[Chronique] #54 Club des Explorateurs : Cécile et Marie ont lu "Julie’s way" de Pierre Chazal

mercredi 18 mai 2016

[Chronique] #54 Club des Explorateurs : Cécile et Marie ont lu "Julie’s way" de Pierre Chazal

Le Club de Explorateurs permet chaque semaine à deux lecteurs de lire un même titre que nous avons sélectionné pour eux et de confronter ainsi leur point de vue.

Cette semaine, nos deux explorateurs ont lu "Julie’s way" de Pierre Chazal (Alma éditeur)

 

 

L’avis de Cécile Attrape-mots :

Je découvre Pierre Chazal avec ce roman, et j’avoue avoir été séduite dès les premières pages par sa plume si poétique et authentique. Parfois tendre, parfois piquante, j’ai aimé l’atmosphère que crée l’auteur autour de ses personnages! Quelques longueurs sont venus obscurcir ma lecture, mais rien de désastreux grâce une plume fluide et agréable. Pierre Chazal est un auteur à suivre de près.

« Toutes les grandes villes se ressemblent, vous disent ceux qui voyagent trop ou ne voyagent pas assez. Qu’on nage dans le Rhône ou dans le Mékong, on s’y noie tout pareil et il y a de la vase au fond. Mais chacun de ses fleuves à sa façon bien à lui de vous avaler. »

Dans Julie’s way, on suit Nicolas dans sa quête pour retrouver son premier et seul amour : Julie (la sœur de son ami Yann) qui a fui quelque part en Angleterre quelques années plus tôt. Sans signe de vie de sa part, et sans savoir où elle est allée, Nicolas, à la recherche de Julie, mais aussi de lui-même, va tout quitter pour l’Angleterre.  

« J’ai gardé le nez collé à la vitre et j’ai pensé : « c’est chez toi maintenant. » Ces trottoirs à n’en plus finir, ces boutiques qui ne fermaient jamais, cette humanité 2.0 qui semblait condamner à errer dans la nuit jusqu’au matin, c’était la planque parfaite, vraiment. »

Nicolas va alors débarquer chez Mrs Pimpleton, sa logeuse très british - adepte de littérature française et de thé. Sans conteste mon personnage préféré, Mrs Pimpleton apportera à Nicolas réconfort et aide. Tous deux vont tisser des liens touchants qui ne cesseront de se renforcer au fil des pages.
L’amour que porte Nicolas pour Julie est fort comme seuls peuvent l’être les premiers amours. Julie occupe toutes ses pensées, et l’ombre de son fantôme hante presque chaque page du livre! Néanmoins, je n’ai pas accroché au personnage de Julie que j’ai trouvé trop insaisissable et changeante pour être attachante : ce que j’ai pu entrapercevoir d’elle ne m’a tout simplement pas plu. 
Un charme britannique transparait du roman, et on se laisse à rêver des paysages de Grande-Bretagne. Certains dialogues sont d’ailleurs écrits en anglais (avec traduction en bas de page), ce que j’ai beaucoup apprécié : cela donne un peu plus de réalisme au récit, et crée une atmosphère so-british savoureuse à souhait !
On découvre également, au fil des pages, l’envers de Londres. Un Londres où les habitants se perdent dans les fêtes, l’alcool et les plaisirs faciles. J’ai aimé découvrir cette ville sous un jour si inhabituel.
« Ce Londres-là, ce Londres des visages en sueur et des pupilles dilatées n'avait ni pont, ni fleuve, ni monument, ni histoire. »

Pour conclure, Julie’s way est un roman initiatique savoureux que je conseille de tout cœur !

 

© Cécile Attrape-Mots

 

L’avis de Marie Albouy :

 

Yann et Nicolas, amis depuis bien longtemps, et fraichement trentenaire, décident de changer radicalement d’horizon. Yann part pour l’Asie et Nicolas pour l’Angleterre. Un voyage qui a pour but de faire table rase du passé et de repartir de zéro, mais pas que… Le voyage de Nicolas est en réalité un prétexte pour retrouver la trace de Julie (son amour d’enfance) disparu sans laisser de trace.

Le résumé m’intriguait  beaucoup ; et l’idée de départ me semblait bonne et plutôt originale. Mais le problème a été pour moi les personnages. Je n’ai eu que peu d’empathie pour eux. En effet : soit l’auteur avait tendance à les survoler, soit on ne connaissait finalement pas grands choses d’eux (par exemple l’auteur éclipse Yann pendant une bonne partie du roman). Seuls Susan Pimpleton (chez qui habite momentanément Nicolas) et les collègues de travail de Nicolas m’ont fait sourire et m’ont attendri. Les autres m’ont pour la plupart laissé de marbre ; je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher à eux.
Malgré ça, l’intrigue a fait que j’ai lu le roman d’une traite. J’ai été happée par le livre car je voulais moi aussi retrouver Julie ! C’est un livre avec pas forcément beaucoup d’actions, mais il y a un bon rythme. Le style de Pierre Chazal est assez particulier, mais j’ai adoré les dialogues vifs et frais ainsi que les petites touches d’humour. 

Enfin, Londres est une ville que j’aime énormément, alors l’arrière-plan londonien m’a vraiment plu. Les différentes descriptions des paysages par l’auteur sont d'ailleurs particulièrement vivantes et belles.

 

© Marie Albouy

 

 

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Où trouver « Julie's way » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !