La critique des lecteurs pour "Où la lumière s’effondre" Guillaume Sire (Plon)

lundi 29 août 2016

Rentrée littéraire 2016

La critique des lecteurs pour "Où la lumière s’effondre" Guillaume Sire (Plon)

Pour cette rentrée littéraire 2016, les éditeurs proposent plus de 500 romans !

Mais alors, que lire et comment ne pas passer à côté de belles découvertes ? 

Cette année, Lecteurs.com a choisi d’explorer 50 romans français. Pendant tout l’été, les Explorateurs les ont lu en avant-première.

Ils ont relevé le défi, ils ont aimé ou détesté, mais dans tous les cas ils ont chroniqué pour vous avec leur passion de lecteurs.

 

Cette semaine, découvrez l’avis de Assmaâ Rakho-Mom pour Où la lumière s’effondre, le roman de Guillaume Sire paru aux éditions Plon.

 

 

"Quand Paul et Robin se rencontrent, ils sont en primaire. Robin, très peu sûr de lui, s'accroche à Paul, qui lui est plutôt charismatique. Tous deux enfants-rois nés en 1981, leurs destins basculent quand à 6 ans Paul offre à Robin une calculatrice, la même que celle qu'il a eue quelques mois plus tôt et sur laquelle il a commencé à programmer. C'est le début d'une longue histoire d'amour/haine entre les réseaux, Internet et les deux garçons.

Robin fait Polytechnique, Paul s'oriente vers l’École des Mines, et tous deux finissent par s'envoler pour les Etats-Unis. Partis pour y faire un périple, les deux garçons finissent par s'y installer, intégrant ce cercle très fermé des gourous de la Silicon Valley.

Mais si Internet est une révolution, le réseau regorge également de malfaisants et de violence. Désillusionné, Paul décide, en s'appuyant sur une armée de 10 000 hommes, de détruire Internet.

 

Servie par une écriture cadencée, calibrée, très imagée, l'intrigue coule de source, saupoudrée de réflexions et observations sur la Toile, ses revers et ses grands manitous. Larry Page, Mark Zuckerberg, Marissa Mayer, Sergey Brin, mais aussi Julian Assange ou Edward Snowden, tous évoluent dans ce roman comme des personnages de fiction.

 

L'auteur réussit à créer une ambiance presque bestiale, charnelle. On est dans l'instantané, l'éphémère et l'expéditif. Mi-roman mi-polar, "Où la lumière s'effondre" nous pousse à nous poser les vraies questions sur Internet et la vie que nous nous créons sur le réseau. L'histoire de Paul et Robin en vient même parfois à passer au second plan, surclassée par des réflexions et questionnements profonds qu'on devine être ceux de l'auteur. Là est d'ailleurs le petit bémol du livre, l'histoire ne semblant servir que de prétexte à considérations sur le web et ses travers.

 

Un ouvrage au suspens maitrisé qu'on dévore d'une traite !

 

© Assmaâ Rakho-Mom

 

Retrouvez les 50 romans français et les Explorateurs de la rentrée littéraire 2016

Les chroniques :

Mais également les chroniques :

"Où la lumière s’effondre" Guillaume Sire (Plon)

"Chanson douce" Leila Slimani (Gallimard)

"Une bouche sans personne" Gilles Marchand (Aux Forges de Vulcain)

"Les lois de l’apogée" Jean Le Gall (Robert Laffont)

"Anguille sous roche" Ali Zamir (Le Tripode)

"Police" Hugo Boris (Grasset)

"Ma part de Gaulois" Magyd Cherfi (Actes Sud)

"Une fille et un flingue" d’Ollivier Pourriol (Stock)

"Celui-là est mon frère" de Marie Barthelet (Buchet-Chastel)

"Marcher droit, tourner en rond" Emmanuel Venet (Verdier)

"Le Zeppelin" de Fanny Chiarello (L’Olivier)

"Crépuscule du tourment" Léonora Miano (Grasset)

"Comment tu parles de ton père" de Joann Sfar

 

Les Pour ou Contre :

"Beaux rivages" de Nina Bouraoui (Lattès)

"L’Année la plus longue" de Daniel Grenier (Flammarion)

"L’innocent" de Christophe Donner (Grasset)

"Le Garçon" de Marcus Malte (Zulma)

"Les sorcières de la république" de Chloé Delaume (Seuil)

"La sainte famille" de Florence Seyvos (Editions de l’Olivier)

 

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Où trouver « Où la lumière s'effondre » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !