Le Prix Clara 2014 : une édition riche de promesses et d’élans littéraires

vendredi 17 octobre 2014

De jeunes écrivains qui offrent un regard sur le monde

Le Prix Clara 2014 : une édition riche de promesses et d’élans littéraires

Ils partirent six cents, ils arrivèrent… six. Six jeunes auteurs récompensés par le Prix Clara ont fêté leur victoire jeudi 16 octobre dans les somptueux salons de l’Hôtel de ville de Paris. Ils ont été chaleureusement accueillis par l’indispensable Erik Orsenna qu’entouraient dix jurés venus de l’édition et de la culture, comme François Dufour, Bernard Lehut ou Christine Albanel.

 

 

Tour à tour, Théo, Héloïse, Siloé, Oriane, Matias et Esther sont venus sur scène dire leur joie d’être récompensés, clamer leur passion de la littérature et confier à un public venu nombreux les coulisses de l’écriture de leur nouvelle.

Il a tout d’un grand prix littéraire, ce Prix Clara. Et il a l’autre mérite de composer d’année en année, une vraie communauté d’auteurs avec ses lauréats. Des anciens étaient présents pour cette édition 2014, comme Elorn Goasdoué, lauréat 2013, ravi de son expérience au Prix Clara : « Savoir que des professionnels pouvaient me reconnaître un talent, et appréciaient mes textes a redoublé ma passion ». A 16 ans toutefois, il garde la tête sur les épaules : « Si j’ai l’occasion d’écrire et de publier des histoires, je le ferai. Mais parallèlement à mon métier ».

Elorn connaît très bien Tessa, l’une des lauréates 2011, et aussi Théo, qui fait, quant à lui, partie des lauréats de cette année. L’un vient du Finistère et l’autre de Manosque, mais ils se rencontrent régulièrement sur un forum intitulé La plume de l’aigle, qui rassemble une foule de jeunes amoureux de l’écrit. « Je connaissais ainsi Elorn et c’est également une amie, ancienne lauréate du Prix Clara, qui m’a convaincu de participer », enchérit Théo Ruel. 

S’il prépare assidûment le bac et son entrée à Sciences-Po l’an prochain, il avoue prendre le temps de nourrir son goût pour l’écriture qui remonte au collège. « J’avais écrit une nouvelle en quatrième qui avait beaucoup plu à la professeur de français et aux autres élèves. On m’a encouragé et j’ai continué ! ». Arborant, pour la circonstance, costume et nœud papillon, Théo rapportera à Manosque un souvenir émouvant de la cérémonie : « Etre reçu par Erik Orsenna dont le discours laisse à penser qu’on est peut-être voué à devenir écrivain, c’est très impressionnant ». 
 
Des écrivains en herbe, pourquoi pas ? Comme l’a souligné Erik Orsenna à la fin d’un discours aussi solennel qu’espiègle, « la littérature mène à tout, surtout si on n’en sort pas ». Héloïse d’Ormesson, dont la maison d’édition édite et publie chaque année le recueil des textes primés, a d’emblée été séduite par la qualité des textes reçus et ce, dès la première édition. « L’idée est celle de Gilles Cohen-Solal, lancée dans l’émotion du décès de Clara, explique Héloïse d’Ormesson. Au début, nous ne savions pas si nous recevrions des textes, qui plus est publiables, mais l’engouement a été immédiat et la qualité surprenante. La passion de ces adolescents pour l’écriture est étonnante. Ils nous impressionnent par leur sagesse, leur maturité, leur audace ».

Le travail de l’éditeur n’est pas anecdotique dans cette aventure. La maison Héloïse d’Ormesson s’engage chaque année à donner à lire un recueil vendu à 10 euros, dont les bénéfices sont reversés à l’Association pour la recherche en cardiologie du fœtus de l’hôpital Necker-enfants malades (Arcfa). « Pour cela, nous retravaillons les textes avec leurs auteurs et c’est sans doute la partie de l’aventure à laquelle ils s’attendent le moins ! », s’amuse l’éditrice.
 
Depuis huit ans, le Prix Clara distingue des jeunes de moins de 17 ans qui ont envie d’écrire et le prouvent. Clara était une adolescente atteinte d’une maladie cardiaque sournoise qui progressa à bas bruit avant de la faucher violemment. Le Prix a été créé pour elle et il lui rend chaque année un hommage d’une ampleur insoupçonnable.
 
Karine Papillaud
 

Partenaire du Prix Clara, lecteurs.com vous propose de recevoir le recueil et de déposer votre avis directement sur la fiche du livre.
Pour recevoir le livre, cliquez ici : participer
Les 30 premières personnes qui en feront la demande recevront un exemplaire.

 

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !