Charlotte Delbo de Violaine Gelly & Paul Gradvohl

jeudi 26 décembre 2013

Elle aurait eu 100 ans en 2013

Charlotte Delbo de Violaine Gelly & Paul Gradvohl

Lecteurs.com, partenaire du Salon du livre de Paris du 21 au 24 mars 2014. Retrouvez toute la programmation du Salon ici.

Récompensée par le prix Geneviève Moll de la biographie et par le grand prix de la Critique littéraire du P.E.N. Club français (qui a été remis le 11 décembre 2013), la biographie de Charlotte Delbo coécrite par Violaine Gelly et Paul Gradvohl retrace la vie d'une héroïne et d'une femme de lettres, trop souvent méconnue.

 

 

 

 

 

 
L'histoire commence quand Charlotte Delbo et Georges Dudach se rencontrent aux cours du soir de l'université ouvrière réservée aux jeunes communistes. Ils se marient le 17 mars 1936.

Leur action militante s'intensifie, Georges devient rédacteur en chef de la nouvelle revue mensuelle des jeunesses communistes, Les Cahiers de la jeunesse et Charlotte "y signe sous son nom de jeune fille, des critiques de théâtre  (…) et des recensions de livres". Des articles qui lui donnent l'occasion d'interviewer Louis Jouvet qui, séduit par sa capacité à retranscrire sans trahir, l'engage dans sa compagnie de théâtre de l'Athénée, comme secrétaire.

Mais bientôt, le pas cadencé des bottes allemandes se fait entendre, Georges est mobilisé et Charlotte quitte la capitale pour Châteaurenard avec ses parents, sa soeur et son frère. La guerre, la clandestinité, l'exode, la séparation, les retrouvailles… mais surtout la prudence : "par mesure de sécurité, ils ne sont jamais ensemble à l'extérieur, afin de ne pas être associés l'un à l'autre en cas de filature". Pourtant Georges et Charlotte sont arrêtés, emmenés et séparés.
Préfecture, fort de Romainville, Compiègne… dernier arrêt Auschwitz "Dans cette aube qui n'en finit pas de se lever, dans l'obscurité des allées, bousculées plus que guidée par les gardiens, les Françaises découvrent Auschwitz".

On vit, on tremble, on espère… on ne lit pas la vie de Charlotte Delbo, on est Charlotte, dont les mots, les phrases rythment les pages. Car Charlotte a écrit après sa libération, une nouvelle épreuve : "La solitude est d'autant plus violente qu'elle survient après des mois d'une solidarité extrêmes entre elles. Des mois où jamais elles ne se sont lâché la main".

Cette écriture à quatre mains, invite le lecteur à comprendre la démarche d'enquête des auteurs par des réflexions factuelles "écrire une biographie est un travail de détective obsessionnel, une investigation incessante. Ne rien tenir pour acquis", qui contrastent avec de purs moment de poésie, le plus bel hommage qui pouvait être fait à Charlotte Delbo.

Cette biographie, se lit comme un roman, celui d'une vie où l'engagement surmonte la douleur et donne envie de (re)découvrir l'écrivaine Charlotte Delbo.

Agathe Bozon

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !