Berlin, atypique et éclectique

lundi 07 janvier 2013

Berlin, atypique et éclectique

 

Fondée en 1244, Berlin a traversé au cours de près de huit siècles, des périodes très contrastées qui ont bouleversé le devenir de l'Europe. Tour à tour capitale royale qui inaugure la porte de Brandebourg, république de Weimar, théâtre de la Nuit de cristal, foyer de la guerre froide, Berlin se relève toujours, même de son mur de la honte construit en août 1961 et détruit en novembre 1989. Une Histoire qui inspire des histoires…

 

 

  • Regards d'auteurs allemands

    • Couverture du livre « Berlin Alexanderplatz d'Alfred Döblin ; un roman dans une oeuvre une oeuvre dans son temps » de Frederic Teinturier aux éditions Harmattan

      Berlin Alexanderplatz d'Alfred Döblin ; un roman dans une oeuvre une oeuvre dans son temps de Frederic Teinturier

      Sous la République de Weimar, Franz Biberkop est libéré de prison après y avoir purgé une peine de quatre ans pour le meurtre accidentel de sa femme. Il décide de se racheter une conduite et de devenir exemplaire. Fragile et alcoolique, sa route croise Reihold, qui l'entraînera malgré lui à trahir le serment d'honnêteté qu'il s'était fait. Vol, prostitution, meurtre, aliénation et soif de vengeance… Franz sillonne la ville et emmène le lecteur dans une visite de ses bas-fonds, avec comme point d'ancrage Alexanderplatz où il retourne régulièrement. Ce roman, chef d'œuvre de l'auteur écrit en 1928, porte en lui déjà les prémices des horreurs que connaîtra l'Europe.

    • Couverture du livre « Effi briest » de Theodor Fontane aux éditions Gallimard

      Effi briest de Theodor Fontane

      Dernier roman de Theodor Fontane et chef d'œuvre de l'école réaliste allemande, Effi Briest met en lumière la condition de la femme allemande engoncée dans les conventions sociales oppressantes de la fin du XIXe siècle.
      Effi a 17 ans quand elle épouse le baron Innstetten, de 20 ans son aîné. À peine sortie de l'enfance et malgré la naissance de sa fille, elle s'ennuie… et finit par céder aux avances d'un séduisant militaire. Mais la famille déménage pour Berlin. Plusieurs années plus tard, par hasard, le baron découvre l'infidélité de sa femme. Il décidera de laver son honneur…

  • Berlin sur fond d'intrigue romanesque

    • Couverture du livre « Cet instant-là » de Douglas Kennedy aux éditions Belfond

      Cet instant-là de Douglas Kennedy

      Thomas Nesbitt, écrivain américain reçoit un pli, envoyé par Johannes Dussmann, fils de Petra… l'amour de sa vie, son absolue passion.
      Flash-back. Vingt-cinq ans plus tôt, Thomas, écrivain venu en Allemagne pour écrire un récit de voyage, rencontre Pétra, sa traductrice transfuge de RDA. Entre eux, naît une passion vibrante, fusionnelle. Un amour inconditionnel… ou presque.
      Nous sommes en 1984, le mur, visible cicatrice du conflit est-ouest coupait la ville en deux et brisait les vies. Comme celle de Pétra, séparée de son fils, qui hante le roman et qu'on découvre dans les dernières pages.

    • Couverture du livre « La Maitresse De Brecht » de Amette-J.P aux éditions Albin Michel

      La Maitresse De Brecht de Amette-J.P

      Dans le Berlin-Est de l'après-guerre, la rencontre de Bertolt Brecht, de retour d'exil, et d'une jeune comédienne, agent de la Stasi. Le fascinant portrait de deux personnages pris en étau dans l'atmosphère saisissante de la guerre froide.

    • Couverture du livre « Feu de camp » de Julia Franck aux éditions Flammarion

      Feu de camp de Julia Franck

      Berlin-Est, fin des années soixante-dix : une jeune femme dont la beauté classique et la tranquille détermination suscitent partout la curiosité a obtenu de passer à l'Ouest avec ses deux enfants Aleksej et Katja. Après avoir affronté les mille et une menaces et humiliations qu'infligeait la RDA à ces candidats au départ, voici Nelly Senff au pays de l'abondance et de la liberté. Témoignage captivant de l'Allemagne contemporaine, un vrai bonheur d'écriture et un roman bouleversant du début à la fin.

    • Couverture du livre « Ma petite française » de Bernard Thomasson aux éditions Seuil

      Ma petite française de Bernard Thomasson

      Hélène, « la petite Française » est une jeune femme qui a séjourné à Berlin dans les années 70. Elle y avait de nombreux amis. Devenue professeur d’université aux États-Unis, elle est invitée en 2009 dans la capitale allemande pour fêter les vingt ans de la chute du Mur. Au-delà de l’intrigue, le livre interroge le passé, les questions d’identité, et témoigne de certaines barrières invisibles (mais tout aussi insupportables qu’un mur) qui s’érigent tout au long d’une vie.

  • Berlin, son histoire comme un roman

    • Couverture du livre « La trilogie berlinoise » de Philip Kerr aux éditions Editions Du Masque

      La trilogie berlinoise de Philip Kerr

      La trilogie s'étend de 1936 à l'apogée du IIIe Reich pour se refermer en 1947 sur une Allemagne exsangue après la défaite. Dans le premier opus, le héros, Bernie Gunther, ancien commissaire de police berlinois devenu détective, enquête dans les milieux en vogue de l'époque. Ancré dans la réalité historique, ce roman sillonne Berlin de la Friedrichstrasse au Kürfürstendamm et du quartier de Schöneberg au Kreuzberg. Le nazisme est en pleine ascension et notre limier croisera même Goering et Himmler… Dans le second opus, Bernie a rejoint la police officielle et pourchasse un serial killer, tandis que se prépare la Nuit de cristal. La dernière partie s'ouvre en 1947 sur Berlin en ruines…

    • Couverture du livre « Berlin Cafe » de Harold Nebenzal aux éditions Cherche Midi

      Berlin Cafe de Harold Nebenzal

      Magistral, ce thriller fascinant montre par le prisme du monde de la nuit et sur fond de monté du nazisme, la décadence d'un pays, les contradictions et la complexité des personnalités.
      En 1943, cela fait deux ans que Daniel Saporta se cache au fond d'un grenier pour échapper à la Gestapo.
      Flash back : à la fin des années 30, jeune juif émigré de Damas qui se fait passer pour un catholique espagnol, il rachète un cabaret dont il fera le haut lieu des nuits berlinoises, entre sensualité et exotisme. En 1933, Daniel Saporta n'a pas d'autre choix que de composer avec les nazis, tandis que son cabaret devient la plaque tournante d'un réseau d'espionnage des Alliés.

    • Couverture du livre « Seul Dans Berlin » de Hans Fallada aux éditions Denoel

      Seul Dans Berlin de Hans Fallada

      Mai 1940, le Reich conquérant s'affiche tandis que la misère ronge le peuple. Dans un immeuble de la rue Jablonski, à Berlin, cohabitent juifs et SS. Parabole de la société allemande, cet immeuble ouvrier concentre tous les caractères de l'âme humaine : dénonciateur de voisine juive, effrayant jeune SS, inconsolables parents d'un fils mort au combat… Ce roman, dépeint les conditions de survie des allemands, juifs ou non, dans une réalité crue et cruelle. Une fresque romanesque si crédible, que les dramatiques péripéties peuvent être vues comme des témoignages des heures les plus sombres de l'Allemagne.

    • Couverture du livre « La Chute De Berlin » de Beevor-A aux éditions Lgf

      La Chute De Berlin de Beevor-A

      Sur le principe des romans choral, la chute de Berlin raconte les derniers mois du IIIe Reich vus du côté des Allemands et du côté des Soviétiques, en se plaçant du point de vue des hommes qui subissent. Une construction qui rend le récit vivant : nazis et soldats soviétiques se côtoyant dans ce qui fut la plus effroyable tragédie de l'histoire du XXe siècle. On comprend à quel point l'individu nié est manipulé par la propagande. On découvre également une "machine stalinienne" mieux organisée et plus implacable encore que la Gestapo.

  • Dynamique et contemporaine

    • Couverture du livre « Une vie de pintade à Berlin ; portraits piquants des Berlinoises » de Helene Kohl aux éditions Lgf

      Une vie de pintade à Berlin ; portraits piquants des Berlinoises de Helene Kohl

      Berlin, capitale de l’Allemagne et de l’Europe, capitale de la fête, capitale de la liberté… Berlin où l’on vient tour à tour s’encanailler et s’inspirer, une ville qui n’en finit pas de connaître des transitions. Un guide avec un carnet d'adresses pointu de ses cafés légendaires, de ses lieux incontournables avec une sociologie pointue des habitants.

    • Couverture du livre « Berlin now » de Dagmar Von Taube aux éditions Teneues

      Berlin now de Dagmar Von Taube

      A la croisée de l'histoire, Berlin est une métropole dynamique reconnue pour son rôle créatif et vibrant dans les domaines de la mode, de l'art, du cinéma, des médias, des affaires et de la politique. On parcourt ainsi toutes les images éblouissantes des gloires, mais aussi des épreuves que Berlin a traversées dans le passé, ainsi qu'un aperçu des nombreuses facettes et de l'énergie qu'elle dégage aujourd'hui.

    • Couverture du livre « Berlin ; itinéraires » de Isabelle Kreitz et Cecila Calla aux éditions Lonely Planet France

      Berlin ; itinéraires de Isabelle Kreitz - Cecila Calla

      Dans ce guide d'un genre nouveau, découvrez la capitale allemande comme vous ne l'avez jamais vue ! Les auteures vous convient à parcourir d'un oeil neuf cette capitale hors norme, où les époques se confrontent, s'additionnent et se superposent comme dans un patchwork. Des lieux secrets, inconnus de tous, pour sortir des sentiers battus. Des anecdotes et des éclairages culturels inédits et un carnet pratique.

Où trouver « Berlin Cafe » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !