouver Gabrielle, propriétaire d’une petite herboristerie oú trône un manuscrit ancien dans la vitrine. De fleurs, en tisanes, de crèmes en études de l’iris, Viola la naturopathe va retrouver petit à petit goût à la vie.  Viola va tout faire pour tenter de sauver le petit commerce de la faillite, et va vivre une des plus belles aventures de sa vie. Elle va donner des consultations de naturopathes pour ceux et celles qui en ressentent l’envie et le besoin, et va rencontrer par ce biais une de ses meilleures amies.

Elle va faire de belles rencontres, s’amuser et rendre le plus beau des hommages à son défunt mari. Viola veut désormais tenter de reprendre sa vie en main, et va pour cela reprendre les études de son mari sur l’iridologie et les appliquer à ses patients. Elle qui n’a jamais accepté que son iris ne soit « lu » par son mari. Elle veut aider les gens et garder, Michel, son mari toujours présent à ses côtés.

Des histoires de familles tortueuses, des quiproquos  amoureux, Viola va se retrouver et va vivre de sa passion.

J’ai beaucoup aimé l’écriture fluide et passionnée de l’auteur, les idées de recettes naturelles insérées tout au long du livre, les bases d’iridologie (l’étude de l’iris de l’œil), plein de petites choses pour en faire un vrai bon livre. Une histoire qui se laisse dévorer petit à petit jusqu’à ne plus vouloir la lâcher avant de savoir la fin, qui est vraiment pleine de sens et d’émotions.

J’ai remarqué tout de même une certaine ressemblance entre cette histoire et celle de Cristina Caboni Le parfum des sentiments, une très belle histoire faite de parfums, de rencontres et de recherche véritable de soi.

© Aurore Pavani

 

Un grand merci à Aurore pour nous avoir fait découvrir le roman à dévorer cet été,

Et maintenant, si vous nous disiez, en quelques réponses à nos questions, quelle lectrice vous êtes ?

 

Le livre qui vous donne le moral ? Le livre qui me donne le moral, c’est une très bonne question, il y en a un que je relis souvent quand j’ai envie d’une belle histoire magique. Il s’agit du livre de Francesc  Miralles « le plus bel endroit du monde est ici ». C’est l’histoire d’une jeune femme qui ne croit plus en rien et qui grâce à une rencontre va reprendre gout à la vie. Que demander de plus ?

 

Le lieu idéal pour lire ? Pour moi le lieu idéal pour lire c’est une très bonne question, cela dépend vraiment de mon humeur. Cela peut être blotti dans mon canapé une couverture sur les genoux et un bon livre, que dans un pré sous le soleil entouré de fleurs. Je pense que le principal c’est le livre qui va guider nos envies …

 

Et vous ?

Si vous étiez un livre, vous seriez ? Si j’étais un livre, je serais sans doute un livre qui attend d’être lu par quelqu’un qui veut s’évader. Par exemple Le livre perdu des sortilèges de Deborah Harkness, pour une dose de magie dans une des plus belles librairies du monde, ou encore Le sourire des femmes de Nicolas Barreau pour une belle histoire et de rencontre. Il y a tellement de livres que j’aimerais pouvoir représenter…

 

Si vous étiez un auteur ? C’est un de mes rêves secrets d’un jour pouvoir publier mon propre roman. Qui sait un jour peut-être, j’aimerais pouvoir avoir la sensibilité et la plume de Gilles Legardinier, un peu du mystère de JR Dos Santos, et un soupçon de Karen Swan pour nous plonger dans des histoires ou l’on peut s’identifier à ses personnages.  J’écrirais sans doute des histoires de chasses aux trésors, des voyages aux quatre coins du monde mais toujours avec des amis et animaux.

 

Quel lecteur êtes-vous ? Je suis une lectrice éclectique, j’aime aussi bien les thrillers que les romans d’amitié, les livres d’aventures de Clive Cussler ou les romans de Karen Swanoù tout se finit toujours bien.  J’aime les thrillers ésotériques, les mystères et pouvoir voyager grâce aux livres. Je dévore les livres en quelque sorte.  Je suis toujours preneuse de découvrir de nouveaux auteurs en famille, car ma maman adore la lecture.

 

Avez-vous un blog ? J’ai un blog, Le monde de livres d'Aurore, où je garde une trace de mes lectures.

 

 

 

Merci Aurore pour cette chronique et ces réponses qui nous permettent de mieux vous connaître !

Vous avez aimé ? N’hésitez pas à suivre Aurore pour découvrir vos nouvelles lectures !

 

Commentaires

Où trouver « La petite herboristerie de Montmartre » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de cet article

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !