Là où la terre est rouge deThomas Dietrich

mercredi 12 février 2014

Se brûler les ailes au soleil de l'Afrique

Là où la terre est rouge deThomas Dietrich

Étudiant à Sciences Po, Thomas Dietrich connaît bien l'Afrique où il a passé toute son enfance et où il est retourné quelques années plus tard. Largement inspiré par la Centrafrique, le Tchad et le Soudan où il a travaillé et dont il parle les dialectes, Là où la terre est rouge est un premier roman exceptionnel qui mêle avec virtuosité hyperréalisme et pure poésie narrative. Attention chef d'œuvre !

 

 

 

 

 


Icare petit-bourgeois looser et menteur, fréquente la diaspora africaine de Paris, et particulièrement celle de la République du Tshipopo, dont il connaît le général Anténor avec lequel il s'est lié d'amitié.

L'Occidental vagabond teint-clair, ainsi que l'appelle ses amis africains, soucieux d'impressionner et d'inspirer le respect se travestit en étudiant de la Haute École des sciences politiques. Une stratégie gagnante, puisque le général Antenor ne tarde pas à le présenter à de hautes personnalités qui "faisaient et défaisaient le destin de cet État africain."

Et alors qu'Icare, confronté au vide abyssale de sa vie, est au bord du suicide, Antenor, fraîchement nommé ministre délégué à la Sécurité publique et à la Sûreté de l'État de la République du Tshipopo, lui demande de devenir l'un de ses conseillers, lui qui a fait la Haute École des sciences politiques ! Une aubaine pour Icare qui accepte sur le champ et atterrit à Pendéré où il est nommé par décret officiel conseiller dans le ministre d'Antenor, chargé du renseignement.

Tshipopo est alors sous le règne du dictateur Helios, pour lequel Icare travaillera sur des dossiers sensibles, jusqu'aux élections présidentielles qui proclament Hélios réélu avec 90 % des voix !
Dans ce chaos politique, Icare est touché par un moment de grâce, quand son regard croise celui d'Alceste, la fille de l'ambassadeur dont il tombe éperdument amoureux.
Pourtant la chute d'Icare commence. Hélios mort, sont fils Phaeton, nouveau maître du pouvoir qui ne l'aime pas, le charge de l'épuration.

Ce premier roman, étonnamment bien documenté, navigue entre dénonciation des arcanes du pouvoir en Afrique sur un ton factuel et pragmatique et moments de pure poésie avec une plume qui tutoie les étoiles.
Thomas Dietrich parle dans son roman de magnifiques dialogues intérieurs entre Icare, le héros-narrateur, et Pendéré, la capitale, quand il la découvre : "Très vite tu méritas ton surnom de vie au million d'espérances. Et tout aussi vite, tu déçus ceux qui avaient cru en toi." ou quand elle est dévastée : "Et toi Pendéré, toi qui m'avais enseigné la tolérance, le partage, la joie de goûter chaque jour nouveau, tu devais te désespérer de me voir ainsi me compromettre. Toi la ville au million d'espérances, tu les perdais une à une, pétales d'une rose irrémédiablement fanée."

Pépite romanesque à dimension autobiographique, Là où la terre est rouge est un premier roman dont on ne sort pas indemne. Une aventure humaine entre bravade et rédemption aussi complexe que la vie. Soulignons le choix des prénoms des protagonistes, tous empruntés à la mythologie grecque… 

Agathe Bozon

Là où la terre est rouge,Thomas Dietrich, Albin Michel, (2014)

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Où trouver « Là où la terre est rouge » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !