Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling de Lynda Rutledge

mercredi 11 juillet 2012

Tout doit disparaître !

Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling de Lynda Rutledge

Le 31 décembre 1999, dernier jour avant le prochain millénaire, lady Faith Bass Darling, 70 ans, est persuadée qu’elle a eu une révélation divine dans son sommeil lui intimant que c’est son dernier jour.

Aussi, elle entreprend de se débarrasser de tous ses biens et organise un vide-grenier monumental sur la pelouse de sa maison, constitué d’un patrimoine exceptionnel hérité de plusieurs générations.
 
 
Muée par une volonté de se débarrasser de tout, c’est au tout-venant qu’elle brade des pièces rares, du mobilier du XIXème siècle, des lampes Tiffany, de l’argenterie, de la porcelaine. Bref, une collection inestimable d’objets de valeur cédée pour quelques dollars.
Il est clair que sa maladie d’Alzheimer, mauvaise conseillère, lui fait faire n’importe quoi. Sa fille Claudia avec qui elle est en froid depuis des années est prévenue par une amie d’enfance antiquaire. Elle revient, non sans réticence, dans la maison familiale pour tenter d’arrêter les dégâts.
 
Sur un ton doux-amer non dénué d’humour, c’est une remontée dans le temps qui s’effectue au cours du roman au travers de cette mémoire défaillante. Faith Bass Darling refait le chemin d’une lignée familiale aisée où progressivement, apparaissent les épreuves et les stigmates d’une vie faite de non-dits.
L’originalité de ce livre repose sur la mise en évidence de certains objets, focalisation de rancœurs et d’identité familiale, comme cette bague disparue, héritée de sa grand-mère, symbole d’une transmission interrompue car perdue ou encore, cette pendule éléphant à laquelle Claudia est restée si attachée.
 
Le Dernier Vide-grenier de Faith Bass Darlingpremier roman de Lynda Rutledge, est une subtile réflexion sur le poids de l’héritage et de ses objets associés. Outre la valeur marchande réelle, on y plaque parfois une importance surestimée, une dimension affective qui finit par vous miner car trop empreinte d’histoire et de nostalgie, induisant une somme d'émotions contradictoires, entre volonté de préserver un patrimoine et rejet d'un tel fardeau.
Un sentiment exprimé par Claudia quand elle :"....se rendit compte que si la maison n'explosait pas là, maintenant, tout de suite, ce vide-grenier avait été la seule chance de se débarrasser de cet endroit......Qu'est-ce que je vais faire de cette baraque?".
 
 
Hassina MIMOUNE
 
 
Le Dernier vide-grenier de Faith Bass Darling, Lynda Rutledge, ed. Jacqueline Chambon, (2012)

Où trouver « Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !