[Chronique] True détective en Italie à la sauce Greggio

mercredi 15 juin 2016

Black messie, Simonetta Greggio

[Chronique] True détective en Italie à la sauce Greggio

Le Monstre est-il revenu ? Dans Black Messie de Simonetta Greggio (Stock), le serial killer qui a terrorisé la Toscane dans les années 70 et 80 fait brusquement sa réapparition dans les alentours de Florence où Jacopo, capitaine dans la police italienne court sa petite routine.

 

Comme un pitch

Impossible toutefois que ce soit l’homme qui alors a été arrêté. Qui est le tueur qui s’attaque aux jeunes amoureux de préférence dans les voitures en fin de soirées ?

Les questions sont nombreuses et ramènent à un passé troublant, mais Jacopo qui arrive à la retraite et élève amoureusement ses trois filles depuis la mort de sa femme, ne veut pas s’en laisser conter. C’est un baroud d’honneur qui s’offre à lui. Et il va s’intéresser de près à ce Miles Lemoine, un professeur de littérature américaine qui détonne un peu trop dans les onctueux paysages de la Toscane, surtout quand la fille de ce dernier, Indiana, disparaît à son tour.

 

Décryptage

Black Messie est il un polar, un roman noir, un thriller ésotérique ? En Italie, on le classerait sous la bannière du noir social, comme Simonetta Greggio le précise dans son interview ici. Un roman qui mêle le suspens d’un vrai bon polar à l’actualité italienne de la corruption et des sociétés secrètes. Comme d ‘habitude chez cette auteure, le roman offre bien plus de pistes qu’on ne peut le supposer, et je ne vous en donnerai que les amorces : intéressez-vous à la confrontation entre Jacopo et Miles, ne perdez pas de vue les liens père-fille que chacun entretient avec sa progéniture, n’oubliez pas l’âge de Jacopo, qui s’approche de la retraite et qui incarne le mâle européen vieillissant, et interrogez-vous sur la nationalité de Miles. Et suivez de près Indiana qu’on ne devrait pas tarder à retrouver sous la plume de Simonetta.

 

Une documentation béton

Comme d’habitude, encore, chez cet écrivain qu’on adore, rien n’est laissé au hasard et tout est vérifiable. Une documentation solide associée à une imagination libre et une langue toujours précisément travaillée, voilà les ingrédients d’un roman qu’on lit tout de suite ou qu’on se réserve immanquablement pour les vacances.

 

L’engagement d’un écrivain

Simonetta Greggio nous surprend avec cette incursion dans le noir mais elle relève le pari et le gagne avec l’élégance et la distinction qui la caractérise. Loin de s’essouffler, elle illustre par l’exemple que l’écriture est avant tout un exercice de liberté, à la fois dans l’expérimentation stylistique que dans les combats politiques qu’elle mène avec un vrai courage dont on ne mesure pas bien les enjeux en France. Croisons les doigts pour que Black Messie ne soit pas qu’une parenthèse dans le chemin de romancière de Simonetta Greggio.

 

Karine Papillaud

Retrouvez l'[Interview] Simonetta Greggio, "Black messie"

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Commentaires

Où trouver « Black messie » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !