Élémentaire mon cher Voltaire de Frédéric Lenormand

mercredi 14 janvier 2015

Un cadavre dans le placard

Élémentaire mon cher Voltaire de Frédéric Lenormand

Né à Paris, le 5 septembre 1964, Frédéric Lenormand met sa passion de l'histoire au service de romans aussi érudits que savoureux. Après avoir repris le personnage du juge Ti, un Sherlock Holmes au pays de Confucius, il s'attelle à une série Voltaire mène l'enquête. Le cinquième volume, Élémentaire mon cher Voltaire, nous emmène chez la marquise du Châtelet.
 
 

 

 

 

 

 

Voltaire (1694-1778), écrivain et philosophe français, véritable Sherlock Holmes de Louis XV, est également connu pour la minutieuse enquête qu'il mène, notamment sur l'affaire Calas. Un travail rigoureux, nourri de réflexions et de raisonnements, qui l'amène à publier son Traité sur la tolérance en 1763 et aboutira à la réhabilitation de Jean Calas.
Personnage idéal pour le romancier, spécialiste du XVIIe et de la Révolution qu'est Frédéric Lenormand.
 
Dans cet opus, Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet voit choir sur le sol de la cuisine, le corps sans vie de Margoton, sa servante quand Pierre Louis de Maupertuis, savant de son état en ouvre la porte.
La Marquise est en fâcheuse posture, d'autant qu'au même moment "la gouvernante des enfants entra prendre un verre d'eau, vit ce qui gisait sur le sol, la figure impassible de sa maîtresse armée d'un couteau  et le monsieur en tenue de boucher(…)"
 
Toutes les apparences sont contre elle et seules les lumières de Voltaire pourraient l'aider à se disculper, car ses arguments sont bien peu convaincants face au commissaire Hérault : "Ces mains servent à tenir la plume et le compas, non à occire le petit personnel !".
 
Très érudit, drôle et truffé de clins d'œil, "Le lectorat policier avait des prétentions à la véracité, il n'était pas si candide", l'enquête, qui avance vers la vérité sous la férule de Voltaire, dépoussière d'illustres personnages de l'histoire de France : Montesquieu, François Quesnay, Madame du Deffand ou encore Maupertuis renaissent sous la plume alerte et un brin impertinente de l'auteur.
 
Une enquête, truffée de mots d'esprit et de surprises qui rend à Voltaire ce qui est à Voltaire. Ainsi, le philosophe, auteur du premier roman policier de la littérature française, Zadig, dont le héros éponyme trouve des solutions par la force de son raisonnement et son intelligence se révèle le plus fin limier de Louis XV, particulièrement motivé par cette enquête.
 
Agathe Bozon
 

Où trouver « Zadig » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !