[Chronique] #53 Club des Explorateurs : Delphine et Sylvie ont lu "L'assassinat de Gilles Marzotti" de Christophe Desmurger

mercredi 18 mai 2016

[Chronique] #53 Club des Explorateurs : Delphine et Sylvie ont lu "L'assassinat de Gilles Marzotti" de Christophe Desmurger

Le Club des Explorateurs permet chaque semaine à deux lecteurs de lire un même titre que nous avons sélectionné pour eux et de confronter ainsi leur point de vue.

Cette semaine, nos deux explorateurs ont lu "L'assassinat de Gilles Marzotti" de Christophe Desmurger (Fayard)

 

L’avis de Delphine Zehnder :

L’histoire d’un homme, Raoul, jeune, amoureux, multipliant les petits boulots et écrivain en herbe. L’histoire d’un homme qui a des problèmes, beaucoup de problèmes, et qui parfois, se crée des problèmes. Des problèmes d’argent et forcément des problèmes avec son banquier Gilles Marzotti.

Alternant entre la passé et le présent, utilisant le « Je » narratif, l’auteur, Christophe Desmurger, nous plonge dans la vie de Raoul. On découvre le passé du narrateur, son histoire d’amour avec Nicole, sa paternité, on le suit dans ses déménagements, ses vacances, on est témoin de ses mensonges, impuissants devant sa descente (financière) aux enfers. Le diable ? Gilles Marzotti, banquier. Un banquier qui obsède Raoul et qui devient sa bête noire, son ennemi, l’homme à abattre pour tenter de sortir la tête de l’eau. Le problème est que Raoul dépense toujours plus. Il dépense pour se récompenser d’un travail, pour fêter quelque chose, pour oublier quelque chose, et quand il ne dépense pas, il ment à sa famille. Mais ses mensonges vont rendre ses relations conflictuelles, faire planer un nuage noir au-dessus des moments de bonheurs.

« L’Assassinat de Gilles Marzotti » est un récit court, vif et dynamique, il est difficile de poser ce livre. Raoul est un personnage excédant, fuyant, mais aussi fragile et attachant. On voudrait qu’il sorte du tourbillon dans lequel il s’est engouffré, on déteste son banquier, on aime sa femme, on aimerait que ses amis soient les nôtres… Voilà un livre qui parlera à toute personne ayant déjà eu envie de tuer son banquier…

© Delphine Zehnder

 

L’avis de Sylvie Bily :

Raoul Cordet, jeune écrivain, commence à avoir une certaine reconnaissance.

Il aspire au bonheur auprès de Nicole, la sublime peintre qu'il vient de rencontrer.

De leur amour, naît un petit Matteo.

Raoul est plein de projets et d'énergie. Il a tout pour être heureux.

Cependant, il y a une ombre au tableau : Raoul vit au-dessus de ses moyens. Il dépense sans compter, multiplie les crédits et accumule les dettes. Il est pris dans l'engrenage.

Son banquier, Gilles Marzotti le rappelle sans cesse à l'ordre, ce qui finit par le hanter jour et nuit.

Raoul commence à mentir à son entourage et le jour où Nicole découvre la vérité, elle décide de le quitter...
Pour Raoul, c'est la descente aux enfers, il se retrouve progressivement au fond du trou. Il se sent persécuté et est alors persuadé que ses ennuis viennent de son banquier et qu'il doit donc s'en débarrasser...

C'est un livre passionnant.

L'écriture fluide et pleine de sensibilité, des chapitres courts en font un agréable moment de lecture.

Toutefois, il ne s'agit pas d'un roman policier classique avec des scènes de crimes et des cadavres.

C'est un roman assez sombre qui s'explique par la personnalité anxieuse et tourmentée de Raoul.

L'alternance entre le présent et des moments passés est un peu déconcertante pour la progression de la lecture mais le suspense reste entier jusqu'à la dernière page.

Une très belle découverte avec ce second roman de Christophe Desmurger.

 

© Sylvie Bily

Où trouver « L'assassinat de Gilles Marzotti » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !