Delphine et Agnès ont lu "Le jour où les lions mangeront de la salade verte" de Raphaëlle Giordano

jeudi 10 août 2017

[Club des Explorateurs #80]

Delphine et Agnès ont lu "Le jour où les lions mangeront de la salade verte" de Raphaëlle Giordano

Cette semaine Delphine PALISSOT et Agnès Guedant ont lu Le jour où les lions mangeront de la salade verte de Raphaëlle Giordano éditions Eyrolles

 

L’avis de Delphine :

Qu'est ce qui fait qu'on va choisir un livre? Surtout en vacances, surtout en été, pour recharger les batteries de toute l'année à venir?
J'avoue être particulièrement sensible à l'auteur bien sûr mais soyons un peu futile, à la couverture, aux couleurs et aux illustrations, mais surtout au titre.
Alors si vous êtes comme moi, le dernier livre de Raphaëlle Giordano va vous plaire! Parce que honnêtement il fallait l'imaginer la phrase ''Le jour où les lions mangeront de la salade verte''!!! Et pourtant tout est dit dans le titre qui pourrait presque prendre une allure de fable!
L'intrigue est certes simplette et cousue de fil blanc, mais...on se laisse emporter et ça fait du bien! On ne veut plus qu'une chose mettre la burnerie ko sous toutes ses formes.
Une fois de plus cette auteur qui décidément dépoussière le concept de livre ''bien être'', va murmurer à vos yeux des concepts farfelus sur ce qui n'a pas de nom précis dans la vie quotidienne mais qui nous pimente l'existence! Ici ce sera la burnerie, vous devinez aisément le concept mais ce qu'on imagine moins c'est son aspect répandu et pas forcément sexué car ce trop-plein de testostérone brûle mais en premier lieu celui qui en est à l'origine...
A la fin du roman, un petit lexique pour revenir sur les notions qui donnent à réfléchir...bref, une fois de plus, on a envie de rejoindre les académies Giordano pour se réconcilier un peu avec le monde qui nous entoure mais ...surtout avec soi-même.
A dévorer cet été par toutes les gazelles, leurs sœurs, cousines, ami(e)/ennemi(e)s, maris, belles-mères, profs, cheffes... !

© Delphine PALISSOT

 

L’avis d’Agnès :

Dans ce roman l'auteur analyse, à travers les agissements des personnages, certains aspects des relations humaines. En l'occurrence c'est aux personnes égocentriques, avides de pouvoir, arrogantes et sans tact que Raphaëlle Giordano nous intéresse. Elle nomme ce comportement "burnerie" en référence au fait qu'il est traditionnellement un apanage viril, ce qui n'exclut pas - parité oblige - un certain nombre de femmes.

L'intrigue de ce roman : Romane, ex-victime de "burnerie" entreprend de ré-éduquer quelques volontaires atteints de cette pathologie, à travers une formation originale et ludique.

La lecture des aventures des personnages est distrayante et on rêverait de pouvoir envoyer quelques proches ou collègues à cette formation utopique. C'est une lecture également instructive dans la mesure où elle nous permet de repérer et mettre à mal les "burneries" que nous pouvons subir, et qui nous interrogent sur nos propres comportements.

L'écriture manque cependant de richesse et d'originalité, le style est convenu et journalistique. Autre écueil, le rythme. L'histoire étant assez prévisible, quelques allègements auraient donné du souffle à cette lecture. C'est donc un livre léger qui aurait gagné à l'être davantage dans sa forme."

© Agnès Guedant

 

Ces chroniques vous ont donné envie de découvrir ce roman, ou de suivre les avis de nos lectrices ?

N’hésitez pas à suivre Delphine PALISSOT et  Agnès Guedant sur lecteurs.com pour dénicher vos prochaines idées de lecture.

Où trouver « Le jour où les lions mangeront de la salade verte » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de cet article

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !