La bibliothèque idéale d’Arthur Dreyfus

lundi 10 décembre 2012

Prix Orange du Livre 2012

La bibliothèque idéale d’Arthur Dreyfus

« Une bibliothèque idéale change en fonction du moment où on l'écrit, et que dans deux mois ou dans cinq ans, elle ne sera plus la même. Ce n'est donc pas un Panthéon, mais bien plutôt un goût littéraire de l'instant, un accompagnement temporaire. »

 

Belle FamilleArthur Dreyfus, Gallimard, (2012)

 

Par Karine Papillaud

 

  • .

    • Couverture du livre « Le Rouge et le Noir » de Stendhal aux éditions

      Le Rouge et le Noir de Stendhal

      Pour m'avoir fait comprendre qu'on pouvait dire la vie simplement, et que la simplicité géniale dépassait le stade du roman. Il y a toute la densité de l'homme dans ce texte. a lire en Ebook.

    • Couverture du livre « La Mort A Venise » de Mann-T aux éditions Stock

      La Mort A Venise de Mann-T

      Il y a dans ce court roman tout ce qui me touche : l'effondrement du monde, la beauté inaccessible, la fuite du temps, et la plus belle ville du monde. Mann a réussi à écrire la beauté sans jamais la rendre clinquante (contrairement à Visconti).

    • Couverture du livre « Le livre de ma mère » de Albert Cohen aux éditions Gallimard

      Le livre de ma mère de Albert Cohen

      On ne pense qu'à ça. On n'écrit que ça. On ne revient qu'à ça.

    • Couverture du livre « Ile Atlantique (L') » de Tony Duvert aux éditions Minuit

      Ile Atlantique (L') de Tony Duvert

      Tony Duvert est l'écrivain génial que notre époque oublie. Mort dans la déchéance la plus totale en 2008, ses romans et essais dérangeants, puissants, et sublimes, donnent une raison d'écrire en 2012 au jeune écrivain que je suis.

    • Couverture du livre « Le roi se meurt » de Eugene Ionesco aux éditions Gallimard

      Le roi se meurt de Eugene Ionesco

      Au sommet de la littérature universelle. Ionesco parle de tout, pense à tout, trouve la poésie dans les recoins les plus sensibles, atteint les idées les plus difficiles, les plus impalpables avec le naturel d’un monde qui vit. Tout est décalé et pourtant je n’ai jamais lu pièce plus réaliste, je n’ai jamais autant adhéré à ce point aux personnages d’une scène fictive.

    • Couverture du livre « Le Reel Et Son Double » de Clement Rosset aux éditions Gallimard

      Le Reel Et Son Double de Clement Rosset

      Clément Rosset est l'un des rares philosophes à savoir aussi écrire de la littérature. Son essai autour de la dualité du réel et de notre vision du hasard m'enchante pour ses fulgurances intellectuelles, et par la pureté admirable de son écriture.

    • Couverture du livre « L'âge d'or » de Pierre Herbart aux éditions Gallimard

      L'âge d'or de Pierre Herbart

      Lorsque j'ai lu cette promenade d'amour d'un jeune homme sur les côtes de France, dans les années 1930, je n'ai plus eu envie de vivre pendant une semaine. L'idéal était contenu dans un livre. Aucune délicatesse n'égale à mon sens l'écriture de Pierre Herbart.

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Où trouver « Belle famille » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !