Le Temps n’efface rien de Stephen Orr

jeudi 26 juillet 2012

Le Temps n’efface rien de Stephen Orr

 

Quand les enfants disparaissent, qu’advient-il de ceux qui restent ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A neuf ans, Henry est un garçon solitaire, son pied bot l’empêche de partager les jeux d’enfants de son âge. Cet été-là, comme à son habitude, il reste dans sa chambre, lit beaucoup et ne fréquente que sa jeune voisine, Janice. Le jour de la fête nationale, elle lui propose de l’accompagner à la plage avec son frère et sa sœur. Henry, complexé, refuse. Les quatre enfants ne se reverront jamais.
 
Un roman qui parle d’amitié, d’amour et de la difficulté de continuer à vivre après un drame. Inspiré d’un fait divers jamais résolu qui continue de hanter toute une population, Le Temps n’efface rien dresse un portrait doux-amer de l’Australie des années 1960.
 
Stefen Orr vit à Adelaïde, en Australie, où il enseigne la littérature et l’écriture. Le temps n’efface rien, son troisième livre, premier publié en France,  romance la tragique disparition des enfants Beaumont.
 
Le Temps n’efface rien, Stephen Orr, Presses de la Cité, (2012)

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !